Forum Clubic

Commentaires : Pénurie de composants : pourquoi il y a de l'espoir (et déjà du mieux) (page 2)

Quelques entreprises n’ont rien perdu. Pas les entreprises en général. Parce que les fondeurs ont priorisé certains de leurs gros clients. À côté de ça, tu as plein de boîtes plus ou moins grosses qui ont mis des lignes de production à l’arrêt parce qu’elles n’ont pas les composants nécessaires pour continuer.

En outre, le fait que quelques entreprises fassent de très bons résultats n’infirme pas nécessairement l’existence réelle d’une pénurie. Si une année la production est de 100 et la demande de 95, il n’y a pas pénurie. Si l’année suivant la production est de 150 et la demande 300, il y a une très forte pénurie. Même si les entreprises impliquées font +50%… Car pénurie ne veut pas nécessairement dire chute de l’offre, ça veut dire demande très supérieure à l’offre. En l’occurrence c’est ce qui se passe sur le marché des composants électroniques « grand public » : il y a eu énormément de demandes suites aux confinements successifs, ce qui fait exploser les ventes tout en créant une situation de pénurie.

On le voit bien sur le marché des consoles d’ailleurs. Là les prix sont fixes, donc on ne peut pas accuser Microsoft et Sony d’organiser la pénurie pour maximiser leurs bénéfices. Un an après leur lancement, les consoles sont toujours quasiment introuvables dans le commerce. Et pourtant, aussi bien les PS5 que les Xbox Series ont fait le meilleur démarrage de leur famille… Ça montre bien que c’est une pénurie provoquée par une demande exceptionnellement forte plus que par une offre exceptionnellement faible (même si ça a été le cas au début de la pénurie, il y a eu une période d’offre faible, à cause d’arrêts d’usines pour des raisons sanitaires et météorologiques, notamment la sécheresse à Taïwan et le froid exceptionnel à Austin).

Apple a une chaîne logistique plus simple que celle de beaucoup d’autres constructeurs, car elle limite la dépendance à des fournisseurs. Et elle est également un très gros client pour tous ses fournisseurs, ce qui lui permet de passer en priorité.

Et malgré ça, Apple a bel et bien été touchée, même si ça a été de moindre ampleur que d’autres. Par exemple au lancement du dernier iPhone, il y a eu des délais de livraison comme il n’y en a jamais eu avec les modèles précédents. Et si tu veux un iMac 24", c’est 2 semaines de délai (ça parait peu dans le contexte actuel, mais chez Apple en temps normal tu as n’importe quel modèle livré chez toi en 3 jours), un Macbook Pro 14" c’est un mois, un 16" c’est un mois et demi… Et ça c’est pour les configs standard, dès que tu touches à un composant, tu prends encore 2 semaines ou un mois de délai supplémentaire (notamment si tu prends un CPU M1 Max au lieu de M1 Pro sur les 13", visiblement Apple ne peut pas livrer des machines avec ce CPU avant le mois de mars)… Le seuls Mac que tu peux avoir en 3 jours, c’est les anciens modèles qui sont en « fin de vie », les 13", les iMac 27" et les Mac Mini…

1 J'aime

Je suis commercial Automobile et crois moi, pénurie organisée ou pas, ne rien pouvoir vendre et mettre en péril la pérennité de notre réseau de concessionnaires n’a pas de quoi nous rendre heureux du tout !
Le complotisme ça va un moment, il faut aussi revenir un peu sur terre et constater les dégats considérable pour les emplois et l’économie.

1 J'aime

En vrai la pénurie est sommairement simple.
Moins de commande, moins de production, usine à semi fermé pour les clauses sanitaires.

D’un coup une surproduction que les fondeurs ne peuvent pas suivre (pas assez de chaines de production).

Mais derrière vu que les entreprises ne veulent pas de stock et qui ont dû sans doute annuler quelques commandes, ben à la reprise c’est la cata.

J’avais lu un article qui disait qu’un constructeur automobile (je crois que c’était Toyota) étaient peu impacter par ça, car l’entreprise avait toujours du stock sur les produits critiques. Ils avaient déjà eu dans le passé un problème d’appro qui avait mis à mal leurs productions, donc eux ont appris à leur dépend que le flux tendu n’était plus très bon et qu’avoir un minimum de stock était nécessaire.

