Forum Clubic

Commentaires : Linux : GNOME 40 passe en version finale (page 3)

Et je pense (et je me mets dans le lot) que beaucoup de choses sont à faire mais il faut avoir le temps de s’y mettre et de se former. Par ce que sous certains Linux peut apporter une plus valu dans une entreprise pour la gestion, l’utilisation et la maintenance des postes.

La prise en charge parfois hasardeuse des GPUs n’aident pas :).

j’ai chez mes clients des utilisateurs de tous âges qui font une quasi allergie à l’informatique, mais pour autant ils appliquent les conseils de sécurité que nous leur donnons.

Ce qui est amusant, c’est surtout de constater que des gens sont encore des débutants absolu en informatique alors qu’ils passent leur temps derrière des écrans toute la journée depuis parfois 20 ans. Et s’ils font de l’allergie, c’est parce que leur rapport avec l’informatique est catastrophique et qu’ils galèrent et souffrent en permanence.

Si vous voulez mon sentiment, le monde du logiciel « privateur » à vendu de la facilité aux gens, d’abord parce que c’était son intérêt. Mais pour ma part, je ne suis pas persuadé que ce soit vraiment l’intérêt des gens.

Cela fait quelques années seulement que dans le système éducatif, on commence à comprendre qu’il faut donner plus de connaissances en informatique a « monsieur tout le monde ». L’idée fait son chemin doucement. Et cela mettra certainement encore du temps.

1 J'aime

Non en effet ils (les éditeurs) ont formatés les gens et du coup ils sont bloqués dans leurs façons de faire.
Et oui du coup ils galèrent et se prennent la tête alors que tout pourrait être plus simple.

En effet le chemin est long, j’ai travaillé 5 ans dans l’éducation nationale et ce mode de pensée est encore embryonnaire.
Je le constate aussi régulièrement quand ma fille de 10 ans dépanne sa maitresse plusieurs fois par semaine.

Je ne partage pas votre avis. Pour ma part, je gagne un temps précieux avec les logiciels libres.

Et il n’y a pas besoin d’aller chercher des exemples compliqués, on peut prendre des exemples qui touchent vraiment la base de l’utilisation de n’importe quel utilisateur. Et j’ajouterais, des choses qui m’agacent profondément quand je doit toucher aux logiciels propriétaires.

Par exemple, il suffit de faire une « Installation+mise à jour » de Windows et d’Ubuntu avec leur environnement logiciel sur des machines certifiées compatibles pour chacun de ces Os pour comprendre lequel est le plus simple et le plus rapide.

Autre exemple, gérer des logiciels sur une machine. La encore, la plupart des gestionnaires de paquet Linux sont très rapides et très simple. Aussi bien pour installer des logiciels, leurs dépendances, mais aussi et surtout, pour les garder à jour. Sans parler du fait que sur Linux, on peut facilement automatiser l’installation de tous les logiciels qu’on veut sur sa en une seule commande shell.

Comme déjà mentionné, les logiciels libres sont un gain de temps en tant que tel. Logiciel propriétaire = vous payez cher… pour qu’on vous ennuie avec des protections anti copie, des activations, des CLUFS de dizaines de pages qu’on est censé avoir lu et accepté… pour chaque logiciel. (On pourrait même parler des jeux vidéo vendus sur CD il y a 10 ans… dont une grande partie ne fonctionnent plus à cause des protections. Ceux qui comme moi ont payé leurs logiciels en tireront les leçons.)
Bref, a se demander au final à quoi ça sers de payer pour ça alors qu’on a moins d’embêtements avec des logiciels libres qui sont le plus souvent gratuits.

Les logiciels libres : pas de compte à créer, pas d’activation, une grande simplicité dans les licences. Le jour ou votre carte mère tombe en panne : vous pouvez redémarrer avec la première pièce qui traîne sur une étagère : pas de souci d’activation sous prétexte que le matos à changé.
Une machine perdue, volée ou détruite ? On peut réinstaller tout son environnement simplement, sur une autre machine sans même avoir besoin de codes ou de numéro de licences.

