Commentaires : L'Ukraine réclame d'exclure la Russie du réseau bancaire Swift, mais en quoi est-il important?

Réseau de transferts d’informations financières le plus important de la planète, Swift peut s’avérer être une arme de « guerre » redoutable, qu’il est risqué de manier à la légère.

Concentrer des forces et des pouvoirs est la PIRE chose qui puisse arriver à l’humanité.
CQFD.

Il aurait fallu le faire il y a des années lors des premières guerres de Poutine. Maintenant la Russie a eu le temps de préparer des alternatives, cela sera moins efficace…

6 « J'aime »

La Russie s’est préparée en avance et a son propre système maintenant, en plus elle a de très gros marché a sa portée bien plus juteux: (Chine, Inde, Iran), ça montre plutôt la faiblesse de l’Europe face a l’ogre russe, déjà, il faut dés maintenant chercher des alternatives au gaz Russe, après on verra…

1 « J'aime »

Oui et la Chine va les suivre.
La partie d’échecs commence…

Les mondialistes et l’oligarchie financière ainsi que l’UE et ces états féministes flippent devant un chef de guerre, c’est maintenant qu’on voit la faiblesse de cette UE et de l’OTAN, autant dire que si les Russes coupent les robinets du gaz à l’Allemagne et la Pologne les Allemands pourront aller couper du bois en forêt noire, heureusement qu’en France on a encore le nucléaire et qu’on est pas trop dépendant du gaz Russe.

3 « J'aime »

En France on à l’Algérie pour le gaz, l’ennemi intime…

2 « J'aime »

Ukraine premier gisement d’uranium pour nos centrales , nous n’avons aucune souveraineté énergétique

La pandémie et la pénuries nous ont montré notre faiblesse vis à vis de l’Asie. Cette invasion nous montre notre faiblesse vis à vis de la Russie. Cette période est riche en enseignements hélas douloureux, reste à voir si nous saurons en tirer parti.
La première des choses est d’accélérer la sortie des énergies fossiles. Si plus personne n’achète son gaz ou son pétrole, que restera il a Poutine comme moyen de pression économique ? Coup de bol, c’est déjà dans les tuyaux dans de nombreux pays, dont le notre.

1 « J'aime »

Source ? aux dernières nouvelles c’est plutôt du coté du Niger, Kazakhstan, Canada, Australie qu’on s’approvisionne …

Et pour le gaz, c’est pas un soucis les US sont ravis, il vont enfin pouvoir nous vendre leur gaz de schiste.

5 « J'aime »

Ces états féministes? Ça veut dire quoi ?
Putin a soif de pouvoir et il a le bouton rouge.
Il serait capable de dire qu’il ne s’en servirait jamais, tout en appuyant dessus.
Faiblesse de L’OTAN, non. Rien ne permet de l’affirmer pour le moment

7 « J'aime »

Vous inquiétez pas pour l’uranium. burno lemaire et ses copains d’areva sont partit y a genre 1 an et demi/2 ans au Kazakhstan pour aller ratiboiser une forêt multi-centenaire car y a de l’uranium en dessous. On en manquera pas dans nos centrales C:

Je me demande qui va manger l’autre les russes ou les chinois ? Deux mâle alpha dans la même équipe, je n’y crois pas enfin pas à long terme.

Il a déjà des alternatives avec la chine va tout lui racheter, mais je me demande ce que la chine va exiger des Russes en échange.

1 « J'aime »

Des rumeurs populaires semblerait il (possiblement à cause de Tchernobyl je ne sais pas …) mais l’Ukraine produit finalement que 1% de l’uranium dans le monde et les ressources disponibles par territoires sont détenues à 30, 14 et 8% par respectivement L’Australie, le Kazakhstan et le Canada. Dans tous les cas, je suis d’accord avec toi si dans le fond tu penses que le nucléaire n’est pas du tout la bonne solution pour l’indépendance énergétique et pour la sécurité.

Je suis d’accord avec toi. D’ailleurs je trouve le soutien chinois bien timide.
Ils sont eux même en difficulté avec le COVID je ne les vois pas s’engager dans un soutien sans faille dans la folie de Putin

Faudrait mettre à jour la photo de Poutine : il a pris de l’âge et du poids… un peu comme son armée et ses convictions, d’ailleurs.
Concernant le dernier paragraphe, il ne faut pas oublier que le Russie a besoin de cette rentrée d’argent et qu’ils n’ont aucun intérêt à couper le robinet de gaz, d’autant plus que depuis des semaines les choses ont bougé et les risques de pénurie de gaz en Europe sont très limitées, même sans le gaz russe.
Je trouve la réaction de Jancovici vraiment caricaturale. On l’a connu plus inspiré.

l’Allemagne paie comptant sa sortie du nucléaire au profit du gaz et du charbon !

3 « J'aime »

c’est pas faux …

La question ne se pose même pas. Économiquement parlant la Russie est un nain… contrairement à la Chine. Même pas le PIB du Portugal pourtant des centaines de fois plus petit
Les Russes et chinois ont rarement été très copains. Ce sont des alliés de circonstances dont le gouvernement est basé sur la violence : militaire pour l’un économique pour l’autre. A l’arrivée ils perdront tout les 2 mais en cas de confrontation économique comme militaire entre les 2 la Russie perdra…quoi qu’il arrive.

1 « J'aime »

C’est les sociétés françaises et européennes qui vont subir alors que la Russie est un très grand marché pour l’Europe, les états Unis le savent très bien mais ils s’en fiche totalement des caniches européens.
Ex les états Unis a donner l’ordre à Peugeot de dégager de l’Iran qui était un gros marché sous prétexte de tension et ensuite les usa on proposer leurs propres voiture à l’Iran .

2 « J'aime »