Forum Clubic

Commentaires : Moins de 3 000 kilomètres : jamais un astéroïde n'avait frôlé d'aussi près la Terre (dans l'histoire récente)

La caillou identifié par la NASA, inconnu lors de son passage au-dessus de nos têtes le dimanche 16 août, mesurait entre 3 et 6 mètres de diamètre.

Pluie de météorites dans les buts de Lyon … (pas taper :stuck_out_tongue: )

8 J'aime

mais lool

Arf on a raté une belle étoile filante.
Déjà vu dans les alpes, a 2000m d altitude c est impressionnant.

1 J'aime

« jamais un astéroïde n’avait frôlé d’aussi près la Terre »
ça m 'étonnerai.
il n’y a pas si lontemps que l’on peut les apercevoir, calculer les trajectoires, alors que la terre à plusieurs milliards d’années.
un qui serait passé à 2000km en 1900, l’aurait on décelé ?

Ceux qui touchent la terre ne sont t’il pas passés plus près ?

2 J'aime

Arf, laisse tomber, c’est un titre imaginaire. Le titre réel c’est ‹ jamais un astéroïde. […] n › avait été enregistré’.

2 J'aime

Oui j’imagine que tout le monde avait compris.
Comme les records de froid ou de chaleur ou de vent etc. etc…

1 J'aime

J’ai précisé « dans l’histoire récente » dans le titre, histoire d’éviter toute incompréhension ou interprétation… :wink:

8 J'aime

En l’occurrence l’histoire récente ici c’est une décennie à tout casser. Et encore…

Si tu as des sources de cailloux passés si proche de la Terre sans la toucher datant de ces dix dernières années, dans ce cas je suis preneur :wink:

Je vais paraître tatillon, mais un caillou de 6 mètres de long, c’est plus qu’un caillou de compétition, c’est carrément un menhir !!! (Obélix)

1 J'aime

« 12,3 kilomètres par seconde » heureusement qu’il a filé sinon c’était retrait de permis direct :slight_smile:

4 J'aime

Il est marqué: « La distance la plus proche jamais relevée pour un caillou extraterrestre n’ayant pas frappé notre sol. » puis « jamais un astéroïde n’avait frôlé d’aussi près le globe terrestre sans s’y écraser »

Avec un peu de bonne volonté on arrive à comprendre l’article, ainsi on ne perd pas 5 min à raler sur un forum.
Je sais que pour certains c’est un sport de rendre tous les articles du web négatifs mais bon c’est usant.

5 J'aime

l’exactitude et la précision, ce n’est apparemment pas le souci de tout le monde. « C’est à peu près vrai, ou un peu faux », ça passe pour les uns, ce n’est pas acceptable pour les autres. Quant à voir de l’extrapolation là où on ne considère que le sens des mots, c’est osé !

1 J'aime

j espere qu il avait son masque

3 J'aime

« l’orbite géostationnaire (environ 36 000 kilomètres), où se trouve généralement la majorité des satellites planétaires. »

Cette affirmation me semble fausse. De ce que j’en sais l’orbite geostationnaire ne porte que de l’ordre de 10% des satellites. A vérifier

Yes, tu as effectivement raison…

Les satellites TV (en grande partie) sont sur une orbite géostationnaire. Mais ça ne représente qu’un pourcentage minoritaire des satellites en exploitation (554 sur 2 666 selon les chiffres du 31 mars 2020). Le reste se trouve (essentiellement) en orbite basse ou en orbite moyenne :slight_smile: J’ai procédé à une petite rectif du coup, merci :wink:

Pour info, vous trouverez plein d’infos sympas (nombre, utilité, provenance, type d’orbite) sur les satellites en orbite autour de la Terre ici :point_right: https://www.ucsusa.org/resources/satellite-database :+1:

oui, Alex, j’ai été tatillon. Je voulais pas être râleur.

Cet article est intéressant alors merci pour l’info.

Encore un proverbe qui se vérifie : Il ne faut jamais dire jamais :wink:

1 J'aime

178 TeraBytes/s. vous sur, vous les avez comptés