Forum Clubic

Commentaires : ProtonMail, Threema, Tutanota et Tresorit lancent un appel à l'UE pour ne pas affaiblir le chiffrement

Quatre sociétés proposant des services sécurisés auprès de leurs utilisateurs lancent un appel aux autorités de l’Union européenne pour annuler une récente résolution mettant à mal le chiffrement des données.

Que dis-t-on des gouvernement qui ouvrent le courrier des gens sans leur dire?

Que dire d’un gouvernement qui dit « votre courrier DOIT pouvoir être ouvert sans trace, mais attention c’est pour vous défendre des gens qu’on définis méchants hein ».

Les méchants infiltrent toutes les couches de la société, et l’histoire nous l’a montré, les gouvernements en particulier.

Les lois mises en place contre les « terroristes » sont systématiquement utilisées ces dernières années contre des citoyens honorables.

Ils ont le bon dos avec les pédophiles pour museler le peuple toujours plus.

Et maintenant ils ont aussi les vilains (ils le sont certes) extrémistes de droite en carte atout.

5 J'aime

Ou pourquoi avoir se besoin viscérale de se cacher de son propre gouvernement qu’on a élu démocratiquement alors qu’on étale tous notre vie privé dès qu’on allume notre téléphone, notre ordinateur, etc que se soit en public ou des sociétés privés étrangères qui utilisent nos données à des fin lucratives.

2 J'aime

Le problème ici c’est que cela offre un boulevard aux mafias pour accéder encore plus simplement aux données des entreprises et des particuliers.

1 J'aime

Je n’étale rien, et je ne veux pas que ma vie privée soit analysée par des gens qui ont leur seul intérêt en vue, ou par qui que ce soit d’autre d’ailleurs.

Je suis suffisamment au fait de la nature humaine, et de la nature des hommes puissants, pour savoir que peu ont des limites, alors en plus leur donner des armes gentiment, non!

Non je n’ai pas élu le gouvernement actuel, et non je ne voterai jamais pour quelqu’un qui me demande de lui filer les clés de mon appart « pour ma sécurité ».

2 J'aime

C’est d’une part que ces backdoors vont être exploitées pour tout et n’importe quoi par n’importe-qui pourra y avoir accès, donc clairement comme tu le dis, jusqu’aux mafias (qui elles aussi savent sans même ce genre d’outils faire pression avec des données privées sur les dirigeants, quand ils ne sont pas déjà affranchis).

D’autre part que de toute façon, des outils seront développés par les criminels, les terroristes, et les « dissidents », pour se soustraire à ces lois qui n’impacteront comme d’hab que les citoyens lambdas, mais ça tombe bien, c’est là que c’est le plus utile aux gouvernement et ils le savent bien.

Je rappelle au cas ou, les barbelés autour d’un troupeau, les clôtures électriques, et soyons fous de sécurité, les caméras et les drones, les LBD et les tasers, c’est pas pour protéger le bétail, mais la possession de l’éleveur.

2 J'aime

A partir du moment où tu laisses un moyen à quelqu’un de rentrer chez toi tu n’as aucun moyen de savoir si d’autres personnes y sont entrées.

La vie privée doit être protégée, à moins qu’elle n’existe déjà plus …

Ce que je trouve le plus étrange c’est qu’encrypter un message avec gpg est aussi simple que ca:

 echo "un message secret" | gpg --encrypt --armor --recipient "mon@contact.fr" 

Je ne pense pas qu’une loi puisse forcer l’ajout de backdoor dans un projet opensource. Même si elle le peut ce sera visible assez rapidement :slight_smile:
J’aurais donc tendance à penser qu’on est plus dans un système d’écoute sur le grand publique, puisque les personnes qui souhaiteront continuer à encrypter leur données le pourront toujours.

1 J'aime

« Je n’étale rien »
J’en doute puisque déjà en postant sur Clubic tu as accepté les cookies et utilise donc un ordi ou téléphone connecté au net et donc potentiellement tracé par une société privée qui analyse tes habitudes.

Blablabla, l’argument typique…

« t’es pas écologiste tu possèdes une voiture »…

Je n’ai pas envie qu’on voit ce que je n’ai pas envie d’étaler, ça te va mieux ou tu veux continuer sur cette voie sans issue?

