Forum Clubic

Commentaires : Plan Tech : l'État détaille son plan de soutien aux entreprises technologiques à 1 milliard d'euros

Bruno Le Maire et Cédric O ont dévoilé, vendredi, les mesures prises dans le cadre du plan de soutien structurel conjoncturel destiné aux entreprises technologiques.

Moi ce qui me dérange au plus haut point avec tous ces plans de soutien et de relance… c’est qu’ils parlent DÉJÀ d’augmenter les taxes et les impôts dans un avenir très proche pour récupérer l’argent que l’état va emprunter pour financer tout ceci… alors que ça fait plus de 40 ans qu’aucun budget de l’état n’est à l’équilibre et que la dette de la France dépasse allègrement les 2000 milliards d’euros (désolé je n’ai pas le chiffre récent, j’ai arrêté de compter après 2013 lol… si ca se trouve on est deja a 3000 milliards de dette et on sera bientôt à 4000 milliards avec le covid et la récession à venir… (rappel: -11% de pib à cause du covid cette année, du jamais vu dans toute l’histoire du pib…)

Edit: après recherche il semblerait qu’on approche des 2500 milliards de dette en 2020

2 J'aime

La dette de l’état est une grosse blague, ça entretient les marchés, la bourse, le citoyen dans sa conviction de vivre avec une certaine richesse malgré la futilité de sa vie en général etc, au pire il y a juste à sortir la planche à billet de façon intelligente, la façon étant le plus problématique, le mythe nous indiquerait (oui c’est bien un mythe car cela n’est pas légal) que cela serait mal et que l’inflation et l’enfer nous attendent, preuve à l’appuis, vaste blague selon moi. Il est très difficile de pouvoir trouver des sources qui parlent de ce sujet sans rentrer dans une morale religieuse, voilà une source qui m’a confirmé d’une certaine façon ce que je pense de tout ça :

Je ne dis pas que l’auteur de la vidéo tiendrait le même discours que moi mais il apporte pas mal de précision sur le sujet. Maintenant il faut surement des gens comme toi pour s’inquiéter de la dette de l’état, j’imagine… Pour ma part, cette dette c’est de l’esbroufe, à preuve du contraire.

Et donc pour revenir au sujet, l’état a largement les moyens de financer/soutenir ce qu’il veut, quand il veut. Encore une fois, à preuve du contraire.

Tu confonds tout mon pauvre. La planche à billet comme tu l’appelle c’est la banque centrale européenne qui peut le faire, pas l’état français. Et l’agence France trésor, chaque mois, emprunte sur le marché de la dette plusieurs dizaines voire centaines de milliards d’euros, pour financer les dépenses de l’état, et rembourser les échéances précédentes des dettes à 2 ans, 10 ans, 30 ans etc…

Et contrairement à ce que tu penses, cette dette est bien réelle, et il est absolument impensable de croire que la France pourrait ne pas la rembourser. Et donc faire défaut. Car, dans un tel cas, plus personne ensuite ne viendrait prêter de l’argent à la France. Et donc, puisque nos politiques sont incapables de voter un seul budget a l’équilibre depuis 1978, la France serait donc dans l’incapacité du jour au lendemain de financer ses dépenses. Ce qui voudrait dire que plus aucun retraité ne toucherait d’argent, que la sécurité sociale n’existerait plus, que la police, l’hôpital, les profs, les militaires, bref , tous les fonctionnaires seraient sans aucun salaire non plus. Alors continue de croire que cette dette c’est de l’esbroufe mais elle est bel et bien réelle. Et au passage, nous ne sommes pas seuls, puisque les États Unis sont à environs 23 ou 24 trillions de dollars de dette. (Soit 24000 milliards)
Leur avantage à eux par contre, c’est que leur dette est en dollars, la monnaie du monde. Mais nous, notre dette est en euros, et on ne peut même pas la contrôler, ou influer dessus pour faire augmenter ou diminuer l’inflation. Cette tâche c’est le boulot de la BCE, qui doit gérer la monnaie pour l’ensemble des pays européens, et pas seulement à partir des desiderata de la France…

Je vois que tu n’as rien lu de ce que j’ai pu écrire ni même compris le sens, à mon tour je m’arrête à cette seule phrase et te souhaite une bonne fin de soirée, « mon pauvre. »

PS : je me rappellerai de m’abstenir toute discussion avec toi à l’avenir.