Ce que lis ici m’interpelle :
d’un côté les tout complot qui voient dans la pénurie actuelle un énorme complot de tous les acteurs du hardware qui se seraient mis ensemble pour organiser une pénurie.
De l’autre les anti complot qui voient dans la pénurie actuelle une suite de conjonctures ayant amené naturellement une pénurie ou les différentes marques seraient d’innocentes victimes des circonstances.
Laissez-moi vous exprimer mon point de vue sans tous me taper dessus parce que je ne suis complètement d’accord ni avec les uns ni avec les autres.
Pour remettre les choses en perspectives, cela fait presque 20 ans que les économistes expliquent à tout le monde que les stocks « c’est mauvais » parce que cela représente beaucoup d’argent immobilisé pour « rien ». Donc, grands comme petits, tout le monde à pris l’habitude de travailler en flux tendu et puisqu’il n’y a plus de stock il a aussi été facile de créer cet emballement des nouvelles versions toutes plus merveilleuse (10%) que la précédente Certain se souvienne du temps ou chaque nouveau processeur était remarquablement plus puissant que le précédent, mais il fallait attendre plus longtemps.
Puis arrivent un certain nombres de soucis qui grippent cette belle chaîne. Pour les cartes graphiques il y en même eu deux : l’arrivée des crypto monnaies qui a fait grimper la demande et la pandémie qui réduit l’offre. Les effets sont arrivés peu à peu puisque tout le monde a été touché.
Le problème se situe autant chez les producteurs de matière première, (souvent des pays peu riche ayant besoin de beaucoup de main d’œuvre humaine pour extraire les minerais et qui se sont trouvés rapidement en incapacités d’expédier les quantités demandées) que chez les producteurs de produits fini dont les usines se sont mises à tourner au ralenti (soit parce que le personnel qualifié s’est mis à manquer, soit à cause de confinements répétés).
Là-dessus la manière dont la Chine a décidé de résoudre le problème en confinant à la moindre alerte (pas de politique ici je m’en fous juste des faits) a créé un gigantesque embouteillage et une foire d’empoigne à coup de millions sur tout le transport maritime que le bateau échoué dans le canal de Suez avait déjà commencé à créer. D’où des problèmes d’approvisionnement en cascade avec des produits qui restent en mer des mois.
Là-dessus arrivent les actionnaires et la bourse qui voyant les bénéfices et la valeur de leurs actions monter mettent la pression pour maintenir la situation parce que la seule chose qui leur importe c’est le fric à court terme (recherchez la raison pour laquelle Michael Dell a racheté son entreprise et l’a faite sortir de la bourse) l’avenir lointain pour eux se situant au trimestre prochain.
Créer de nouvelle usines localisées plus près des pointes de vente ne résoudra pas le problème rapidement à mon avis pour plusieurs raisons. C’est long, les machines outils ne sont produites que par de rares usines qui ne sont pas non plus taillées pour une augmentation rapide de la demande, les financements sont énormes et demandent du temps, les personnels très qualifiés manquent et doivent être formés sur place et cela ne corrige pas le problème des transports maritimes pour amener les matières premières. Il faudra plusieurs années pour que cela se voit.
Pour résoudre ce problème à l’avenir il faudrait des changements de mentalités de tous les acteurs. Les économistes devraient admettre que le flux tendu n’est pas la réponse à tous les problèmes et que les stocks c’est bien aussi, les industriels cesser de penser que sortir la série suivante avant même que la précédente soit vendue n’est pas la solution et que vendre au client un produit pérenne et fiable est aussi bien. Le client cesser d’attendre pour se précipiter d’acheter tout de suite un produit 10 % plus puissant que celui qu’il a acheté il y a 6 mois et pour lequel, souvent il ne verra même pas la différence et les actionnaires penser à des bénéfices à un peu plus longs termes certes mais plus respectueux des gens et du monde.
Je ne suis pas un « bisounours » et je sais que cela n’arrivera pas sauf peut-être si le client final y met du sien parce que après tout ils sont tous à notre service et pas le contraire.

1 J'aime

Par contre il ne faut pas croire que les prix des carte graphiques baisseront

Quand la demande va diminuer, les prix vont fortement chuter et c’est là qu’il faudra acheter mais ce n’est pas pour tout de suite.