2 J'aime

Ce n’est pas parce que tu t’en moques de la vie privée que cela doit être le cas de tout le monde.
De plus dans certains cas, il peut être nécessaire de pouvoir communiquer avec une personne (physique ou morale), sans que la conversation ne puisse être compréhensible par une tierce personne (là, encore morale ou physique).

Et pour parer au sacro-saint « je n’ai rien à cacher », peut-être que c’est ton cas (et encore …), mais il y a des gens qui préfèrent garder secret certaines choses et cela avec d’évidentes raisons.

Ah et sinon « son propre gouvernement » …
Le Président élu par un certain nombre de français, mais pas tous (loin de là, mais ce n’est pas le sujet) …

« D’autre part, ProtonMail, Tutanota, Threema et Tresorit reviennent sur l’affaire WhatsApp qui a poussé des millions de personnes à migrer vers des solutions plus sécurisées, et ce, malgré déjà un chiffrement de bout-en-bout mis en place. »
Affirmer que c’est pour encore plus de sécurité que les gens ont déserté WhatsApp c’est vraiment discutable. On peut plutôt parier que c’est parce qu’ils ne voulaient de Facebook dans le rôle du voisin indiscret.

Je vois le débat qui s’échauffe, comme souvent avec les questions de vie privée, alors pour détendre l’atmosphère juste une petite anecdote.
Il y a quelques années on a débarqué à New-York pour quelques jours de vacances. A l’hôtel, en ouvrant nos valises, on a trouvé un mot dans l’une d’entre elles. C’était une autorité, dont j’ai oublié le nom (peut-être simplement les douanes), qui nous avertissait que notre valise avait été ouverte aléatoirement à des fins de contrôle. Toutes nos affaires ont donc été fouillées puis remises (plutôt pas mal) à leur place. Sans le mot à l’intérieur, on ne se serait douté de rien, alors que la valise était fermée avec un code.
Je ne sais pas ce qu’il faut penser de ces méthodes, mais elles sont légales (en tout cas aux US). Maintenant, imaginez la même chose avec nos téléphones, si n’importe quand on pouvait se brancher et écouter nos conversations. Ca ferait un tollé !
Deux poids, deux mesures ? Le débat est intéressant et sans doute sans fin. Demander la protection de nos gouvernants contre toute sorte de délinquance et en même temps crier notre désir d’avoir une vie privée inviolable.
That is the question… et elle n’est pas simple !

2 J'aime

Je crois que c’est obligatoire d’avoir une serrure TSA sur les valises pour aller aux USA.
Après la différence c’est que là tu vas chez eux physiquement. On peut pas comparer avec Internet qui est un outil de communication avec un fonctionnement décentralisé et donc réparti à travers le monde. En fait cela a aucun rapport…

J’ai hâte de voir les experts de l’UE ou de n’importe quels autres états, nous faire un exemple d’un code avec " backdoor " :

qui est spécifique pour les forces de l’ordres ayant eu l’autorisation d’un juge !
&
qui ne constitue pas un abaissement de la qualité de chiffrage !
&
qui ne permet pas à des personnes non autorisé d’y avoir accès !

Non franchement j’ai hâte !

Sinon ce n’est pas compliqué, les messageries sécurisées feront comme les VPN les plus populaire …

NordVpn est au Panama
Surshark est aux îles vierges Britanniques
Protonmail est en Suisse

etc

Ben si quand même, c’est ta vie privée qui est violée !

Oui mais là tu est libre de ne jamais aller aux USA de ta vie. Alors qu’internet tu l’utilises tout les jours, demander de laisser des backdoor c’est obligé les gens à prendre de plus grands risques de se faire pirater des données perso.

Demander à introduire des backdoors est une très mauvaise et dangereuse idée, c’est ouvrir la boite de Pandore.
Pour le reste, ce qui s’est passé aux USA est limite réglo dans le sens où tu es prévenu, mais il n’y a pas besoin d’aller là-bas pour risquer pour son intimité. Ca peut t’arriver dans n’importe quel pays, et pas sûr que tu sois prévenu après-coup.
Tout Etat peut être intrusif pour ses citoyens (certains plus que d’autres !). En relation avec des excuses de lutte contre la délinquance, c’est un peu la question que je posais.

La grosse différence, c’est que question numérique, un man in the middle via une backdoor, il peut faire ce qu’il veut…

« Une personne qui renonce a sa liberté en échange de la sécurité, ne mérite ni l’un ni l’autre »
Georges Washington.

L’oligarchie