Commentaires : L'overclocking BCLK des processeurs Intel Raptor Lake "non-K" ne sera pas possible

Contrairement à ce qu’il avait fait sur les processeurs Alder Lake, Intel n’aurait publié aucune préversion de son code avec la fonction débloquée.

1 « J'aime »

Je suis curieux il y en encore d’entre vous qui overclock leur matériel? Je le faisait dans les années 2000 mais je dois dire que je vois plus vraiment l’utilitée

8 « J'aime »

@Zorg

Pareil, pas d’intérêt… Il y a aujourd’hui une telle débauche de puissance… Entre les optimisations et les modes Boost par défaut, vraiment peu d’utilité de faire de l’OC…

6 « J'aime »

Peut-être pour le « sport » et la fierté de gagner 1% de perf…

J’ai fait tourner mon Celeron 300 mhz à 450 Mhz et mon Celeron 600 Mhz à 900 Mhz juste en passant le fréquence de bus frontal de 66 à 100 Mhz. +50% les doigts dans le zen sans aucune instabilité ou surchauffe en modifiant une seule ligne de bios. C’était le bon temps.

Après c’est devenu beaucoup plus compliqué, avec des gains bien moins importants (en partie à cause du mode turbo) et au prix d’une instabilité accrue. J’ai bien réussi à pousser mon CPU de 3,3 Ghz à 4,9 Ghz sans crash (+48%) mais le gain sous 3DMark n’était pas si formidable que ça.
Je n’ai aussi jamais compris pourquoi overclocker mes Cores I5 semblait empêcher mes ordinateurs de sortir de veuille prolongée, m’obligeant à les éteindre et rallumer, ce qui est la barbe.

Bref, non, pas de surcadencage pour moi depuis belle lurette et il y a peu de chance que ça change.

Toute l’industrie pousse vers l’overclocking pour détériorer le plus vite ton pc, un conseil : évitez l’overclocking et essayez de prendre le matos le plus puissant oc d’usine, bien sur, sans vous ruiner !!

1 « J'aime »

L’overclocking reste intéressant quand on a un vieux cpu histoire d’augmenter un peu sa durée de vie, surtout quand on voit le prix des composants actuellement et qu’on n’a pas les moyens de tout remplacer.

C’est comme l’obsolescence programmée, c’est faux.
L’industrie préfère te donner envie d’acheter le composant suivant que d’avoir à gérer les retours e et les plaintes des clients

2 « J'aime »

J’ai toujours overclocké mes CPU, oui.
Mon dernier c’est mon 6600K qui tourne à 4.5Ghz sans aucun souci (aucun plantage, aucune freeze, une horloge suisse). Il est refroidi par un Thermalright IFX-14 que j’ai récupéré de mon Q9550 qui tournait à 3.7 Ghz (sans aucun souci) (j’ai une vidéo sur Youtube sur l’installation de ce radiateur sur CPU récent).
J’avais commencé avec un AMD 586 de 133 à 160 Mhz (oui, méga, pas giga à cette époque).
Là, je vais changer et passer chez AMD avec un 5700X ou 5800X et oui, il sera « optimisé ».
Je pense qu’il y a confusion entre l’« overclocking » des pros du hightech sur les chaines Youtube, qui y vont avec du LN2 et compagnie.
Et l’« optimisation » possible quelques fois (par toujours, attention) sur votre CPU particulier, une optimisation c’est utiliser une chose en restant dans sa zone de sécurité mais en essayant d’en tirer un peu plus que l’utilisateur qui n’y connait rien, ou qui ne veut pas mettre les mains dans le cambouis, qui laisse tout ça aux personnes qui s’y connaissent. Et ils ont bien raison.
Mais l’overclocking, l’« optimisation » pour un particulier, ce n’est pas un sport, ce n’est pas une compétition, c’est juste utiliser son matériel comme il peut l’être sans risque.

Bon, il faut voir que maintenant, entre hyper consommation et températures déraisonnables, il semble qu’« undervolter » son CPU (surtout chez Intel, tiens comme par hasard) soit plus d’actualité !
Comment tirer le maximum de son CPU en consommant le moins.
Le comble de la tristesse du monde informatique aujourd’hui !

Si Intel bloque tout, c’est commercial, ne soyons pas naïfs.

La plupart des cartes mère milieu de gamme font de base un auto OC acceptable.
Personnellement, je ne fais pas de l’overclocking mais du downvolting… pour voir jusqu’ou mon matériel peut consommer moins à performances identiques.

Parce que oui, je suis à 50-100W près parfois ^^;

C’est clair que l’Overclocking aujourd’hui est un truc de passionné, mais le gain reste encore honnête aujourd’hui.
Sur la 12e gen avec le BCLK (qui avait bien fait chier Intel à l’époque), en 1080p, on gagnait 5 % en gaming et encore plus en applicatif.
Il y a aussi l’overclocking de GPU qui est toujours valable aussi (entre 5 et 7 % la plupart du temps sur des modèls moyens).
Additionné les deux et on a les perfs de modèles vendus 100 € plus chers.