L’argent, éternel problème au sein des couples, prions ensemble pour que Pierre et Vanille s’en remettent…

1 J'aime

La dette d’aujourd’hui est l’impôt de demain. La France s’en est toujours sorti en dévaluant sa monnaie au bon moment pour maintenir la compétitivité de ses entreprises et cela a très bien fonctionné.
Le gros problème aujourd’hui, est que tous les leviers économiques sont à la BCE. Donc impossible de faire un truc sans l’accord des pays du Nord comme l’Allemagne ou la Hollande qui eux, refusent d’entendre parler d’interventionnisme de la BCE. D’ailleurs, elle fait déjà beaucoup plus que ce que son mandat prévoit, d’où l’injonction récente de la Cour Constitutionnelle allemande.
Si l’on prend en compte d’un côté le budget des GAFAM et de l’autre les broutilles mises sur la table par le gouvernement, de mon point de vu, c’est de l’endettement inutile. Il serait bien plus malin de contraindre les banques à faciliter les évolutions des entreprises avec pourquoi pas des prêts à taux zéro dans certains cas, et lancer des chantiers d’envergure nationale de l’autre. L’effet démultiplicateur serait bien plus intéressant dans le temps.
Car une entreprise qui ne survit que grâce aux aides étatiques, est déjà condamnée à moyen terme.

Attention à la planche à billet : l’histoire enseigne que chaque fois qu’elle a tourné plus que de raison, c’est l’armée qui a pris le pouvoir ensuite. Une fois que la confiance dans la monnaie est partie, c’est l’apocalypse.
Il faut surtout espérer que l’Allemagne ou l’Italie fasse exploser l’Euro, le retour aux monnaies nationales permettra de retrouver les leviers économiques. Autrement, j’ai bien peur que la Dette soit « très compliquée » à gérer à l’avenir.

Ces dettes d’état ne sont que des chimères pour moi, je sous estime peut être ce processus mais considérant que le malheur des uns fait le bonheur des autres, sans parler de tous ces métiers rattachés qui font vivre pas mal de monde, je ne crois pas que ce soit un problème, la preuve les budgets sont tjrs libérés, c’est juste un problème de gestion, encore plus pour des états qui ont des mannes de rentrés d’argent mais merci pour cette réponse.

@Peter_Vilmen : les gens qui ne peuvent pas s’empêcher de rabaisser leurs interlocuteurs dans leurs discussions m’exaspèrent et n’ont rien à faire ici bas.

Non, non, Vanilla a tout à fait raison. Pourquoi l’ Allemagne et les pays du nord s’entêteraient sinon à rembourser leur dette et être à l’équilibre budgétaire ?
Tous les mois, l’état rembourse sa propre dette avec une partie de la recette des impôts et taxes, environ 43 milliards par an, soit presque autant que le budget de l’éducation.

C’est de l’esbroufe qui coûte cher ! Ceux qui disent que la dette n’existe pas sont soit des idiots, soit des menteurs, mais peut-être les deux aussi.

Il serait bien plus malin de contraindre les banques à faciliter les évolutions des entreprises avec pourquoi pas des prêts à taux zéro

On ne peut pas « contraindre les banques à faire es prêts à taux zéro ». Il y a des mécanismes et des règles économiques. Encore un truc idiot. Les banques ne fabriquent pas d’argent, elles s’endettent également pour prêter, et même si on les obligeait à prêter à taux zéro, elles feraient faillite tout simplement. Il y a déjà eu plusieurs cas.

