Forum Clubic

Commentaires : Mars 2020 : la Nasa tease l'arrivée de son rover Perseverance le 18 février

C’est le 18 février que le rover Perseverance de la NASA devrait atterrir sur Mars, pour rechercher d’anciens signes de vie et préparer les futures explorations de la planète rouge par l’homme. À une semaine de l’événement, l’agence spatiale met en marche le train de la hype avec une courte vidéo.

1 J'aime

La NASA ne s’est pas foulée, c’est quasiment à l’identique la meme vidéo que pour l’atterrissage de Curiosity en 2012.
Bon, on croise les doigts poru ce délicat atterrissage.
Et après on aura droit à celui des chinois, en mai, et s’ils arrivent à atterrir lors de cette première tentative l’europe pourra baisser la tete car nous on a échoué sur nos 2 tentatives.

2 J'aime

en même temps c’est plutôt logique, si tout a bien fonctionné pour Curiosity autant réutilisé la même procédure qui est du coup bien connue et maitrisée :slight_smile:

2 J'aime

Tu noteras que Fullmetal faisait référence à la vidéo de teasing (qui c’est vrai est quasiment identique, musique Hollywoodienne y compris) plus que l’amarsissage* (* c’est juste pour embêter l’Académie française) lui-même.

A noter que l’ESA (European Space Agency) est partie prenante également du projet et supporte les opération d’ « amarsissage » (merci Maelig-22 :slight_smile: ) via ses différents appareils déjà sur place.

Ce serait bien de mettre plus souvent en avant l’ESA car leurs projets et réussites récentes sont tout aussi impressionnantes que celles de la NASA !

2 J'aime

@Reverso a dit

« A noter que l’ESA (European Space Agency) est partie prenante également du projet et supporte les opération d’ « amarsissage » (merci Maelig-22 :slight_smile: ) via ses différents appareils déjà sur place. »

L’ESA ne participe pas au programme de ce rover Perseverance. Elle a juste pour projet de récupérer des échantillons de Perseverence mais pour cela il faut déjà qu’on arrive à faire décoller Exomars 2022 qui ne cesse de reculer d’année en année, et qui n’est meme pas certains d’arriver vu qu’on a toujours échoué à faire atterrir un engin sur la planète rouge. A moins que Crash soit considéré comme un atterrissage.
D’ailleurs que quels « différents appareils sur place » parlez vous ? à ce jour l’ESA n’a que Mars Express en orbite.

@Reverso a dit

« Ce serait bien de mettre plus souvent en avant l’ESA car leurs projets et réussites récentes sont tout aussi impressionnantes que celles de la NASA »

De quelles réussites récentes parler vous ?
on ne peut pas dire que l’ESA ait brillé dans l’exploraiton spatiale ces dernières années. L’ESA semble avoir nettement baissé ses ambitions, elles ne fait plus que des missions par coopérations. Et les seule smissiosn qui ont été récemment brillante sont des missions lancés il y a très longtemps comme Rosetta. Clairement on ne fait pas le point face aux missions d’exploratiosn de la NASA et meme des chinois.

Oui, il s’agit bien de l’orbiteur qui sert de support à l’opération de la NASA.
Quand je dis « partie prenante » je fais référence justement à ce support.

Se référer au site de l’ESA pour plus d’infos.

Nos sondes Mars Express de Mars TGO seront juste des backup, la NASA a 5 sondes en orbite si je ne me trompe pas, donc elle en a suffisamment pour etre autonome.
Meme si ces relais de coopération sont utiles à tous, c’est surtout nous qui avons intérêt de maintenir cet accord pour notre future mission ExoMars 2022.

1 J'aime