Forum Clubic

Commentaires : Pour émanciper la Chine de TSMC, SMIC va construire une nouvelle fonderie à Shenzhen

Dans l’ombre de son écrasant rival TSMC, SMIC continue de tracer sa route pour petit à petit s’imposer comme une fonderie majeure, au moins en Chine. On apprend cette semaine que le groupe ouvrira en 2022 une nouvelle usine, dédiée à la gravure de puces en 28 nm… un procédé encore très porteur pour SMIC.

Et voilà comment Trump à mis le dragon en colère !

1 J'aime

Oui le dragon est en colère, mais il est encore loin de l’EUV à haut volume.
Quelques années sans doute pour s’approprier (copier :wink: les machines ASML et le process correspondant.

Les ASML sont quand même super complexes comme machines.

« les nodes 7 et 5 nm de TSMC ou Samsung » Ces nodes sont du 10nm+++ rien d’autre… SMIC est donc plus proche que suggéré par ces affirmations marketing.

Sauf que dans l’article c’est pour du 28nm, donc très loin du 10, 7 ou 5nm.

https://www.smics.com/en/site/technology_advanced_14

Merci, je me suis arrêté à l’article, donc ils en sont au 14nm.

Ce n’est pas ces machines qui sont fabriquées au Pays Bas et qui coûtent 200millions d’euros ?
Je crois qu’ils ne peuvent en produire que quelques dizaines par an …:thinking:

Ceux que je connais ne sont pas à ce prix-là (plutôt 35 millions " mais ce ne sont pas non plus les dernières générations. (EUV pour Extreme UV je crois).
Il y a un lien avec les Pays-Bas en effet mais je ne sais si c’est la fabrication ou juste les formations.

Moi je ne me moquerai pas quand en France on n’a plus aucun savoir faire industriel à tel point qu’on arrive pas à finir une centrale nucléaire par manque de compétence et de savoir faire qu’on a perdu/vendu. Très bonne stratégie de maîtrise de la chaîne. Il faut bien commencer par quelque chose et le 28 permet des milliers d’application y compris militaire. Alors tailler leur une bavette mais qu’en on sera capable de faire pareil ça sera déjà beau au lieu de ruminer derriere des claviers en se moquant d’eux. Mais bon quand on fabriquera des tshirt et des chemissettes pour se payer leur processeur ou on ne maitrisera rien on aura la culture pour nous consoler. Y a qu a voir ou ça nous a mené incapable de faire un vaccin. Ils investissent l’argent où il faut. Y a qu’à voir ils possèdent plus de la moitié des mines de terre rare. Maitrise totale de la chaine y compris de l’approvissionnement et oui c est comme ça qu’on construit une super puissance.

4 J'aime

Entièrement d’accord avec Jules : nous en France on ne sait plus rien faire, à part critiquer

@Sandalfo : peut-être que les chinois ont commencé par copier pour apprendre, mais ils ont la techno maintenant, et je suis sûr que parmi les 1,4 milliards de chinois, il y en a plein qui sont capables d’être des scientifiques ou des ingénieurs aussi doués qu’aux USA ou en Europe, et qui innoveront dans plein de domaines (techniques j’entends)…

2 J'aime

Seront-ce des travailleurs forcés qui y bosseront ou bien des travailleurs lambdas ?

Pire, avec la culture du travail qu’ils ont, ils ne peuvent que faire mieux… On a du soucis à se faire…

1 J'aime

Critiquer ? Oui, mais on le fait bien.

Oui, pour un SMIC, t’as plus rien.

Les gravures à masque plus grand que les valeurs minimum actuelles ont l’avantage de mieux résister aux rayonnements cosmiques. Dans l’ISS, les processeurs qui gèrent les installations sont encore des 80386 Intel, que la NASA s’est réservée pour cet usage. Les chips modernes dont déjà le 80486 necéssitait un reset toute les 4 heures à cause des plantages dus aux rayons cosmiques. Une case mémoire en 10 nm bascule bien plus facilement qu’une en 45 nm avec la percussion d’une particule cosmique ou d’un photon gamma. Intel à l’heure actuelle n’a pas encore pu lancer une production en 10 nm dans ses fonderie.

1 J'aime