Forum Clubic

Commentaires : L'inventeur de la cassette Lou Ottens, ex-ingénieur chez Philips, est décédé

Le Néerlandais Lou Ottens, ancien ingénieur chez Philips et inventeur de la cassette compacte, est décédé le 6 mars 2021 à Duizel aux Pays-Bas, à l’âge de 94 ans.

1 J'aime

Merci Lou pour cette belle invention, qui a fait bien des heureux parmi les melomanes.
RIP.

5 J'aime

Mes vieilles cassettes dorment dans un carton depuis plus de 40 ans. Je me demande si les bandes sont encore en état d’etre lues sans tomber en miettes ?!!
Un convertisseur usb coute vingt balles et j’aimerais réécouter les enregistrements radio de l’époque ou les débuts de la FM :slight_smile: .

2 J'aime

« il a insisté pour qu’une licence gratuite de son invention soit accordée aux autres fabricants »
Comme chez Volvo pour la ceinture de sécurité 3 points.
Ca, c’est l’ancien monde…

6 J'aime

C’est pas gentil pour lui de dire qu’il ait des CD…

9 J'aime

Sans la licence gratuite, SONY n’aurait jamais pu inventer le walkman pouvant lire toutes les cassettes audio. Petit rappel : Grundig avait, à la même époque, inventé un format de cassette audio très rare à trouver aujourd’hui et qui n’a jamais marché commercialement. Philips ayant des parts dans Grundig, c’est la cassette audio Philips qui sera adoptée… Enfin, presque ! Si la cassette audio fonctionne sur tous les lecteurs, le problème de la vitesse de lecture des magnétophones est différente selon que l’on soit en Europe (4,75 cm/s) ou au Japon (4,80 cm/s). Je vous laisse deviner l’incidence sur la durée par face et surtout la lecture d’un cassette enregistrée sur un ou l’autre modèle ! Le problème de vitesse sera néanmoins résolu, et 4,76 cm/s sera la norme. Aujourd’hui, je possède un « vieux » radio cassette AIWA qui fonctionne. J’écoute de vieux enregistrements surtout personnels, mais il ne faut pas être difficile sur la qualité du son.

3 J'aime

Oh… Jeu de mots… Quand on sait que Philips et Sony ont mis au point en commun le CD.

1 J'aime

Ma mère me raconte quand quand elle était petite cela avait fait scandale car les producteurs avaient très peur pour leur chiffre d’affaire.

Cela s’est ensuite vérifié, car plein de monde faisait des enregistrement le dimanche matin depuis nos radios nationales qui émettaient avec une très haute qualité audio (Et c’est toujours le cas…TSR1 et 2 ainsi que Couleur 3…)

C’est aussi l’époque ou beaucoup de gens s’achetaient une chaine Revox à 14 000 euros, et d’ailleurs même certains se payaient le Revox B77, car ils jugeaient la qualité de la cassette trop basse ;>)

C’est aussi l’époque où j’était gamin et je faisais de la CB, et je passais dans les enregistrements des voisins…

Note: Ce n’est jamais arrivé chez ceux qui avaient du Revox…

1 J'aime

eh oui, c’était le début du piratage. Bon, la copie vinyle sur K7 c’était déjà pas terrible, alors la copie K7 à K7… mais le pire c’était évidemment la copie à partir de la radio, c’était pas la FM (c’était les grandes ondes GO), et le son était vraiment mauvais, les chansons souvent tronquées pour faire passer la pub après, mais c’était une belle époque quand même.
Enfin, un walkman, surtout le II de sony, avec un bon enregistrement sur K7 TDK chrome (pour ne pas faire de pub), ça avait quand même un son excellent, surtout pour l’époque.
J’ai toujours un lecteur K7 de chaîne Denon dans mon salon. Il n’arrive plus à entraîner correctement la bande, car la courroie et le galet sont usés, mais j’ai vu que ça se vend sur internet ! Il faudra que je trouve du temps pour les changer, pour me la jouer « Guardians of the Galaxy » !

1 J'aime

RIP à lui, étonnant que la cassette audio tout comme le vinyle n’ai pas fait un retour sur le marché mais surement lié au prix prohibitif d’un lecteur neuf.
https://www.son-video.com/article/haute-fidelite-lecteurs-cd-sacd-platines-cassette/teac/w-1200?ae=27&utm_source=twenga&utm_medium=cpc&utm_campaign=twenga
Sinon se rabattre sur de l’occasion pour ce type de matériel, mais tomber sur des têtes de lectures crades, usées, risqué.

1 J'aime

Ca va ce n’est pas excessif.
Il en existe avec le lecteur inclus.

1 J'aime

Ce monsieur a permis de rendre la musique plus accessible à tous, et a également indirectement initié la démocratisation des supports de données pour micro-ordinateurs (C64, Amstrad CPC 464…).

6 J'aime

En Grande-Bretagne, il était extrêmement difficile, à une époque, de trouver des cassettes vierges. Et les tarifs étaient très élevés…

1 J'aime

Belle invention, mes hommages Monsieur.

2 J'aime

Mon gros regret c’est de ne pas avoir conservé un lecteur, d’avoir du vintage chez soi finalement ça à son charme, faut dire que je suis passé à l’époque de la cassette au cd et au mini-disc pour remplacer la cassette audio, lecteur que j’ai encore et qui fonctionne.

Il est dcd sans cdd sans avoir fait de cd (qui a la ref ?).
J’espère ne pas enfreindre les règles du forum en écrivant exceptionnellement en style SMS :slight_smile:

1 J'aime

Que vous n’avez pas lu visiblement

Paragraphe 7

La license gratuite, donc sans royalties, a permis d’éliminer les autres formats concurrents comme la cassette RCA, ce qui a fait basculer tous les fabricants sur ce format. Même cheminement pour la cassette vidéo, Saburo Akai l’inventeur génial de l’enregistrement oblique au lieu de linéaire avec le format VHS a conquis le monde, surtout que des cassettes vidéo préenregistrées ont été mises sur le marché, contrairement à Sony avec son Betamax qui était meilleur mais propriétaire et sans contenus préenregistrés et qui est donc resté confidentiel.

Quelle est la différence entre une licence gratuite ou quasi-gratuite, n’y aurait-il pas une petite oh! toute petite réécriture de l’histoire ?

Je l’ai fait il n’y a pas si longtemps, avec un de mes derniers lecteurs de K7. Je les ai toutes numérisées, et c’est incroyable les souvenirs que cela remémore.
Pour les cassettes VHS, c’est une autre histoire…