Tiens tiens, on a de véritables experts en stratégie commerciale ici… Pas de pénurie organisée vous dîtes? Ce n’est pas lié à l’info en particulier ; dans l’automobile on a entre 20 et 50 % d’augmentation sur les premiums. Dans le bâtiment, jusqu’à 150% sur des matériaux … de stock!! Croyez vous vraiment que les usines automatisées en Chine se sont arrêté de produire? Que les chinois refusent de bosser? Vous pensez qu’ils assemblent les CPUS avec leurs petits moignons boudinés.

Pour ceux qui veulent, vous pouvez commander tout ce que vous voulez sur AliExpress ou Alibaba… C’est dispo à + 30% depuis le 1er janvier 2022. Vous êtes vraiment naïfs les gars car vous n’avez toujours pas compris la méthode : d’abord, on ralentit la prod sur le volume et ça fait mécaniquement grimper les prix. Les chinois ont fait ça en 2018. Résultat ? Prix par 2… sans aucune pénurie de matière premières ni de pdts transformés

Effectivement, ce sont toujours les plus petits qui trinquent. Apparemment ce qu’il faudrait c’est de voir si les « petits » acteurs mais qui ont un rôle important dans la chaine du marché de la microélectronique ont fait ou non des bons résultats.

Pénurie, c’est comme beaucoup de mots et concepts dans le même style : cela dépend du point de vue.
Après de la manière dont tu expliques, on croirait qu’il y a eu subitement une demande plus forte que d’habitude et que cela n’a strictement rien à voir avec un problème de production au-delà des capacités habituelles de production. Or c’est plutôt qu’il y a un problème au niveau des « sources » de production (fonderies par exemple) en tout cas cela été expliqué ainsi dans la presse. Du coup c’est précisément là que ça coince. L’envolée des prix n’explique qu’en partie les bons résultats des acteurs cités plus haut.

C’est vrai, mais uniquement pour AMD. Si je ne me trompe pas, les deux consoles ont de l’AMD dedans (mis à part les autres composants constituants les consoles). Surtout que Sony ou Microsoft sont dépendants de la fabrication de ces composants, donc ils n’ont effectivement « aucun intérêt » d’être dans le « complot ».
Au-delà de savoir ou non il y a entente ou pas, c’est juste de savoir si cette situation n’a pas profité plus qu’on ne pourrait imaginer par un raisonnement simple, mais qui est invalide : pénurie = tout le monde trinque, y compris TOUS ceux qui vendent (et pas que le client). Là, le seul moyen de savoir c’est si cette « pénurie » se poursuit encore sans que cela n’impacte plus que ça (voire au contraire) les acteurs sus-cités.
Moi je suis patron d’une grosse boite comme ça (ou actionnaire peu importe), si je fais plus de profit en vendant moins mais plus cher, qu’est-ce qui m’empêcherait de continuer ?

On pourrait aussi imaginer qu’on se retrouverait dans une situation analogue aux fameux exemples des marchés de l’imprimante et du rasoir à lames, la conclusion de l’article de l’Obs est intéressante :

Il n’y a pas forcément « complot », mais des « collusions »…

1 J'aime

Merci… Ces complotistes sont quand même hallucinants. Et c’est à ça que l’on les reconnait.

Disons qu’ils avaient mieux prévu que d’autres et ont pu continuer à produire plus longtemps avant d’être impactés, mais ils sont eux aussi rattrapés.

Mon beau-fils a commandé fin juillet une Aygo neuve qui devait arriver fin septembre, il l’a finalement reçue mi-novembre (en Belgique), soit 3 mois et demi de délai…mais le commercial nous a dit à ce moment que c’était passé à 6 mois de délai. ^^

1 J'aime

Je l’ai précisé plus loin, il y a un double phénomène. Initialement, il y a une baisse de la capacité de production (à cause de premiers confinements en Asie), et également des annulations de commande de la part des entreprises, qui ont anticipé une chute de la demande à cause de la crise économique.

Très vite, il y a eu en plus une forte hausse de la demande, à cause des confinements dans les pays à niveau de vie élevé, qui ont provoqué des achats massifs de matériel électronique (pour le télétravail, pour l’école à la maison, mais aussi pour le jeu vidéo, qui est venu remplacer d’autres loisirs interdits durant les confinements).

Là dedans, en tant que très gros clients de TSMC et Samsung, AMD et nVidia s’en sont très bien sorti : quand les usines sont reparties, leurs commandes (qui en plus n’avaient probablement pas été annulées) ont été traitées, et ils ont pu recevoir de gros volumes de GPU. D’autres clients, en particulier ceux qui avaient annulé leurs commandes et ont finalement repassé des nouvelles, ont pour leur part perdu leur place dans la queue de production et se retrouvent à avoir des retards de livraison énormes.

