Forum Clubic

Commentaires : On vous présente le X One, le vélo du 21e siècle, avec ordinateur et reconnaissance faciale intégrés

La start-up Rayvolt Bike, basée à Barcelone, a largement dépassé son objectif de levée de fonds, opération nécessaire au lancement de la production du vélo électrique de demain, censée démarrer l’an prochain.

Le problème c’est qu’il faut être sacrément chevelu pour pouvoir l’utiliser.

3 J'aime

immonde

C’est un peu hors sujet mais effectivement, sacré tignasse…on aime on aime pas, moi j’aime pas.
En revanche le vélo est génial, hormis le tarif prohibitif comme toujours c’est une belle démonstration de technologie et d’intelligence (l’un n’impliquant pas forcément l’autre).

C’est vrai entre aimer et ne pas aimer, il y a un bras.
Peut être pour les vieux ou pour les filles pourquoi pas ? Mais le prix pique les yeux…

La démonstratrice est plutot mignonne…
C’est assez vendeur :smiley:
Et heureusement l’emplacement pour smartphone fait pile poil la taille de mon mobile… J’avais peur que ca ne rentre pas.

C’est parce que la start-up est dans le vent :wink:

moi je tique sur l’android : encore un truc qui ne sera pas souvent mis à jour…

Non mais pédaler en marche arrière … minimum quand on conçoit un vélo c’est de consulter un bio mécanicien.

Moi je trouve ça drôle. Dans ma ville un vélo tout pourri tu te le fait voler en quelques heures, alors un concentré de technologie… beau ou moche… c’pareil

Le freinage du X One est conduit par un système de régénération breveté, qui permet au cycliste d’actionner les pédales vers l’arrière pour ralentir le vélo

Et ça n’a rien de nouveau, ça fait des décennies que le frein intégré dans le moyeu arrière et actionné par rétro-pédalage existe…ici on a repris l’idée pour en tirer un autre profit neutre

tout à fait!
j’en ai fait les frais, quand j’étais jeune : je devais aller travailler à une bonne dizaine de kilomètres de chez moi et mon père a demandé à un ami si il pouvait me trouver un vélo dans ses vieilleries. j’en ai eu un, et le freinage, était assuré en pédalant en arrière. j’ai découvert ça, en m’en servant…
ça surprend, mais quand on est jeune, on s’adapte vite!
trois mois après (trois salaires) j’avais une mobylette! à moi les grands espaces!:smiley:

Dans mon coin perdu, ont appelaient cela un « Torpédo ».

Exact, j’essayais justement de me rappeler le nom, c’était le même en Belgique ^^

Ma grande soeur m’avait filé son vélo qui en avait un lorsqu’elle a acheté une mobylette pour aller bosser…ok, les copains se fichaient de moi parce que c’était un vélo de fille, mais c’était top pour faire des blocages/dérapages de la roue arrière lol%201

L’idée est bonne. Enfin un vélo qui permet de recharger la batterie en descente ! sinon, les points négatifs: pas de garde boue, pas de protection de chaine. taille ? un seul cadre ? pour les cheveux, OK, je ne peux pas lutter… d’autre part réglage de selle à revoir pour la taille du bonhomme… Bref, un vélo de ville, mais pas vraiment.
Le prix ? normal pour ce type de vélo… malheureusement…

Et voici venu le vélo à obsolescence programmée… Ça va être rigolo quand les 3/4 de ces startups surfant sur la mode du VAE se seront cassées la gueule, laissant leurs clients sans support (et notamment, sans batterie de rechange, puisque l’écrasante majorité de ces vélos tape à l’œil ont des batteries de format non standard…).

Sinon, un vélo classique, c’est moins cher, et ça dure plusieurs décennies, même si le constructeur disparait… Et idem pour un VAE « de base » à batterie à peu près standard. Et c’est tout aussi efficace pour faire ce pour quoi un vélo est fait : emmener son utilisateur d’un point A a un point B.

Encore un peu et le mec va se prendre les cheveux dans les roues :o