Forum Clubic

Commentaires : Paradoxe de Fermi : sommes-nous dans un "zoo galactique" étudié par des aliens?

C’est l’une des hypothèses avancées pour tenter de comprendre pourquoi nous ne sommes toujours pas entrés en contact avec une civilisation extraterrestre. Une théorie farfelue parmi d’autres, mais sérieusement débattue par des chercheurs du monde entier.

Je trouve la conclusion très vraie. On se met en tête qu’une population extraterrestre chercherait forcément à découvrir le ciel, mais on ne sait pas s’ils ont des yeux, s’ils ont un intérêt à aller chercher plus loin, si la configuration de leur planète leur permet d’envisager des fusées.

En bref, on est forcément tellement intelligents qu’un modèle de civilisation ne peut que nous ressembler, qu’il soit en avance ou en retard. C’est sûrement plus réconfortant comme ça…

bonjour
“Mais à quoi ressembleraient-ils ? D’après Roland Lehoucq, Astrophysicien au CEA, il y a peu de chances qu’ils soient similaires aux êtres humains”
ben justement si, ils nous ressembleraient obligatoirement en ce qui concerne la station debout, les deux pieds, les deux mains , la tête au sommet et non pas entre les jambes.
Simplement par ce que globalement l’évolution trouvera toujours les mêmes solutions pour résoudre les mêmes problèmes.
L’amélioration du cerveau est aussi un moyen pour survivre. Et il est indispensable pour évoluer technologiquement.
Et aussi pour évoluer vers la domination des espèces et de l’environnement. Ce qui est normal, n’en déplaise à certains groupuscules.
Quelque soit la planète, la compétition entre les espèces amènera à une forme comme la notre qui s’est montrée supérieure à toutes les autres formes de vie pour ce qui est de l’implantation dans n’importe quel milieu.

Quand on parle d’intelligence extraterrestres, on parle de celles qui pourraient nous rencontrer.
On ne parle pas de dauphins extraterrestres.
Quand à savoir si ces civilisations avancées seront passées comme nous par des centaines de milliers d’années de comportement barbare avant de le réguler (par la technologie, les IA ), c’est une question qui se pose.

Hee les gars ont s’est choppé George on va se faire Douglas venez !! :wink:

il y en a qui ont trop lu Stephen King !
Des étoiles roses tombent du ciel
Under the Dome :wink:

C’est très précisément ce qui est écrrit dans “Chahar, Au delà des étoiles”

C’est exactement ce qui est écrit dans “Chahar, au delà des étoiles”

@Zourbon, désolé mais je ne suis absolument pas d’accord:
“ben justement si, ils nous ressembleraient obligatoirement en ce qui concerne la station debout, les deux pieds, les deux mains , la tête au sommet et non pas entre les jambes.” Ah bon?? Et pourquoi pas 4 bras et 4 jambes? Pourquoi pas plusieurs cerveaux (la pieuvre en est un exemple)? Et pourquoi une tête? Est-ce indispensable? Pas certain.
“Simplement par ce que globalement l’évolution trouvera toujours les mêmes solutions pour résoudre les mêmes problèmes.”. Première nouvelle !! C’est bien de personnifier l’évolution mais l’évolution ne décide de rien. Il s’agit simplement de gênes qui mutent et qui perdurent dans la descendance. Certains gênes vont faciliter la vie des uns d’autres non. C’est comme cela que se fait la sélection naturelle.
“L’amélioration du cerveau est aussi un moyen pour survivre. Et il est indispensable pour évoluer technologiquement.
Et aussi pour évoluer vers la domination des espèces et de l’environnement. Ce qui est normal, n’en déplaise à certains groupuscules.”. Et les bactéries?? Pas de cerveau, capable de tuer n’importe quel mammifère. Ces bestioles sont à la base de la vie et sont plus anciennes que n’importe quel autre animal sur terre. Pas besoin de cerveau pour survivre. D’ailleurs elles seront toujours là quand nous aurons disparu. Entres elles et nous je ne sais pas qui domine l’autre, nos antibiotiques commençant à être inefficaces.

1 J'aime

à mon avis la terre est la seule planète à abriter la vie, même s’il y a une infinité de planète.
s’ils voulaient nous préserver, alors ils voudront surement préserver les autres espèces terrestre qui sont en voie de disparition. sinon qu’ils essayent au moins de nous aider à résoudre ce soucis de réchauffement climatique.
Je ne sais pas , je trouve qu’on s’imagine trop de choses et on en fait des théories, quand ça vient de la tête d’un humain ordinaire c’est du délire, mais quand c’est de la bouche d’un scientifique c’est une théorie viable.

« L’anthropocentrisme » est une caractéristique de l’humain comme les autres espèces aussi ne s’occupent que d’elle-mêmes et pas des autres.

Le « paradoxe de Fermi » n’a rien d’un paradoxe : il présuppose que l’espace est petit, qu’on peut le traverser facilement, rapidement, etc.

Cela reviendrait à conclure qu’il n’y pas de vie dans les océans avec un échantillonnage pas plus gros qu’une piscine comme l’on suggérait les auteurs de la dernière publication en date sur le sujet [1].

