Forum Clubic

Commentaires : Nestlé s'engage pour l'emballage du futur et vise le zéro émission nette de CO2 pour 2050

En marge de l’ouverture de son institut de recherche sur l’emballage, le groupe Nestlé a déclaré vouloir atteindre zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050.

2050 … 30 ans , tu parles d’une promesse sérieuse !

:wink: Moi aussi je m’engage à ne plus produire de CO2 en 2100. Zéro de chez Zero. Pour tout dire je ne consommerai plus d’O2 non plus, je nourrirai les vegetaux ^^

3 J'aime

Si tout le monde utilisait des récipients en verre pour acheter leurs produits, on n’aurait pas de déchets.

La vente en vrac devrait se généraliser pour réduire réellement les déchets.

Le verre est recyclable à l’infini.

Bon ça nous fera beaucoup de récipients en verre à transporter mais là on a aucun déchet.

Et pour l’eau?

Article de décembre 2018:

Article de mai 2019:

2 J'aime

Le verre, c’est fragile et pas approprié pour tout. De plus, son recyclage est extrêmement énergivore et donc cher.

Le vrac n’est possible que pour ce qui n’est pas oxydable (càd pas grand chose).

Quand il n’y avait pas de déchet, il y avait énormément de gaspillage (de nourriture) : les déchets sont le (faible) prix à payer pour réduire ce gaspillage bien plus coûteux en terme de substrats naturels ou ressources utilisés.

Les postures et les bonnes intentions sont toujours faciles (et pas chères).

Sur la news, rappelons que si l’accord de Paris est respecté à 100 %, le résultat opérationnel en 2100 sera non mesurable càd nul :

Sinon, bel exemple de greenwashing de la part de Nestlé !

1 J'aime

Avant la vente en vrac. Déjà pourquoi quand je reviens des courses en grande surface je remplis une poubelle de surembalages. Pourquoi ? Les packs de yahourts sont entouré d’un carton. Les tablettes de chocolat par 3 sont entourées d’un plastique. Les petits gâteaux sont en barquette+plastique+carton et même parfois en emballage individuel…
Pas besoin d’attendre 2050 pour déjà réduire les déchets. Faut-il surtaxer le surembalage pour que ça bouge ? Si le prix était x2 pour les produits surembalés, ça ne mettrait pas 2 mois avant de réagir…
Serait-ce de l’hypocrisie et/ou du mépris ?

On parle bien de ceux qui inonde le marché de leur bouteille en plastique pour nous vendre l’une des rare denrée gratuite de la planète? Ceux qui sont en train de vider l’intégralité des nappe phréatique de la planète pour les mètre en bouteille? Ceux qui pille sans vergogne toute les réserve d’eau potable exploitable y compris dans des pays qui n’on pas l’eau courante?

et on se demande encore pourquoi notre planète vas mal.

Greenwashing, c’est devenu un peu le mot facile pour répondre à une démarche d’un industriel. Pour l’éléctricité verte aussi, on parle de greenwashing vu qu’on n’est pas sûr que le W utilisé à l’instant T est de source verte (spoiler : peu de chances), mais si la part d’utilisateurs augmente, ça veut dire que la part d’énergie verte va bien finir par prendre de l’ampleur dans le mix énergétique.

Evidemment pour Nestlé c’est un beau coup marketing d’ouvrir un Nestlé Institute of Packaging Sciences avec un nom qui sonne comme le MIT de l’emballage, mais si derrière il y a des innovations concrètes qui sortent, est-ce qu’on y gagne pas un peu aussi ?

La “démarche” sensée pour un industriel actuel, c’est surtout d’éviter préemptivement de se retrouver sous le feux de l’armée de clones gratte-papiers escrolos et idéologues assimilés qui font la pluie et le beau temps dans les merdias et ailleurs, et qui peuvent ruiner/abîmer une image/réputation d’un claquement de doigt sans justification. Surtout quand le journalisme de nos jours consiste seulement à créer du buzz et de la #FakeNews repris en cœur par lesdits clones.

La demande en énergie au niveau mondial est plus rapide que l’installation d’EnR (qui baisse depuis 2 ans). Il est bien évident que “la part d’énergie verte” restera microscopique.

On se doute bien que si Nestlé investit, ce n’est pas pour jeter l’argent pas les fenêtres. Le but est de créer des nouveautés pour attirer de nouveaux clients et diminuer les coûts pour augmenter la marge. Le lien avec l’idéologie verte est nul. D’où le terme greenwashing.

LOL 30 ans, déjà il suffit de faire des conditionnement adapté et non délirant, on s’en moque de l’emballage, ras le bol des emballages a moitié vide, c’est du gaspillage de matière et d’énergie.
Ce serait déjà un premier pas.

Juste pour info, recyclé du verre ça produit du CO² (faut bien le chauffer pour le fondre)

Juste piur info un récipient ou une bouteille en verre ça se lave pour le recycler :wink:
Mais à comparer au surembalage, c’est pinuts en impact. Il faut voir à une plus grande échelle que l’écolo bobo qui fait du composte sous son évier pour que l’impact ait un effet.

1 J'aime

trop tard…

Mais qu’est ce que tu vas produire comme méthane !!! :wink:

T’en produit des caisses :wink: