Commentaires : Netflix abandonne son offre Essentiel : vous allez devoir accepter la publicité ou payer plus cher

C’était à prévoir et c’est désormais brutalement acté : Netflix a supprimé son offre Essentiel, réduisant à trois ses formules d’abonnement.

Eh oui, plus il y aura de monde sur l’offre avec pub, mieux la publicité pourra être monétisée auprès des annonceurs donc ils ont tout intêret à diriger du monde vers cette offre

3 « J'aime »

Au secours!
Es ce que les ad blocks fonctionnent avec Netflix…?

2 « J'aime »

Si t’as pas Netflix t’as raté ta vie

3 « J'aime »

Ça reste toujours moins cher que d’acheter des DVD/BR ou de louer en VOD si on est un consommateur régulier (fréquent ; une fois par an c’est régulier mais pas vraiment fréquent :wink: ), mais ça commencer à me fatiguer de toujours payer plus…

2 « J'aime »

Y a une grosse erreur dans l’article. Ceux qui sont déjà abonné à cette offre peuvent y rester. Mais s’ils changent d’offre, impossible de revenir en arrière.
Netflix l’a expliqué à BFM en autre. Mais impossible de mettre le lien, mon commentaire est mentionné comme non valide.

2 « J'aime »

ca sent le retour du piratage toute ces hausses

4 « J'aime »

Avec myCanal, ça fonctionne super bien :shushing_face:

1 « J'aime »

Ah merci, j’étais passé à côté de ce détail. C’est corrigé :slight_smile:

2 « J'aime »

Le max de pubs que je me suis pris pour le moment après 5 mois sur cette offre est sur le film Nope de Jordan Peel : 9 coupures de 15 secondes chacune soit même pas 2 minutes 30 sur un film de 2h10. En terme de quantité ça reste très raisonnable. C’est plus la fréquence des coupures qui peuvent agacer à terme que le nombre total de pubs.

2 « J'aime »

Merci pour le retour d’expérience, mais je t’avoue que ça me refroidit. Je préfèrerait une coupure de 5mins, ou 2 coupures de 3mins même que 9 coupures
C’est énorme quand même d’avoir 9 coupures, c’est assez rédhibitoire pour moi, ça casse complètement l’immersion dans le film. Alors qu’une ou 2 coupures ça reste raisonnable

Après j’entend bien qu’une seule grosse coupure, en général c’est la pause pipi, boisson ou pop corn donc ça fait perdre la visibilité à l’annonce alors que 15 secondes tu restes devant ton écran. Mais du coup, pénible :smiley:

4 « J'aime »

Après ça dépend vraiment des programmes. Déjà pour les films récents labellisés avec le N rouge tu n’a qu’une seule pub avant le début et plus rien après. Pour les autres films et les séries, c’est très variable pour ne pas dire aléatoire. Les 9 coupures en deux heures, c’est le plus extrême que j’ai eu.

En tout cas, en ce qui me concerne, j’avais pris juste un mois pour essayer à la base. Et si ça reste comme c’est actuellement, c’est un bon compromis pour économiser 7,5 euros par mois.

1 « J'aime »

Grave, 9 coupures c’est insuportable!!

2 « J'aime »

Serieux non mais quelle horreur… 9 coupures autant 1 de 2min30 ok mais là c’est juste pas possible. faut pas aimer le ciné ou les séries pour subir ça

3 « J'aime »

Surtout que les moments de pub ne sont pas harmonisés avec le scénario du film ou de la série, la pub peut arriver au beau milieu d’un dialogue primordial ou d’une scène d’action. Autant pour l’immersion du spectateur.

1 « J'aime »

Comme youtube.
Le problème n’est pas d’en payer un mais tout payer (la presse également).
Avec le partage de compte chacun pouvait prendre un compte pour le partager avec d’autres qui avaient un compte ailleurs.
Au final se sont les salles de cinéma qui risquent d’en patire.

Oui, enfin, j’ai bien précisé qu’il s’agissait d’un exemple qui ne m’est arrivé que sur un seul film. Là je viens de regarder « le monde après nous » : une seul pub de 30 secondes avant le démarrage et plus rien pendant 2h20.

Mais de manière générale, j’ai remarqué que les pubs étaient plus nombreuses sur les programmes tiers que sur les productions labellisées Netflix.

« vous allez devoir accepter la publicité ou payer plus cher »

Ou abandonner Netflix…

1 « J'aime »

et oui si les gens n avait pas suivi netflix n aurait pas bouger les seul responsable sont les consommateurs qui accepte

@Pierreonline
il y a 20 heures

Oui, mais c’est « si tu ne l’à pas à 50 ans que tu à raté ta vie ».