Forum Clubic

Commentaires : Puce T2 sur Mac : une sécurité matérielle complémentaire à un antivirus?

Cet article est sponsorisé par Intego. Consultez notre charte.

1 J'aime

Donc si on a une puce T2 et que cette dernière croit qu’on a choppé un truc alors qu’on a ptet juste bidouiller son mac… ce dernier ne demarrera plus et il faudra passer par un Apple Center pour racker afin qu’on puisse à nouveau utiliser son mac
Avant on pouvait choper des virus, le savoir ou pas… mais au moins on pouvait continuer à bosser ou se divertir… en fait j’ai plus l’impression que la puce T2 joue le role de ransomware le jour ou elle se declenche… elle te bloque l’appareil jusqu’à ce que tu rackes… un peu comme le font les criminels du web

8 J'aime

Aussi absurde qu’inutile, la finalité cachée de la chose étant bien entendu de se créer une nouvelle source de cash au détriment des utilisateurs de Mac qui devront passer à la caisse pour débloquer leur joujou. Apple continu à prendre ses clients pour des pommes et le pire, c’est que ça marche.

6 J'aime

C’est pas faux

Toutefois Étant donné que les puce T existent depuis plus de 5 ans si elle agissait comme un ransomware je penses qu’on en aurait déjà largement entendu parlé.

Le chifffement et le contrôle de cohérence « physique » directement à la source me semble bien plus efficace que les suites logiciels jamais fiables a 100% qu’il faut racheter chaque année.

C’est un plus securite pour le néophyte Par contre c’est clair que c’est une contrainte pour les rois de la bidouille.

En même temps Apple bride ses systèmes c’est pas non plus un scoop.
Cette « contrainte » est le prix d’une sécurité plus élaborée.
Notamment lors des vols de matériel qui du coup sont impossibles à revendre.
Après on adhère ou pas.

https://www.google.fr/amp/s/www.macg.co/mac/2019/12/les-mac-verrouilles-par-la-puce-t2-ne-font-pas-les-affaires-des-reconditionneurs-110337%3Famp

2 J'aime

« Le cliché du Mac immunisé contre les virus, comme on a déjà pu le voir, a pris du plomb dans l’aile ces dernières années. »

Et pourtant… Le soucis se sont les malwares installés par les utilisateurs et en aucun cas les virus.

Les Mac sont peut-être mieux protégés mais c’est pas la seule raison pour laquelle ils subissent moins d’attaques.

La principale raison c’est les statistiques.
Le but d’un malware « grand public » c’est de se répliquer des millions de fois jusqu’à ce qu’il tombe sur ceux qui vont se faire avoir.

La constance universelle de la criminalité c’est la recherche d’argent facile.
Le parc de la micro c’est grosso modo 95% de Windows pour 5% d’Apple.
Pourquoi allez s’em’erder a Développer et lancer une attaque qui ne touchera que 5% du Matériel.

« si un logiciel malveillant modifie des composants de bas niveau »

Si cela arrive, la puce n’a t’elle pas raté son taf ? Je rejoins @fg03, si pour cela l’ordi ne démarre plus, c’est plus une contrainte qu’une sécurité…

En dehors de ça l’idée est plutôt pas mal.

interet zero.

2 J'aime

Pour le client mais pas pour la pompe à fric qu’est apple…

1 J'aime

Avec ça ils vont se faire, encore plus de fric.

1 J'aime

Vous pensez vraiement qu’Apple irait balancer du pognon dans un système aussi complexe et à installer une puce dédiée à bloquer la machine de ses clients pour le seul plaisir de palper quelques milliers d’euros en service après vente ?
Sérieux !

Soit Apple c’est vraiment des gagnes-petits et des ramassent miettes soient vous êtes adeptes des théories du complot.

Pourquoi?
En sécurité, l’intégrité du système d’exploitation et de la machine est la priorité absolue. Certes ça peut e–erder les bidouilleurs mais 90% des utilisateurs (peut-être même plus, qui achète un Mac pour le bricoler? :-P) bénéficie d’une base plus saine. Cela n’enlève pas l’obligation d’une couche logicielle pour limiter les aneries qu’un utilisateur non averti (ou même un connaisseur) peut faire.
Windows utilise les mêmes principes (bitlocker) et peut aussi bénéficier de puces spécialisées, rien de nouveau à part la généralisation.
Après, c’est sur que l’effet secondaire d’apport de boulot pour les Apple Center ne doit pas laisser indifférent Apple… :stuck_out_tongue:

1 J'aime

On parle d’une marque qui n’est pas foutu de fournir le chargeur rapide à ses clients qui achètent un téléphone à 1.000€ et leur demande de repasser à la caisse pour ça. Donc oui je ne serais pas étonné que cette puce de sécurité ait été développée ne partie avec la facture SAV en tête.

3 J'aime

Hey les mecs, détendez-vous ! Si cette puce était si stupide, ça se saurait déjà. Ca fait des années qu’elle existe, le marché ne vous a pas attendu pour se pencher sur le sujet.

Par contre, pour revenir au sujet de l’article qui est sur le rapport entre cette puce et les anti-virus (vous vous souvenez ?), je ne connais pas le fonctionnement précis évidemment mais ce que j’en comprends c’est qu’elle fonctionne beaucoup « après coup ». Une fois le virus/malware arrivé sur le système. Cela doit vraisemblablement prévenir le cryptage des données par ransomware mais pas l’installation de programmes pour capter les frappes clavier, voler les données utilisateurs etc. Donc je me dis que la question initiale est vite répondue : ils sont complémentaires. L’antivirus bloquera plein de choses en amont, plein de choses que la puce ne regarde même pas.

1 J'aime

Protéger le client ou vérouiller tout court ? poire ne sers que ses intérêts, la dernière en date est juste ce chiffre : -30%.

En fait y’a déjà ca sous windows :

-SecureBoot et Bitlocker … merci, au revoir

1 J'aime

Sauf que sous pc, l’utilisateur garde toujours la main, un simple tour dans l’uefi pour secure boot. Et bitlocker n’est même pas présent dans win10family.

C’est pas tout à fait pareil.
Et en cas de vol la T2 est radicale elle bloque tout.
Je ne crois pas que ni secureboot ni bit locker Est ce niveau de sécurité.

Mais je peux me tromper

C’est pareil, la T2 est desactivable. Tu peux booter linux