Commentaires : Loin, très loin de Skyrim, Starfield a déjà perdu 97 % de ses joueurs sur Steam

Pareil, les joueurs ont la mémoire courte.
Genre les visages de Starfield sont pas fous, mais faut voir comment ceux de Skyrim, Fallout 3 ou Oblivion était bien plus en retard par rapport aux productions de l’époque.
Les chargements sur Starfield durent quelques secondes et tout le monde semble s’en étonner, sur Skyrim, sur console, c’était un cauchemar, tu en étais à hésiter à rentrer dans une maison parce que tu savais que tu allais te taper 2 gros chargements (un pour rentrer, un pour sortir), rentrer chez toi, c’était chargement (long) pour entrer en ville, puis chargement (long) pour entrer dans ta maison, etc.
Le système de combat était nulle à chier, je m’éclate sur Starfield (jouez en TPS avec la gravité, c’est priceless).

Le plus gros soucis de Starfield, c’est que les joueurs attendaient des choses qui n’ont jamais été promises et le reprochent au jeu.

Perso, j’ai pris mon pied, + de 500h et « platiné ».

3 « J'aime »

Je rejoins l’avis de la majorité, j’avais adoré la série TES et passé vraiment bcp de temps dessus. Du coup j’étais emballé, d’autant que les influenceurs nous l’ont survendu. Quelle claque mais dans le mauvais sens du terme, si j’avais pu me faire rembourser je l’aurais fait de suite, je n’ai pas du tout accroché, je l’ai relancé plusieur fois, mais rien n’y fait.
Moralité :
1: Je n’écoute plus les influenceurs
2: Je préfère payer un peu plus mais pouvoir être remboursé.

Fallout s’est fait lyncher à sa sortie, c’était pas fou. Mais il s’est amélioré au fil du temps avec les mods et les patchs (jeu de 2015 quand même).
Après est sorti Fallout 76 mouahahahha on a touché le fond.

Tu confondrais pas fallout 4 et 76 ? Autant je te rejoins sur le 76 ou ils ont fait un jeu et se disant que les joueurs le ferait vivre, autant le 4 j’y ai passé tellement de temps ! J’ai beaucoup aimé. Moins peut être que new Vegas mais très bon quand même.
Le problème de starfield pour moi c’est qu’au lieu de faire moins de planètes mais de les faire à la main et léchées, ils laissent trop de place à la génération procédurale et font leur pub sur le nombre de planètes. Résultat on se fait ch…… on ne cherche pas le plus gros jeu, on cherche quelque chose d’immersif…. Je préfère un terrain de jeu moins grand mais super détaillé et pensé par des humains.

Arrêter au bout de 15 heures. Les chargements pour entrer / sortie d’un bâtiment en 2023 pardon mais c’est NON. La mise en scène inexistante, les bugs en pagaille et le gameplay made in 2013. On fini par m’achever. Désinstallé, à voir dans 1/2 ans après patch mais j’ai de gros doute.

Oblivion, 500h. Skyrim, 1200h. Fallout 3, 500h. Fallout New Vegas, 800h. Fallout 4, 450h. Starfield, 20h.
Je suis un gros fanboy des big licences de Bethesda et j’avais de grosses attentes autour de Starfield. En fait, on a déjà un jeux bien meilleur et qui fait globalement la même chose : Elite Dangerous avec l’extension Odyssey. Grosse immersion spatiale, mission sur des planètes avec une vrai liaison avec la surface (courir à son vaisseau, décoller et chasser une cible jusque dans l’espace, commencer le combat en atmosphère et le finir à côté d’un astéroide). En fait, Tout ce que fait Starfield, il le fait mal et ne le pousse pas assez et c’est ça qui est dur avec.
J’aurais tellement aimé que Starfield devienne une référence, on aurait eu les TES en med-fan, Fallout en post apo et Starfield en space-op. Ça aurait été mon rêve.

J’ai envie de dire que non. Skyrim était une réussite même en vanilla. Tu commence par une cinématique in game qui sert à montrer qu’il y a déjà des enjeux avant même que tu commence le jeu. Ensuite, grosse apocalypse avec un dragon géant qui te rappel la taille de martin Septim à la fin d’oblivion puis fuite et donjon tuto que tu commence par un choix : qui vas-tu suivre. Une fois fini, discution avec le PNJ sur la route et tu commence à voir des choses (lac, tertre de voilatre). Première ville, c’est vivant, il y a du monde, ça chante, un gars te parle de sa griffe de dragon. tu ignore ou tu y va. Si tu ignore, tu pars vers la ville, tu passes les montagne et grosse ouverture, ferme et muraille, un groupe de guerriers affrontent un géant. Si tu vas à voialtre, tu grimpe, découvre la neige et arrive sur un combat ouvert devant le tertre. etc… La construction du début de skyrim est une masterclasse et même globalement, c’est énorme. Skyrim m’avait fait le même effet whaou que quand tu sort des égouts après le tuto d’oblivion et que tu vois ce monde immense qui t’est ouvert. Et même en vanilla, le jeu propose énormément de choses dans tous les sens.

Skyrim est sortie en 2011,il y a 13 ans c’était un super jeu.

Et c’est toujours un super jeux grâce aux nombreux mods.

Apparament le testeur de chez Clubic qui avait encenssé le jeu a la sortie n’y a pas rejoué depuis… On va dire que on met sa stat de credibilité 100-> 2

Un exemple de skyrim 12 ans après avec quelques mods en comparaison avec la version vanilla: https://youtu.be/ritzYLc3EPA
Le dernier trailer en date de la version Nolvus v6 pour ceux intéressé (la v5 étant disponible en téléchargement sur son site https://www.nolvus.net) : https://youtu.be/vthdqSnvOZI?si=77nbuo2-2btQF0U_

Ce jeu ne vivra que par ses Mods. (et tombera donc dans l’oubli sur console)

Cela ne fait que confirmer mon ressenti sur ce jeu loupé. Tout était bâclé.

C’est ce que je pense aussi depuis un bon moment la consommation poussée à son paroxysme fait que les gens se lassent de tout tellement vite…

Une fois le (bad) buzz passé, une fois que chacun s’est fait son avis, il était presque certain que le nombre de joueurs allait chuter.

C’est pourquoi les articles qui taxaient Starfield « d’immense succès » ou je ne sais quelle autre bêtise, me faisaient doucement rigoler. Confondre succès et curiosité morbide est peu dommage.

Sauf que tout le monde n’est pas censé acheter le et jouer au jeu day one. Cette statistique révèle qu’au delà de l’engouement « marketing » lors de la sortie du jeu, il n’y a pas vraiment de suivi et d’accroche liés aux qualités intrinsèques du jeu.

Je l’avais dit dans un autre article en commentaire : 10 millions de joueurs ne signifie pas 10 millions de joueurs qui vont finir le jeu. Je pense que sur console beaucoup l’ont testé car gratuit et ont abandonné (comme sur PC d’ailleurs).

Je l’ai fini (histoire principale et les 3 grands arcs narratifs optionnels + quelques missions annexes).

Mon avis : bien mais oubliable. La construction de vaisseaux et d’avant-postes est dispensable. De bonnes missions néanmoins. Je le referai sûrement un jour, dans une période de creux.

1 « J'aime »

Je la trouve un peu étrange votre façon de penser quand même.
Si un testeur de JV ne joue pas à un jeu 5 mois après, il perd sa crédibilité ?
La plupart des jeux ne sont quasi plus joué 5 mois après, ça n’enlève rien au succès d’un jeu qui se détermine globalement sur le premier mois.

Tout ce qui dit la news, c’est que Skyrim continue de cartonner et que les gens ont terminés Starfield (en 5 mois, encore heureux).
Quand le creation kit va débarquer et/ou les DLC, il repartira à la hausse pour quelques semaines, etc.
Et si il n’a pas autant de suivi niveau joueurs que Skyrim… Bah ça voudra juste dire qu’il n’a pas autant de suivi niveau joueurs que Skyrim. Comme 99% des jeux solo en fait.

J’ai retrouvé le terme exact. C’était « succès retentissant », excusez du peu.

Quant aux critiques, elles proviennent de nombreux facteurs. Il y avait l’attente autour du projet, la grosse promotion qui a été faite dessus, les bugs qui sont de moins en moins tolérés plus le temps passe, le manque d’innovation par rapport aux autres jeux Bethesda, l’ergonomie et j’en passe.

Mais en plus du reste, ce qui a paradoxalement attisé les critiques était l’obstination de certains de faire de Starfield un grand jeu, avec un « succès retentissant ». Cela a été perçu comme de la provocation, alors qu’avec un peu de modestie et de bonne foi, on aurait pu tomber d’accord qu’il s’agissait, comme le dit @ayaredone, d’un jeu bien mais oubliable et on se serait épargné beaucoup de drama.