Forum Clubic

Commentaires : Renault ajoute de l'hydrogène à ses nouveaux utilitaires électriques (page 2)

Ton article semble plus donner crédit à mes propos qu’aux tiens… c’est de technologie hybride qu’il est majoritairement question dans l’article que tu propose. Temps mieux si jamais tu as raison dans le futur, mais si on attends les densité requise pour les batteries pour dominer l’aérien autre que pour les petits vols régionaux, je risque de mourir avant de voir une diminution de l’empreinte écologique de cette industrie, peut-être mes enfants aussi… Il faut réaliser que la monté en charge augmente exponentiellement pour la quantité d’énergie requise en augmentant le poids et le drag la densité énergétique ne pourrait se contenter de batterie 7-8 fois plus efficace, ce qui serait déjà des percées majeures. C’est pas impossible, mais personne ne peut dire si ça sera et quand ce sera une technologie disponible. Temps mieux si on y parvient en quelques décennies seulement, mais personnellement je crois que c’est nettement plus sage de parier sur 2 chevaux, la science en générale a presque toujours bénéficier d’avoir plus d’angles et de diversité de toute façon. Les enjeux d’hydrogène et des batteries sont pas les mêmes, l’hydrogène est principalement la réduction des coûts de production de l’énergie elle-même, pas tellement le rapport poids puissance, densité énergétique, l’électrique très peu cher sur la production, mais dépendant de l’évolution densité énergétique et ne monte pas en charge convenablement jusqu’ici dû à un poids élevé.

Une dernière question : Quand vous jouez à pile ou face, pariez-vous toujours que la pièce retombera sur la tranche ?

C’est plutôt à moi de te poser cette question… Certe c’est un article sur un véhicule, mais il faut bien se rendre compte que je parle d’énergie de façon beaucoup plus générale dans mes propos. La pièce retombant sur la tranche on en auras tous besoin pour remplacer l’énergie dans le transport maritime et l’aérien si on ne mise que sur les batteries (du moins dans la fenêtre qui nous est accordée pour limiter l’augmentation de 2 degré celsius maximum). C’est pour ça que je suis pas contre le développement de l’hydrogène, mais dans le secteur routier tant mieux en effet l’offre électrique est bien en avance et le demeurera probablement et tant mieux, arrêter de payer 200$ de carburant chaque mois je peux vivre très bien avec ça.

Rexxie, j’apprécie l’effort, mais 20% des vols courte portée (2h et moins) avec une porté de 500Km comme mentionné dans ton article c’est pas suffisant pour être très significatif, tant mieux c’est quand même un départ. Rajoute 60% (en passant à 400Wh/Kg) de densité ok on peut soit augmenter le nombre de passager ou avoir des trajet de 3h15 et effectivement ça devrait permettre d’adresser un autre pourcentage de vol régionaux, mais on est toujours dans le régional, comme je dit depuis le début. Maintenant, je respecte ton opinion, je pense pas que fondamentalement elle soit si différente de la mienne, simplement que tu es nettement plus optimiste et que je suis plus sceptique sur l’entrée en vigueur commercialement des nouvelles percées technologique qui sont annoncé en recherche fondamentale à tous les 6 mois. Cela dit, il y a bel et bien certaine techno qui risque d’augmenter de 30% la densité batterie sur les brevets de Maxwell que Tesla a racheté et qui devrait pouvoir se commercialisé sous peu, une ou 2 amélioration semblable et ça pourrait effectivement changer beaucoup de chose, reste juste à savoir combien d’année on surfera sur des plateaux sans trop d’innovations majeures.

(Merci pour le respect diplomatique. Ce n’est pas mon article, ce n’est qu’une parmi de nombreux autres)
Ceci est une des percées majeures possible, mais tu ne semble pas avoir saisie, (pour la 3ème fois) qu’indépendamment des découvertes majeures, la technologie actuelle s’améliore de 5-7% chaque année en moyenne depuis 20 ans.
Voilà. Ce n’est même pas de l’optimisme, c’est une simple constatation.

rexxie: indépendamment des découvertes majeures

C’est possiblement là que j’interprète différemment, les moyennes d’augmentation et les percées technologique sont pas indépendantes, l’un permet l’autre… Les amélioration sur les cathode anodes, résistance des paroi, recharge plus intelligente, contrôle des température etc, c’est ce qui permet d’améliorer sur une moyenne de 7%, un ne va pas sans l’autre c’est pas comme si les percées commercialement viable s’ajoutent aux augmentation générique. Non parfois on a des plateau et parfois on augmente davantage…

Et à moins de changer les éléments bruts les gains serons possiblement de plus en plus modeste puisque les “low-hanging fruits” serons déjà découverts. Maintenant, espérons que le temps te donnera raison.