D’autres gains de temps que l’on découvre à l’usage. Par exemple, vous voulez partager un projet avec quelqu’un d’autre ? Pas besoin qu’il achète une licence du logiciel juste pour pouvoir faire une petite correction.

En terme d’administration, vous découvrez aussi de gros avantage. Linux est un système d’exploitation modulaire dont chaque sous partie fait souvent l’objet de paquets séparés. Si vous avez un problème avec votre système, il est bien plus facile de localiser la cause et de la solutionner sans avoir à réinstaller tout le système. Le tout est parfaitement documenté et transparent jusqu’au bout, avec un code source ouvert et documenté. Concrètement, on peut demander au gestionnaire de paquet de reconfigurer ou de réinstaller n’importe quel morceau du système. Et les sources aident la communauté à comprendre la source des bugs et à proposer rapidement des solutions.

Non il n’est pas amusant de passer des heures pour faire des choses qu’on fait en 5 minutes ailleurs. Je dis pas que Linux n’est pas bon (VM Ware est sous linux par ex, mais 90 % des Vm sont sous Windows server)

Et pourtant, sur les gros parcs, on ne met pas 5 minutes de travail-homme pour mettre en production un serveur Linux. Et vu les parts de marché de Linux dans le monde du serveur, il est peu vraisemblable de croire que les entreprises jetteraient leur argent en maintenance.

Enfin, on ne va pas déterrer ce vieux débat, le fait que les deux mondes ont une philosophie différente. Dans le monde Windows, on clique dans une interface pour paramétrer les choses. Dans le monde Linux, on préfère manipuler des fichiers textes, ce qui permet ensuite d’écrire ensuite des scripts qu’on lancera avec une commande shell… pour faire le boulot répétitif à notre place. Ce n’est juste pas le même esprit.

… Après les dev vont forcement avoir des préférences sur du Linux. Je comprend parfaitement pourquoi.

Pour avoir développé sur les deux plateformes, je comprends aussi.

Mais pour un utilisateur « novice avancé », celui qui va se décider a faire un truc un peu spécifique. Sous linux, commencer a faire des commandes a la chmod, peut etre jouer un peu, se faire un serveur musical. Alors le « copain » va commencer a avoir du boulot…

L’intérêt des environnements libres, c’est qu’ils aident les utilisateurs à progresser. Ils infantilisent moins les utilisateurs et réduisent la barrière a la progression par un accès plus facile aux outils « plus avancés ». Ce qui permet aux utilisateurs de devenir progressivement plus autonome et ne plus dépendre du « copain sachant ».

Quitte à passer du temps à aider les gens, n’est t’il pas préférable, comme dit le proverbe leur apprendre à pêcher plutôt que de juste les rendre dépendants éternellement en leur donnant du poisson ?

Mais fut un temps, il y avait un monde entre cliquer « installer » du pilote Nvidia ou de la carte son Essence STX sous Windows et essayer de faire cela sous une distrib linux.

Oui, il fut un temps.

Mais aujourd’hui, je constate que je rencontre moins de souci avec le matos sous Linux que sous Windows. Surtout après quelques années.

Cela demande cependant d’avoir compris un détail : il faut acheter du matos compatible avec l’Os que l’on veut utiliser. Ensuite, à vous les joies du vrai plug and play sur Linux. Et cet os est vraiment excellent de ce côté. Et surtout, ça continue de fonctionner des années après. Un périphérique supporté l’est souvent pour longtemps.

Si vous avez du matos qui n’a plus de drivers compatible Windows 10, pensez à tester sous Linux pour lui donner une seconde vie.

Oui effectivement et quand on sait que la plupart des distributions sont plus légères que Windows… J’ai un vieux portable de plus de 10 ans avec 2Go de ram que j’ai mis sous Linux Mint XFCE il marche nickel (avec disque SSD). Bien sûr faut pas faire 3 trucs en même temps mais sinon tu peux faire le minimum… Les constructeurs privilégient Windows car c’est l’OS le plus courant… Quelqu’un pourtant tentent des config sous Linux… Sinon la plupart des vendeurs (notamment ceux de grandes surfaces) ne savent même pas que Linux existe…