Forum Clubic

Commentaires : Quand l'IA peut lire, elle en oublie qu'elle peut voir : CLIP se fait avoir par une étiquette

Pour déjouer une IA, inutile d’aller chercher bien loin ; parfois, un stylo et un bout de papier suffisent. Démonstration avec CLIP, un réseau neuronal artificiel pourtant très performant, qu’une simple note manuscrite suffit à berner.

Et apres on appel ca encore une IA ??? Ce en sont en fait que des algorithmes d’apprentissage ( algorithme qui se base sur une base de données des reponses a donner…)un peu plus avancé. Elle sera vraiment une IA quand elle saura que quelque chose cloche…

3 J'aime

Le racisme n’existe pas… pour preciser , je parle bien du racisme propre a l’homme qu’il a decidé… En effet, dire que vivre ensemble etait bien et dire que rester chacun chez soit est raciste !!! A ce compte la, tout le monde de vivant sur terre est raciste alors, des animaux, aux vegetaux … As tu vu deja des fourmis rouge cohabiter avec des fourmis noirs ? des lions dans le meme clans que des hienes, du blé au milieu d’une foret ? des abeilles dans le meme nids que des oiseaux, etc… la nature a fait tout etre vivant « raciste » cad qui prefere vivre a coté de ses semblables… L’homme n’est pas different. il se mefie naturellement de ceux qui vivent pas comme lui… Qui se ressemble s’assemble… Dire le contraire et traiter tout le monde de raciste est contre nature… C’est pour ca, pour en revenir a notre affaire que l’IA est consideré comme raciste ( alors que l4IA est neurte de toute consideration ethnique ou politique puisque consideré comme un robot), car parle cruement sans religion et sans contrainte humaine… C’est comme si lancer des dés a jouer et a un moment donné, donnait plus de chiffres pair qu’impaire… Les impaires diraient que le dés est raciste a leur encontre… C’est pour ca que je dis, le racisme n’existe pas… C’est juste une protection personnelle. ( comme construire un mur en Chine, donc les chinois sont racistes aussi envers les Mongols ???)

@jedi1973 Le racisme signifie qu’on considère que certaines races sont supérieures à d’autres. Déjà c’est une idéologie débile parce que chaque race a évolue pour s’adapter à son milieu et en plus chaque individu est différent. Rien à voir avec le vivre ensemble.

3 J'aime

Bravo, tu viens de découvrir ce qu’est l’IA.

@Vimaire Sauf que l’IA est basé sur la représentation humaine, ca ne part pas de zéro, c’est pourtant marqué dans l’article. Tout comme le bot Tay sur Twitter qui est devenu horrible au bout de seulement quelques heures.

1 J'aime

Non pas forcément le racisme c’est aussi et surtout porter préjudice d’une manière ou d’une autre a un groupe d’individus en fonction de certains critères…

1 J'aime

Le problème n’est pas nouveau. Si je me souviens bien il y a quelques années c’était un algorithme de Google (je crois) qui s’était planté car il ne classifiait pas correctement les photos notamment a cause de la couleur de peau. Ce n’était pas vraiment l’algorithme le problème mais plutôt le modèle d’entraînement.
Bref, en fonction de l’apprentissage, l’interprétation peut donner des résultats non attendus…la preuve :thinking: comme l’homme quoi

« Ceci n’est pas une pipe »
…mais un ipod

Moi aussi, je n’ai jamais compris pourquoi on mettait autant d’intérêt à appeler, ce qui est en somme un simple programme informatique, une IA ??? Un litanie dans le code source de IF, DO et THEN qui lorsqu’un élément n’est pas prévu dans l’exécution, buggue comme au bon vieux temps de Windows 3.0

Marketing, journalistes ne comprenant pas que « recherche en IA » ne veut pas dire que « c’est de l’IA », puis ça se propage…
Il n’y a toujours aucune vraie IA à l’heure actuelle.

Une I.A trompée, une I.A 1.0 !

au moins, avec IF THEN ELSE il y avait une sortie

C’est vrai et heureusement peut-être.
Parce que avec ce genre de « oups la boulette » on va droit vers les scénarios de SF bien gore.

Toutefois. A ce stade d’apprentissage ils sont assez proches de l’évolution du cerveau des mammifères qui doivent apprendre que l’image ou le symbole de la chose n’est pas la chose.
(Le bébé qui sourit à une photo de sa mère ou le chaton devant le miroir).
Dans une construction logique le sophisme est la base.

C’est avec des exemples de ce genre qu’on voit bien que le développement de l’IA est d’une infinie complexité.
Et peut-être que finalement le raisonnement humain ne se limite pas à une suite d’algorithmes :wink:

Nous les humains on ne se laissent pas berner par le mec couvert de post-IT vert qui vend du crédit.

C’est bien plus complexe qu’un simple programme. A la base c’est effectivement un algorithme avec un but particulier par exemple faire de la classification. Le but c’est que ce programme soit autonome et puisse s’adapter tout seul. Cela se base donc sur une phase d’apprentissage. Aujourd’hui avec les réseaux de neurones, blockchain…les systèmes tendent à se complexifier et a faire des actions de plus en plus complexes. Le danger c’est les biais et notamment la bulle de filtre.
Maintenant, le problème c’est qu’en SF une IA c’est quelque chose de bien plus évolué…et du coup c’est aussi le cas dans l’esprit des gens … mais on en est qu’au début…et puis rien ne dit que ça ne soit pas qu’un effet de mode. Ce type de technologie est étroitement liée à d’autres technologies et principes. Il y a 50 ans c’était censé être aussi l’avenir …et ça a fait pchittt parce les chercheurs ont vite été bloqués par des limitations techniques :thinking: