Forum Clubic

Commentaires : Microsoft Word : bientôt un mode sombre encore plus sombre

Le mode sombre de Microsoft Word s’enrichit et s’étend aux pages d’écriture, alors qu’il était jusque-là limité aux menus et barres d’outils.

et le nouveau mode clair (avec tous les éléments qui passent au noir : menus, page, interface…)

le nouveau mode sombre, non ?

1 J'aime

Ms dos 6.2 ? :slight_smile:

2 J'aime

J’ai du mal à saisir cette « folie » du mode sombre ?
Autant sur un smartphone on peut donner l’excuse de la consommation de batterie mais sur un PC…
Personnellement la plupart du temps je trouve que ça pète plus les yeux qu’autre chose donc je veux bien qu’on m’explique. :slight_smile:

1 J'aime

Bah c’est simple, quand tu travailles le soir avec une lumière un peu tamisée, le blanc d’une page Word peut sembler un peu trop lumineux, du coup le passage en mode sombre permet d’atténuer la lumière blanche de l’écran. Mais oui, tout dépend de la lumière de la pièce, et de la sensibilité de chacun vis-à-vis de la lumière. Une sensibilité qui peut aussi changer avec l’âge, ou l’état de fatigue. Si beaucoup de gens le demandent, c’est qu’il y a une raison.

1 J'aime

« Work… » ?
Fully dark… euh, faudrait peut-être afficher les styles dans le style sombre aussi alors…

Plus sérieusement, le mode sombre, pour un éditeur de texte, ça n’a vraiment pas de sens… ce n’est plus du tout WYSIWYG, du coups…

1 J'aime

Bah, suffit de diminuer la luminosité de l’écran alors…
Ca va peut-être te surprendre, mais, le noir, sur un écran lcd, ça renvoie aussi de la lumière. Ca consomme d’ailleurs parfois plus sur certains écrans…
Sur un écran oled, ça a tout son sens, mais sur un écran lcd, pas du tout.
D’ailleurs, tu peux faire le test sur un écran lcd, ouvre un site avec du texte clair et un fond noir. Quand tu regarderas ailleurs, tu auras toujours le texte dans ta vision, par rémanence rétinienne…

J’ai remonté à la team ce point. En revanche, il y a maintenant un lien dédié pour signaler les erreurs dans les articles. :wink:

@furax franchement c’est question de sensibilité. Perso, depuis que j’ai essayé le mode sombre je peux plus m en passer. J ai vraiment moins l impression de me faire « agresser » par la lumière de l écran. Ça me fatigue moins la vue aussi. Et baisser la luminosité ne m apporte pas le même niveau de confort.
Après certains n adhérent pas et n y sont pas du tout sensibles (c’est le cas de ma femme que je n ai jamais réussi à convertir).
Ça coûte rien d essayer en tout cas (au moins une vraie semaine pour se « deshabituer » de n avoir que du blanc car au début ça destabilise un peu)

Perso je fatigue beaucoup moins en texte blanc (blanc cassé plutôt d’ailleurs) sur noir qu’en texte noir sur blanc. Et c’est encore plus vrai quand il s’agit de code, avec différentes couleurs, je trouve que ça ressort bien mieux sur un fond noir que sur un fond blanc qui a plus tendance à noyer les couleurs. Et c’est pas une question de luminosité trop élevée de l’écran, j’ai déjà la luminosité au minimum + f.lux qui la diminue encore un peu ^^

1 J'aime

Ça n’a pas de sens quand on travaille sur un document riche et destiné à l’impression/diffusion (et encore… dans les phases de rédaction, on peut travailler comme ça, puis finaliser la mise en forme et la mise en page en mode clair). Mais si c’est pas destiné à l’impression, ou s’il ne s’agit pas d’un document très riche, on s’en fout un peu du WYSIWYG.

Bah, Word est principalement destiné à l’impression… si c’est pour prendre des notes, il y a des logiciels bien plus adaptés…
Et, de toute façon, mon autre remarque reste toujours valide, hors écran OLED (ce qui reste très rare pour les moniteurs), ça n’est pas adapté.