Ce que tu dis est logique, mais il manque quelques éléments… Si le milieu dans lequel vivent ces extraterrestres est radicalement différents du milieu terrestre, alors l’évolution aura trouvé d’autres chemins !
Imagine ne serait-ce qu’une gravité plus importante. Les changements évolutifs seraient déjà énorme.
Imagine une planète uniquement recouverte d’eau ! Uniquement un océan ! Peut-être que les aliens intelligents et maitrisant la technologie seraient tous des poulpes géants avec 8 bras, plusieurs cerveaux, plusieurs coeurs etc…
Ta conclusion est un tantinet hâtive…

1 J'aime

Où le mec complétement borné sur la seule référence qu’il à : les humains.

cela n’a pas grand chose à voir avec le sujet. On parle d’être intelligents.
Et les bactéries bien que pouvant survivre aux grands froids, ne peuvent pas s’y reproduire ou que très très lentement. Alors que l’homme si.
Il est bien évident que la domination passe pas un cerveau. Sinon tous les singes qui se baladent à moitié debout auraient conquis le monde.

La vie existe surement ailleurs, et vue le nombre d’étoile comment penser le contraire ?

Il y a une explication qui n’est pas cité dans l’article, les distances et le temps.
Quand on analyse l’atmosphere d’une planete à 3 milliard d’année lumiaire, on la scan comme elle était il y à 3 milliard d’année, sur la Terre a cette époque il n’y avait rien.

Donc si il nous regarde il verront une planete stérile, mais dans une zone habitable. l’inverse est aussi valable si la vie est apparue sur leurs planetes après c’est 3 milliards d’années.

De plus on essaie de détecter des formes de vie avec des ondes radio depuis seulement quelques decénie, et on suppose qu’il pourrait capter nos émissions d’onde radio.
Mais utilise t’il cette technologie ?
Nous ne l’utliserons plus dans quelques decénie, pour voir large on donneras un total de 200 ans.
Et 200 ans c’est une durée ridicule par rapport à l’âge de l’humanité.

-Sont t’il des explorateur ?
-Se sont t’il auto détruit ( c’est probable vue la direction que prend notre civilisation )
-On t’il déjà fait de l’exploration mais abandonné a cause des ravages du au maladie. Notre system immunitaire fonctionne avec les maladie que l’on connais, mais ne servira a rien face à une maladie inconnu. Sur notre planete cela se passe quand on rencontre un peuple isolé, généralement beaucoup d’entre eux meurt de maladie )

1 J'aime

si la réponse me concerne, je dirais quelle est à coté du problème. Nous parlons de civilisations capable de traverser l’espace, de vivre dans n’importe quel milieu etc.
En quoi un poulpe est capable de quoi que ce soit une fois sorti de l’eau, en quoi et il capable de créer une socièté technologique ??

C’est cool toutes ces théories sur le paradoxe de fermi mais cela ne vaut que si rien ne nous est caché, ce que personnellement je doute fortement, des ET qui prendraient soin de ne pas chambouler notre progression ? et si ils étaient déjà là et en contacte avec certains puissant de ce monde, la probabilité que le peuple soit mis à l’écart, pour son bien, est aussi forte que toutes les explications données dans l’article et certainement la réponse la plus tangible. La vérité est ailleurs, ou pas :smiley:

où les gens ne comprennent pas le problème de faire évoluer une espèce pour maitriser la technologie qui permet de se balader ailleurs que chez soi.
Il y a des impératifs de forme pour appréhender le monde par la science.
A moins que vous ne croyiez aux voyages instantanés grace à la pensée.
A la matérialisation de machine à café, j’ai pris un truc simple, par la simple volonté.
Il y a des millions d’espèces sur terre. Aucune n’a notre forme et notre type de cerveau et aucune ne peut faire ce qu’on fait.
Cela ne changera rien si la gravité etc …
Le problème n’est pas de savoir si des êtres peuvent être considérés comme intelligents mais de quel type d’intelligence il s’agit.
Si on rencontre une planéte remplie de poulpes super intelligents (intelligents en quoi d’ailleurs), pour reprendre un post plus hauts, même si on peut communiquer avec eux, ils resteront une espèce colonisable et l’homme sera le collonidsateur.
Donc soit on estime que l’espèce humaine est remplie de détraqués soit on pense que c’est un phénomène normal que certaines espèces fassent passer leur intérêts avant celui d’autres.
Même si on le fait intelligemment et en respectant le plus possible le reste des espèces.

Ça présuppose que l’évolution passe inévitablement par la technologie. Trop réducteur.

Aaaah. Non, là tu fais erreur. J’ai parfaitement conscience (d’ailleurs mon simple message ne peut absolument en rien t’indiquer de quoi j’ai conscience ou non, ou ce que je pense ou non. Contrairement au tiens, qui m’indique que t’es complétement dans le seul moule que tu connais : notre monde :))

Tu fais encore une erreur de présumer de choses que tu ne connais pas, attention.

D’ailleurs, tu viens d’en faire la phrase que je critique :“Il y a des millions d’espèces sur terre.”. Tu penses dans ton moule, c’est une grave erreur scientifique.

Les autres te l’ont gentiment dis, je n’ai pas la patience de t’expliquer de mon côté :slight_smile: