Forum Clubic

Commentaires : Qu'est-ce que le Request To Pay, ce standard européen de paiement qui entre en vigueur aujourd'hui même?

Le Request To Pay est entré en vigueur le 15 juin 2021. Il ne s’agit pas d’un nouveau moyen de paiement, mais bien d’un moyen de demander une initiation de paiement, une sorte de solution renforçant la confiance et la sécurité des opérations entre le payeur et le payé.

C’est bon, on a compris : retour au cash pour les transactions légères et aux chèques pour les montants plus volumineux.
Ça devient ridicule cette surenchère de moyens : ce qui était au départ un moyen plus simple de payer devient un cauchemar.
Au moins je ne suis pas (pas encore) touché au Québec : rien de tout ça.

2 J'aime

Bonjour à tous nos amis québécois :+1:

4 J'aime

Moi je suis intéressé notamment avec les entreprises car je n’accepte plus les bon de commande et souvent ils n’ont pas de CB entreprise.

1 J'aime

C’est effectivement l’un des avantages de la solution : elle est à la fois B2B, B2C et C2C

Je suis pas sûr d’avoir tout compris… ou alors j’ai compris et ça arrive genre 15 ans trop tard.

En soit ça permet juste d’envoyer une synthèse de la transaction pour simplifier l’initiation d’un virement instantané et éviter les erreurs ? (Pas de saisie de l’IBAN par le payeur, montant pré-rempli par la requête du payé, etc.)

Ou c’est plutôt destiné à faire comme le système type e-facture utilisé en Suisse ?

Si je dis pas de bêtise.^^

Perso j’utilise un service d’envoi de lien de paiement (sms ou mail), le client ou entreprise paye avec une CB en ligne avec son téléphone ou PC, j’ai la confirmation de paiement et voilà, en 1 min tout peu être réglé.

Ici la même solution en remplaçant la CB par un virement d’où mon intérêt avec les entreprises qui n’ont pas toujours de CB.

Je ne comprends pas comment fonctionne le paiement du Request To Pay. Cela passe par Paypal, CB ou virement bancaire ?

Virement et probablement un service entre banque donc pas de CB ou Paypal, c’est aussi un moyen de concurrencer les services de Paypal et autres services identiques.

3 J'aime

Tu as bien résumé. Et d’ailleurs les banques restent inquiètes visiblement, puisque les solutions Apple Pay et Google Pay (entre autres) sont déjà très avancées et font leur trou chez les utilisateurs. On peut alors se demander si cette solution de virement (qui permet de gérer toutes les transactions en fait et de procéder à des transactions entre des particuliers) va pouvoir faire le sien chez les consommateurs.

Les BVR en Suisse ca doit faire 30 ans que ca existe.
Aujourd’hui, il y a la facture QR. La réconciliation n’est pas instantanée (j+1) ok mais on s’en fout quand on émet des factures à 30j.

Edit: J’étais loin du compte depuis 1906…

Heum , on canada on appel ca un virement interact…lol vous être en retard :smiley:

Oui mais nous on a pas de caribous !

1 J'aime

ça peut être intéressant pour éviter les arnaques aux faux chèques de banque (genre vente d’une voiture entrez particuliers)
et je suppose que ce n’est pas annulable une fois validé (contrairement aux virements entre banques qui peuvent parfois aussi être sources d’arnaques)

Surtout l’intérêt premier: c’est plus sécurisé qu’un paiement par VISA car ça nécessite une acceptation du compte cible par la banque du payeur… donc plus de traçabilité et plus de sécurité. Et pas de plafonds de VISA à la mord moi le noeud… idéale pour payer le prochain MBP à 5300 € :stuck_out_tongue:

Ce n’est pas précisé, mais certainement aussi un moyen de lier une facture à un paiement très facilement. Terminé qui a versé quoi pour quoi.

Bref, ce que sait faire PayPal Bitcoin etc depuis des lustres.

Maintenant, reste à voir les frais, mais l’idée est là.

7 etapes c’est 6 de trop

Il existe déjà des solutions, comme les paiements SEPA (SEPAmail).

« SEPAmail »
J’ai vu de nom sur ma banque mais je doute que ce soit instantané, au mieux à J+1, il me faut de l’instantané car c’est le règlement qui déclenche ma mission, pas de sous c’est comme pas de chocolat chez moi.^^

La validation du paiement est instantanée et irrévocable, comme pour une carte bleue.

En gros, c’est un chèque, numérique, fiable, automatiquement encaissé à J+1/J+2, mais ça c’est à toi de négocier avec ta banque…