Perso en milieux professionnel, l’écrasante majorité des documents Word que j’ai été amené à manipuler n’étaient pas destinés à l’impression, sans pour autant que ça soit juste de la prise de note… Des documentations techniques ou fonctionnelles, des cahiers des charges, etc… Tout ça aujourd’hui ça peut se gérer entièrement en numérique sans nécessairement passer par la case impression.

Quand à ta remarque sur l’OLED, on est plusieurs à y avoir répondu : l’intérêt du mode sombre n’est pas forcément d’économiser de l’énergie, mais plutôt une question de confort visuel. Bon nombre de gens trouvent ça bien plus confortable. Pas tout le monde, mais beaucoup de gens. Suffisamment pour justifier l’existence de tels modes (tant que ça reste en option et que ceux qui préfèrent le clair peuvent rester en clair). Parce que ça permet d’avoir une luminosité totale bien plus faible et parce que l’œil repère plus facilement un élément clair sur fond sombre que l’inverse (un pixel noir sur fond blanc se voit moins qu’un pixel blanc sur fond noir, au point d’ailleurs que sur les garanties pixels mort il y a souvent des distinction selon que c’est un pixel mort lumineux ou sombre).

Et sur le plan de la consommation, certains écrans LCD consomment également moins pour afficher du noir. Au niveau de la dalle LCD en elle même, en VA et IPS, le noir consomme un peu plus que le blanc. Mais sur les dalles TN, le noir consomme moins. Et quelque soit le type de dalle, s’il y a un contrôle dynamique du rétroéclairage en fonction de ce qui est affiché, un affichage plus sombre peut faire baisser les rétroéclairage à un niveau parfois plus bas que ce que permet un réglage manuel du rétroéclairage statique.

Encore une fois, s’il s’agit de documentation, il est bien plus adapté d’utiliser des documents au format pdf ou ou epub, pas besoin d’un traitement de texte complet.

Et ma remarque concernant l’OLED tient toujours… ce n’est pas qu’une question d’économie d’énergie (c’est simplement une relation de cause à effet)… les pixels noirs d’une dalle LCD renvoient aussi de la lumière. Et l’effet de rémanence rétinienne y est bien plus important avec du texte clair sur fond noir que l’inverse, donc l’argument de la fatigue visuelle ne tient pas.

S’il y avait réellement un moyen d’éviter la fatigue visuelle sur un écran à rétro-éclairage (en inversant simplement les contrastes), on ne s’emmerderait pas à développer des écrans à encre électronique…

ePub ou PDF, c’est des formats pour un document final. Une documentation, ça a une longue vie avant la version finale. Rédaction, nombreux allers-retours entre divers intervenants pour validation et correction, etc… Et puis c’est pas forcément celui qui travaille sur le fichier qui choisit le format hein…

« les pixels noirs d’une dalle LCD renvoient aussi de la lumière »
Oui, mais quand même beaucoup moins que les pixels blancs ! (500 à 1000 fois moins sur un écran LCD sans contraste dynamique…)

« donc l’argument de la fatigue visuelle ne tient pas. »
Et pourtant, c’est bien ce qu’énormément de gens ressentent à l’usage, une fatigue moins grande et un plus grand confort d’utilisation.

« S’il y avait réellement un moyen d’éviter la fatigue visuelle sur un écran à rétro-éclairage (en inversant simplement les contrastes), on ne s’emmerderait pas à développer des écrans à encre électronique… »
Ce n’est pas qu’une question de fatigue visuelle. C’est surtout une question de consommation : l’e-ink ne consomme rien pour afficher un contenu fixe.

C’est surtout pour un confort d’utilisation… Quand je lis de la doc sur pc, que ce soit noir sur blanc ou l’inverse (et l’inverse me flingue les yeux bien plus !), j’ai les yeux bien secs, ce que je n’ai pas sur une liseuse.