Commentaires : Nightshade, l’outil qui permet "d’empoisonner" vos images aux yeux de Midjourney ou DALL-E, est désormais disponible

Face à la popularité grandissante des IA génératives d’images, certains artistes veulent se protéger de l’appétit insatiable de ces machines. Nightshade permet très exactement de faire cela.

Ca va être la course entre l’empoisonnement des apprentissages et les techniques de contre empoisonnement.
La meilleur chose étant de ne pas diffuser les images ^^ (ou alors réussir à détecter les robots pour mettre des images bidon à la place, et là la courses au bot/anti bot va faire rage aussi).

3 « J'aime »

« Les yeux humains pourront voir l’image d’une vache dans un champ verdoyant, mais une IA verra un grand sac à main en cuir posé dans l’herbe. »

Certains humains voient eux aussi des sacs à main dans un champ, voir carrément directement les billets à la place des vaches (ou plutôt des futurs sacs à main)

6 « J'aime »

Bof, en croco ou en python, c’est quand même vraiment plus sympa pour les sacs.
Perso pour la vache, je vois un filet de boeuf, et si par bonheur il y a quelques canards bien gras pas loin, ça devient un tournedos Rossini :drooling_face:

2 « J'aime »

Ne pas diffuser les images quand c’est ton métier, de diffuser des images, c’est quand même dommage xD

l’existence de nightshade et équivalent implique que les IA récupèrent les images des artistes sans leur consentement.
Et pas de procès ?
Et pas un mot de la cnil et son hadopi/arcom ou de l’europe et de son rgpd ?

Je pige que dalle !

Ce logiciel modifie les photos sans que ça se voit sur son PC? Mais si on publie sur internet, la photo est-elle dégradée? Vraiment, tous ces articles sur l’IA me dépassent

1 « J'aime »

Pas de procès sans preuve. Même si les personnes qui ont enfreint les droits d’auteurs laissent entendre qu’ils l’ont fait, sans preuve de la part de chaque ayants droits (pour chaque oeuvre) le procès est voué à finir en non-lieu.

il y a déjà les données EXIF et les filigranes

même avec des preuves, les procès ne sont pas valable dans tous les pays et surtout pas rentable

https://www.digitec.ch/fr/page/un-photographe-suisse-poursuit-shutterstock-en-justice-30890

Super outil, comme ça quand y aura une vraie conscience artificielle on pourra la rendre psychotique, de quoi élaborer des traitements pour remédier a Yann Holme ou Fassbinder

il y a aussi les sacs à dos pour les enfants à l’école, on en fait depuis plus d’1 siècle en peau de vache?

Eh ben … Tu veux une medaille ?

Pas de ce sens la, comment l’ayant droit peut prouver que les robots ont bien utiliser son image pour entrainer les algorithmes ?
C’est juste très compliquer même si une récupération de toutes les info d’apprentissage sont a disposition (tout ne doit pas être conserver).

Le second degré, toussa toussa… Je sais bien qu’il y en a qui ont un peu de mal, mais il faut faire un petit effort.

Y’a 0 second degré dans ton commentaire, sois honnête avec toi même.