M. de la Palice n’aurait pas mieux dit …

Tu ne semble pas comprendre que ce n’est pas la loi de Moore ici, ces innovations serons pas facile. Ne même pas se rendre compte que c’est une courbe optimiste est déconcertant… Tu dois sans doute avoir minimalement une maîtrise en chimie et 2-3 brevets derrière la cravate dans le domaine des batteries pour avoir cette absence d’humilité et cette certitude ou 16 ans… Sinon apprends à laisser de la place au doute, personne n’a de vérité absolue sauf en regardant le passé, pas le futur.

Ce qui m’intrigue dans le débat énergétique qui fait rage actuellement (sans répondre en particulier à quelqu’un, ce n’est qu’une constatation générique faite dans nombre de sujets et articles), c’est le constat suivant : on anticipe/suppute/hypothèse/suppose que les batteries vont forcément beaucoup évoluer dans les prochaines années…mais dans le même temps on dénie avec une absolue certitude tout progrès potentiel dans le domaine de l’hydrogène etonne%203

Si je ne me trompe, certaines de ces améliorations de batteries sont toujours au stade de la recherche et nul ne peut réellement prévoir ce qu’il en sortira au final…mais l’hydrogène est dans le même cas, on ne sait pas exactement quels progrès seront ou non réalisés neutre

L’impression générale qu’en retire quelqu’un qui pèse le pour et le contre et soupèse les arguments des deux camps, c’est que ceux qui ont choisi un camp une fois pour toutes estiment que “leur” camp progressera forcément, mais pas l’autre ^^

2 J'aime

Pas facile de demeurer pragmatique, on a tous des billets… idéalement il faut rester ouvert, il peut toujours y avoir des perçées insoupsonnées dans un secteur où on l’attendait pas et il y a tellements de marchés et de besoin différents, avoir un parti pris pour une technologie est souvent en regard avec un secteur qui nous tiens à coeur sans considérations pour les autres secteurs d’activités… De toute façon, la pluralité d’opinion c’est ce qui mène à la pluralité des idées et des champs de recherche, alors tant mieux si on progresse peut importe dans quelle direction en autant que ce soit du réel progrès.

C’est juste, mais c’est une photo dans le temps, c’est sensiblement pour les mêmes raisons que le pétrole a pris l’ascendant sur les véhicules électrique à son époque, parce que ça faisait plus de sens à un moment précis de l’histoire. Reste que je serait le premier surpris que la donne change pour le transport routier.

Non, le pétrole a pris le dessus parce que le célèbre escroc, magouilleux et maître chanteur, premier milliardaire américain, qui a pris le contrôle total de la distribution du pétrole avec sa compagnie/monopole Standard Oil, John David Rockefeller dis-je a financé Ford pendant plus d’une décennie pour son Model T et l’appel du brevet Selden, prenant ainsi aussi le contrôle du marché automobile, nécessité absolu pour son empire du kérosène d’éclairage domestique mis à mal par l’avènement fulgurant de l’ampoule électrique. Kérosène qui lui-même remplaçait l’huile de baleine à 10 fois moins cher et relativement moins odorant.

Exactement jap

je pense que la recherche doit pousser dans toutes les directions. Et c’est exactement ce qu’ils font.
Je pense que les batteries au Lithium peuvent convenir à court, moyen terme.

L’hydrogène à long terme. c’est un carburant très énergétique qui peut être utilisé de multiples façons.
Une fois le problème de la production réglé. Les universités et centres de recherche sont penchés très sérieusement sur l’électrolyse de l’eau. Au moins autant que sur le Lithium

pour quoi la pollution de résume au voiture ?

2 J'aime

Parce qu’il n’y a de solution actuellement que pour les modes de déplacement personnels légers courte, moyenne distance ?

une décision excellente et parfaitement logique sachant que les batteries perdent leur intérêt plus la distance est longue et plus le moyen de transport est lourd. Introduire l’hydrogène dans un utilitaire tombe donc sous le sens

j’espère que certains comprendront un jour que ce n’est pas forcément un camp ou un autre mais que potentiellement les deux peuvent avoir leur intérêt sur un usage spécifique. Cela dit, si un camp doit « gagner » sur l’autre, ce sera plus que probablement celui qui permettra d’aller plus loin plus vite. Même si c’est un usage marginal, acheter une voiture pour permettre de partir en vacances une ou deux fois par an sera toujours un argument très fort même par rapport à une voiture qui assure sans souci 99% des déplacements

sans compter les problèmes pour la recharge électrique en ville où c’est pourtant l’endroit où les batteries ont théoriquement le plus leur place

la production d’hydrogène propre n’est pas du tout une impossibilité et on s’en dirige :

  • de nouvelles technologies de production directe d’hydrogène sans passer par l’électrolyse arrive pour dans quelques années et vont tout révolutionner
  • l’électrolyse elle-même va devenir très rentable par l’augmentation des énergies renouvelables qui se retrouvent à des tarifs extrêmement bas (voir négatifs) lors des épisodes de surproduction. La production d’hydrogène deviendra un moyen de permettre le développement des énergies renouvelables toujours plus nombreux en permettant une meilleure rentabilité de celles-ci
1 J'aime