Commentaires : Mais à quoi va servir cette centrale solaire électrique installée... à 530 km d’altitude dans l’espace?

L’université Caltech vient de lancer un projet grandiose avec le déploiement de panneaux photovoltaïques à 530 kilomètres au-dessus de nos têtes.

2 « J'aime »

Je comprends l’intérêt de cette expérimentation pour ce qui concerne le transport de l’énergie jusqu’au segment sol. Par contre, n’avons nous pas assez de recul sur les techno des cellules photovoltaïques avec la myriade de panneaux solaires fixés aux satellites qui tournent au-dessus de nos têtes depuis des décennies ?!

2 « J'aime »

Va falloir un très long fil…

1 « J'aime »

Donc l’énergie sera envoyée concentrée par un faisceau sur terre?

Ça sent le danger concernant les couches de protection de la planète si on y fait traverser une forte intensité.
J’ai un gros doute sur ce « trou » énergétique qui traverserait notre atmosphère.

2 « J'aime »

cela me semble cohérent une grosse « ferme solaire » avec 100% de disponibilité, et qui « envoie » sa récolte via une forme d’onde au choix.

Cependant comme dit plus haut, quid des dangers sur la planète ou sur tout un chacun en cas de « oups » j’ai mal visé :slight_smile:

Le missile SOL d’Akira n’est plus très loin…

1 « J'aime »

J’ai raté quelque chose ? Efficacité multipliée par environ 5 maxi car plus longtemps au soleil (mais pas tout le temps non plus, sinon faut aller plus haut que 500 kms) et pas d’atmosphère, super, 5x, la belle affaire … En effet, après il faut transformer l’énergie en micro-ondes (?), ne pas trop en perdre en chemin en les renvoyant sur Terre, les retransformer en électricité avec des pertes importantes. In fine, si le panneau solaire dans l’espace rapporte 2x plus par rapport à des panneaux au sol, ça paraît déjà optimiste ! Et pour quel coût ? 1000x plus cher au bas mot ! C’est quoi le plan ???

3 « J'aime »

C’est un début de prototype pour une sphère de Dyson ?

1 « J'aime »

Et la première chose qu’on va savoir c’est qu’il y aura un gus qui utilisera son « rayon de la mort » pour faire comme dans Die Another Day :open_mouth:

2 « J'aime »

J’aimerai bien comprendre comment ils comptent recuperer l’energie sur terre. Si la ferme n’est pas en geostationnaire ca veut dire qu’il va falloir des recepteurs un peu par tout. Quid des oceans ? J’imagine que l’electricite produite par un satellite americain sera destine aux US, est-ce a dire que le satellite va emmagasiner toute l’energie et balancer tout d’un coup quand il passe aux dessus des US ? Dans ce cas je rejoins les questions du dessus sur l’impact que ca aura sur l’environnement. J’imagine un oiseau qui passe au mauvais moment et au mauvaise endroit …

Je me pose la même question quant au rendement final, c’est à dire quand ça va rejoindre un circuit de distribution après avoir subi toutes ces transformations.

Et mettre un fil électrique ?
Il y avait un projet d’ascenseur spacial, l’ascenseur sert de conducteur et hop !
Je pense qu’il faut d’abord utiliser tous les toits. Rendre obligatoire les panneaux sur toutes les nouvelles constructions ou rénovation avant d’épuiser les ressources de la terre pour envoyer des panneaux dans l’espace !
Peut être de la recherche, pour amener de l’électricité sur un champ de bataille où il n’y a plus de réseau électrique ?

1 « J'aime »

Une future arme ? Le laser spatial ??

1 « J'aime »

L’efficacité ne peut pas être x5. C’est impossible, vu que le rendement actuel d’une cellule PV est aujourd’hui de 25% à 30% (record à 46% je crois en multi couche). De plus, même si l’atmosphère capture de l’énergie solaire, c’est seulement 30% source.

Donc au final, un tel système n’est pas « rentable » énergétiquement, sauf… à ne pas convertir l’énergie du tout (c’est à dire envoyer des miroirs dans l’espace en orbite géostationnaire) pour réfléchir la lumière même la nuit sur une zone fixe sur Terre (qui elle, aurait des cellules photovoltaïques). Là, tu aurais une usine de production électrique constante, jour et nuit (idéalement, dans le désert pour éviter les nuages) pour pas très cher.

Jamais de nuages, 15h de soleil par jour vs 8h en hiver, pas d’absorption atmosphérique (forte quand le soleil est pas très haut sur l’horizon), je suis d’accord que x5 c’est beaucoup, mais x3 ça le fait sans doute. Pour autant, même à x10, la rentabilité n’est pas possible a priori, on est d’accord là-dessus. Et en conséquence, je comprends pas l’approche … Quand aux miroirs pour avoir du soleil la nuit, au prix du kg en orbite, je doute aussi …