Forum Clubic

Commentaires : Red Dead Redemption 2 : les employés bossent 100h par semaines pour finir le jeu

Un article-fleuve paru aujourd’hui sur le site américain Vulture révèle deux informations majeures sur Red Dead Redemption 2. La première est que la campagne solo du jeu durerait environ 60 heures. La seconde est que pour parvenir à ce résultat, les équipes de développement ont dû enchaîner des semaines de 100 heures de travail acharné. Érigé par Rockstar comme argument marketing, ces semaines de « crunch » intensives sont vertement dénoncées par de nombreux développeurs sur Twitter.

“Autrement intense” (“Autrement plus” est un pléonasme).

Sinon pour avoir fait des grosses séances de développement (web, pas jeu vidéo), c’est viable sur quelques semaines grand maximum. La fatigue qui en résulte ne permettra pas une productivité nécessaire.

On sait maintenant d’où proviennent les bugs…

Ils ne font rien d’exceptionnelle si ce n’est préparé à l’amour intense du jeux des jeunes d’aujourd’hui, qui passerons toute leur vie devant leur ordinateur au lieu de se préoccuper de leur proches et de leur avenir !

Dire qu’il y a quantité de gamers qui souhaitent travailler dans le monde du jeu vidéo parce qu’ils adorent jouer. Que la plupart en prennent conscience: quand vous bosser dans ce domaine, vous avez 95% de chances de ne plus avoir le temps de jouer ou il faut renoncer à sa vie sociale/familiale. Ou alors faut être testeur mais on teste majoritairement sur des jeux non aboutis et les places sont rares et souvent mal payées car on ne va pas non plus trop vous payer pour “jouer”.
Pour avoir fait du testing je n’avais pas demandé grand chose en échange…juste avoir mon nom au générique en tant que testeur…et je n’ai même pas eu ce privilège. Pourtant j’avais trouvé un bug majeur et donné quelques idées qui ont été reprises. Bref, le monde du jeu vidéo est à l’image du divertissement: souvent les conditions sont plus difficiles car on a le privilège de travailler dans un univers qui nous plait, qui est “magique” (cf. Disneyland entre autres). Bientôt il faudrait payer pour venir bosser.

“ce sont des semaines de travail intensives et des attitudes déplacées de la part de la direction qui est épinglée par les journalistes.” C’est clair que ce ne sont pas ces journalistes qui ont dû s’investir quelques fois dans leur boulot, taper des heures pour mener à terme un projet. Quels branlos ces guignols.

C’est claire, un dev qui fait 72h ne doit plus avoir les idées très claires.

eh bé fada ! et c’est même pas sur pc…

définition Larousse : autrement = d’une autre façon [pas forcément “plus”]
autrement plus = À un plus haut degré (ex: La crise est autrement plus sérieuse qu’on ne l’avait prévu)
(https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/autrement/6890)

100h par semaine, c’est presque le tarif standard pendant un bouclage en informatique… :-/
En tant que “pompier informatique” (j’ai une bonne expérience de gestion de projets qui se cassent la gueule…), je peux vous dire qu’il faut se battre pour que les gens se reposent, entre les pressions infernales du management ("ces feignasses de dev sont toujours en retard, il font pourtant un boulot tellement facile que peut faire mon gamin de 10 ans" entendu dans une réunion de crise avec grand ponte d'une grosse boite) et les mauvaises habitudes des informaticiens ("si je suis en retard c’est que je ne suis pas assez bon ni assez impliqué" entendu souvent dans les entretiens individuels pour gérer les problèmes). Tout ça aurait d'ailleurs encore plus tendance à amplifier les problèmes.

Quoiqu’on puisse en dire, perso, je trouve ça complètement con.
Je ne vois que du négatif là dedans que ce soit pour les développeurs ou même pour le jeu. Autant qu’il ait du retard, car de toute façon ça fera comme avec GTA qui se vend encore aujourd’hui en très grand nombre.
On a vu ce que v1809 a donné en voulant absolument sortir dans les temps. :smiley:

Edit :
J’oubliais ces titres de merde pour dire n’importe quoi et faire du putaclic…
Ces 100h ne concernent qu’une seule équipe de 4 personnes et sur une durée de 3 semaines et il s’agit d’un accord et non d’une obligation.
Il serait grand temps de virer les pseudos journalistes de merde qui déforment leurs articles afin de rameuter de la vue et du débat bidon dans les commentaires !

Le problème du travail en sur-régime, c’est que ça se paye toujours. Simple question de temps. Il arrive inéluctablement un jour ou vous serez “rincé”. Et ce jour la, on vous jettera simplement comme une vielle chaussette.
Le scandale, c’est que les “burn out”, ce n’est pas les patrons qui payent mais la collectivité (sécu, chomage, RSA, etc…)
Il est urgent d’interdire ce genre de pratique destructrice. D’autant que de nos jours, ce ne sont pas les chômeurs qui manquent…

Merci pour le lien. Je me base quant à moi là-dessus https://www.projet-voltaire.fr/regles-orthographe/autrement-ou-autrement-plus/ :wink:

offre vs demande.
Si des gens sont prêts à travailler pour rien et disent merci, je vois pas pourquoi il faudrait payer…

“Une faute de grammaire, sans doute pas. Mais, à la faute de goût, il faudra plus que Larousse et Robert pour me faire renoncer.”

Donc, ce n’est pas beau, c’est lourd mais c’est français.
L’académie ne supporte pas officiellement ce pléonasme. En étant tatillon (en n’acceptant que l’académie comme autorité de l’évolution de la langue), on peut continuer de défendre que ce n’est pas français.

Le problème je pense c’est que les salariés dans ce genre de milieu sont des passionnés invétérés, il y a qu’a voir les présentations en live de certaines petites boites pour leur prochain jeu ils sont tout fou de présenter leur jeu mais en même temps tellement stressé par la peur de l’échec face aux avis du public. Pour faire personnellement de l’informatique dans ma boite on voit souvent des gens avec des cursus BTS and co mais on sent souvent une lassitude et un abandon de leur passion qui les animait au départ de cette profession. J’ai l’impression que les entreprises utilisent leur “faiblesse” pour leur faire faire n’importe quoi au dépend de leur santé…

… Et tout ça pour un ramassis de consoleux ^_______^

Il pourrait simplement engager plus de monde mais ça coûterait plus alors ils préfèrent exploiter ceux qu’ils ont sous la main. C’est le principe du capitalisme, exploiter son prochain pour en tirer profit. Avant y’avait les fouets et la violence physique, maintenant il y a la connaissance, la propagande et la corruption. La violence a juste changé de forme.

Le jour où ils auront compris qu’il faut se faire respecter ils le feront peut être. En attendant qu’ils ne viennent pas se plaindre. Pareil pour tout ceux qui jouent les victimes au lieu d’agir. Plus on en a plus on en veut, c’est la nature humaine.