Forum Clubic

Commentaires : Projet Jura : la France et la Suisse testent une monnaie numérique pour les échanges transfrontaliers

Les banques centrales française et suisse, accompagnées par la Banque des Règlements Internationaux (BRI), s’associent dans un projet transfrontalier baptisé « Jura » utilisant la technologie blockchain
. Présentée comme une monnaie « de gros », elle ne sera peut-être pas proposée aux particuliers.

absurde

1 J'aime

Pourquoi ?
Moi j’y vois toute suite l’intérêt, mais c’est peut être car je suis Suisse.

Actuellement un transfert pour un client lambda de la Suisse à la France et vis versa, c’est 5-10CHF coté suisse par transfert, et entre 10-20 euros à la réception.

Sans parler de la taxe au change.

De plus le délais est généralement de 1-2 jours.

1 J'aime

Il y a bien plus simple : rentrez dans la zone Euro et ça ira bien mieux

Mais pourquoi ? J’aime beaucoup l’union européenne, mais la Suisse, de par sa neutralité et son histoire, n’a pas grand-chose à faire dans l’Europe.
Pour moi le plus important c’est Schengen.

De toute façon, il y a pas lieu de débattre, le peuple à voter, et il faut respecter cela.
Une initiative populaire pourrait très bien voir le jour pour re voter sur la question, mais si personne ne se lance le dedans, ce n’est pas pour rien.

2 J'aime

ahahahaha !

A noter que la « Banque de Suisse », ça n’existe pas. Cela s’appelle la BNS, ou Banque Nationale Suisse.

Ouais… C’est la différence. Nous aussi, nous avons voté, mais bon, en France ce n’est pas le peuple qui choisit, ce sont tous les escrocs qui sont a la même table depuis 60 berges, de vrai parasites.

oui, on a vu ça pour le référendum sur l’Europe, et bien profond

J’habite aussi en zone frontalière.
Et je ne vois AUCUN intérêt à créer une nouvelle monnaie.
A part générer des emplois fictifs et cloisonner les paiements et générer des usines à gaz pour rien.

En l’occurrence, il ne faut pas voir ça comme une « nouvelle monnaie », mais plutôt comme un mécanisme pour fluidifier les transferts entre l’Euro et le Franc Suisse. Le coût énergétique de cette blockchain sera très certainement faible, voir négligeable.

1 J'aime

Je ne vais pas re-rentrer dans les détails, cela a déjà été dit et redit dans d’autres sujets évoquant l’UE : attention à ne pas mélanger les types de référendum. Contrairement à la Suisse, la France n’a jamais fait de referendum sur l’adhésion à l’UE. Elle en a fait d’autres, qui n’ont pas toujours été respectés mais pas celui-là.

1 J'aime

Il y a des sites qui permettent de diminuer ces frais, et en plus d’accélérer fortement les transferts (de 4/5j à moins de 1 journée). Perso j’utilise Transferwise (nouvellement Wise), marche vraiment extrêmement bien. J’ai diminué les frais par 5 et les temps de transfert par 3 ou 4.

Le référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe a lieu le 29 mai 2005. À la question « Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une constitution pour l’Europe ? », le « non » recueille 54,68 % des suffrages exprimés.
Wikipédia

Nous sommes donc d’accord alors, il ne s’agissait pas d’un référendum sur l’adhésion de la France à l’UE, contrairement au référendum Suisse de 1992.

Oui, j’utilise aussi (Transfert) Wise. C’est pas cher et rapide.

Toutefois, techniquement si Wise est aussi efficace c’est qu’il n’y a pas vraiment de transfer qui s’opère au niveau des banques internationales pour toi. Je m’explique : tu fais un virement « local » à ton Wise français, et en interne, le groupe Wise international demande à Wise Suisse de te faire un virement suisse « local ».

Il n’y a donc pas réellement de virement international au sens traditionnel bancaire. Cela n’empêche que pour les particuliers le service est magnifiquement fait.

En gros, une Blockchain au niveau des banques internationales permettrait une efficacité similaire voir meilleure que Wise, mais directement intra-banques, et sans passer par des services tiers privés.

ET bien oui, c’est très clair, il ne s’agissait pas de refuser ou non l’Europe à laquelle nous étions déjà adhérents, mais de se prononcer pour ou contre le projet de constitution.

On a été écouté : du coup on a pas de constitution.
Mais on a des traités, moins efficaces, plus nombreux, avec un protocole issu de la création de l’UE et modifiable uniquement à l’unanimité, un droit social minimal inexistant, des taux d’imposition minimum inexistants, bref, tout ce dont la constitution devait nous protéger.

Malheureusement, on a subit un double problème : la plus grande campagne de désinfo par mail - le seul réseau social de l’époque- où nationalistes et LCR/LO se sont déchaînes et ont inondés le monde de chaines de mail délirantes et de fake.

Et parallèlement un vote contestataire anti-Chirac.

Mais des gens avec qui j’ai pu en discuter qui ont vraiment lu la constitution pourtant envoyée par courrier à tous les français, parmi les antis, j’en ai pas connu.

Autant je voyais les éventuelles possibilité mais ce ne sera au final qu’une histoire de frais vu ceci, pourquoi la Suisse n’utiliserai pas certains services Européens au lieu de la jouer solo comme les Anglais.

Juste pour info si tu fais un paiement SEPA en devise EUR le transfert est sans frais, et c’est accessibles aux particulier, tant EU que Suisses.