Mais du coup pour AMD et nVidia, les volumes vendus ont pu être très supérieur à ceux des années précédentes, grâce à une forte demande et à une production qui a été capable de suivre en partie cette forte demande. En nombre d’unités, nVidia a vendu plus de cartes de la série 3000 que des séries 1000 et 2000 réunies. D’où le chiffre d’affaire qui a explosé, bien plus à cause de ça qu’à cause des prix de vente élevé, qui profitent surtout aux fabricants de cartes et aux revendeurs : les prix de vente des GPU étant fixés contractuellement très en amont de leur lancement, je doute fort qu’nVidia et AMD aient eu la possibilité de gonfler énormément les prix… D’ailleurs les deux continuent de vendre leurs propres cartes maison au MSRP, ce que les fabricants de cartes ne manqueraient pas de critiquer pour concurrence déloyale si eux de leur côté avaient subi une forte hausse du prix des GPU…

Non, il n’y a rien qui dit que dans une situation de pénurie tout le monde doit trinquer… Une situation de pénurie est une situation d’offre inférieur à la demande. POINT. Y a pas d’autres critères ou « règles ». Et il y a quasiment toujours des gagnants et des perdants dans une telle situation.

Ça ne peut durer que si la demande est supérieure à l’offre. Or si un fabricant rationne artificiellement l’offre pour la maintenir sous la demande, dans un marché concurrentiel il y en aura toujours un autre pour venir prendre le marché restant en apportant son offre. Les marchés ont horreur du vide.

Ces exemples ont en commun le côté « captif » du client : quand il a acheté le rasoir/l’imprimante d’une marque, il est « obligé » d’acheter les lames/les cartouches de la même marque s’il ne veut pas acheter un nouveau rasoir/une nouvelle imprimante.

Ceci ne s’applique pas aux cartes graphiques. Celui qui a une carte AMD n’est pas obligé de racheter une AMD.

1 J'aime

Mais pas du tout, un avis n’est qu’un avis, en aucun cas une vérité absolue. Il peut tout à fait être contré, débattu, invalidé. Aucun problème avec ça. A titre d’exemple : l’échange entre @MattS32 et @Voigt-Kampf est très intéressant, tandis que le commentaire de @aazert, lui, n’apporte rien.
Le problème que j’ai, c’est avec le mépris, l’agressivité ou l’invective dont certains (pas toi) se croient obligés d’émailler leurs réponses lorsqu’ils ne sont pas d’accord. Rien ne justifie cela, surtout que de tels propros se substituent souvent à de vrais contre-arguments.

1 J'aime

Moi, je constate une chose : seul le vieux matériel est disponible.
Exemple, les cartes graphiques et les consoles (voir Sony et sa PS4) et des PC portables.
Dans le même temps, on nous dit que des boites, comme Nvidia et AMD, ont fait de super profits.
Je pense, que toutes les boites, ont sauté sur l’opportunité de se débarrasser de leurs stocks, à bon prix !
En tous les cas, je me fais aucun souci, en ce qui concerne leur santé financière.

Si c’était si organisé que ça, il y aurait forcément eu un petit malin qui aurait passé ses commandes en douce et qui aurait raflé le marché.
Les causes de la pénuries sont les flux tendus et la frilosité générale dus à la peur du Covid

Visiblement on a un grand expert là aussi :wink:
Je suis moi même dans la distribution automobile depuis 15 ans , et clairement, nos soucis d’appro sont dus à la frilosité des commandes de composants face à la crise sanitaire qui les a tous fait trembler comme des feuilles.
Si le constructeur pour qui je travaille avait pris le soin de faire un vrai stock tampon, on en serait pas là.
Il y a eu un engorgement général lors de la reprise fin 2020 qui a saturé les lignes de production, peu importe qu’elles soient automatiques ou alimentées par des petits chinois : quand une usine ne peut pas produire plus, elle ne peut pas.
Quant à Ali Baba ou Express, je te mets au défi de commander une carte graphique dessus… Bon courage pour récupérer tes sous qui seront perdus dans la nature.

1 J'aime

@aazert message supprimé…on va peut-être éviter la condescendance et le dédain habituel et récurrent.