Qui est le plus idiot ? celui qui suit un mécanismes établi qui amène à ce genre de résultat sans se poser de question ou celui qui parle de choix qui pourraient nous amener à d’autres mécanismes et donc à d’autres résultats ? … Sans déconner vous êtes combien à ne pouvoir discuter des choses sans insulter les autres ? Ce n’est pas pcq j’aurai tort que cela te donnerait le droit de m’insulter, Mr parfait je sais tout. Le mal du siècle, des gens incapables de se projeter qui traitent tout ceux qui ne seraient pas en accord avec leur fonctionnement basique, d’idiots…
En ce qui concerne les menteurs, va plutôt voir du côté de ceux qui ont le pouvoir.

Je précise « contraindre » car les précédentes crises économiques ont bien montré que les banques ne jouent pas le jeu, préférant les dividendes assurés par un marché gonflé artificiellement à la pénibilité que représente un dossier de prêt ou un soutien à une entreprise.
Par ailleurs, puisque tu sembles bien connaitre les mécanismes économiques, tu devrais savoir que des prêts réglementés ne posent aucun souci aux banques par rapport à leurs fonds propres, surtout quand il y a une assurance … Les problèmes des banques européennes ne viennent pas de l’économie réelle, mais de la réglementation obligeant l’intégration d’obligations d’Etats dans tous les produits bancaires possibles (et quand le taux est négatif, ben du coup la messe est dite).
Donc confier à l’administration, qui n’est rien d’autre qu’une énorme machine à normer, le soin de choisir les entreprises rentables, les entrepreneurs sérieux etc. C’est ça qui est idiot. Car le résultat sera nécessairement décoléré de la réalité du terrain.

Pardon, ce n’est pas toi que j’ai voulu traiter d’idiot, mais plutôt les politiques d’extrême droite et d’extrême gauche, et tous ces populistes, qui ne disent que ce que les gens veulent entendre : on vous ment, la dette n’existe pas, les banques vous volent, l’ennemi c’est l’europe, les étrangers vous prennent votre travail, etc…
Tout ça c’est faux, mais chacun à le droit d’avoir son avis.

1 J'aime

Entièrement d’accord avec toi sur ce coup, l’être humain est clairement prédisposé a marcher dans les sentiers battus, on l’a vu avec la religion, avec le béhaviorisme qui a pris 80 ans à s’éclipser alors que les bases de la psychologie cognitive étaient déjà présentes dans des bouquins de philosophie qui avaient quelques milliers d’années, et c’est bien plus palpable dans toute entreprise artistique où le soft plagiat est la norme. L’économie s’est aussi embourbée dans une série de dogmes que peu semblent questionner, ça rend les économistes à contre courant très intéressant à lire vu qu’ils ne peuvent pas arriver les mains dans les poches pour affronter Goliath. Ha-joon Chang est pas mal dans sa défense du protectionnisme et de l’économie planifiée pour les pays en développement.

1 J'aime

:grin::grin::grin: c’est vrai mais vanilla a raison… On vit au dessus de nos moyens tout simplement…et un jour ou l’autre le pays en subira les conséquences. Normalement la dette d’un pays devrait tourner autour de 60%du PIB …pas 115…:thinking::thinking: Il ne va pas y avoir 36 solutions : soit on rembourse, soit le pays se mets en cessation de paiement (c’est déjà arrivé plusieurs fois dans l’histoire), soit les dettes sont rachetées ou enfin on trouve un moyen de s’en séparer par des écritures comptables… Bref on n’a pas fini d’en entendre parler :grin::grin:

Bin, ça serait normal non ?

Tu crois pas que la situation actuelle nécessite une petite hausse des impôts ? L’Etat a quand même lâche des milliards d’aide et de soutiens.

Faudrait avoir gobé ça et rien donner en retour ? ^^’

Moi ça ne m’inquiètes pas, c’est même plutôt normal.