Forum Clubic

Commentaires : Lime, USB, Galaxy Note 10, DS 3 Crossback e-Tense : les actus tech' de la semaine

Chaque semaine, l’équipe Clubic vous livre un petit résumé de l’actualité Tech de la semaine en 7 actualités.

Personnellement j’avoue que lorsque j’ai affaire à un article technique je m’attends un minimum à avoir affaire a un ou une journaliste qui connaît le sujet et qui n’est pas que le passe plat de celui ou celle qui veut vendre sa marchandise…
Ici la marchandise en question c’est l’argumentaire, qui n’est que pure mensonge, de cet ingénieur d’Intel…
Alors oui l’usb est une avancée. Merci monsieur d’avoir supprimé les connecteurs spécifiques souris et claviers, en plus celui-ci était en deux formats, gros puis ensuite petit comme pour la souris, sans parler du connecteur série pour le modem et parallèle pour les imprimantes… l’horreur, la jungle, donc là merci.
Mais de là à faire passer cet oubli ou erreur de conception comme un choix, de plus justifié économiquement, il y a de quoi « en être baba » !!!

Visiblement ce monsieur a seulement un égo sur-dimensionné pour ne pas faire simplement son mea-culpa en expliquant ne pas avoir pensé à ce côté pratique, mais pire, il nous sort cet argument mensonger.
Pourquoi mensonger ? Tout simplement car il n’est nullement besoin de « doubler » les circuits.
S’il parle de coût c’est que lorsqu’il parle des « circuits » il parle des puces et de l’ensemble du contrôleur USB, pas seulement des contacts des connecteurs mâle/femelle.
Mais c’est JUSTEMENT uniquement des contacts qu’il est question in fine.
Il fallait seulement faire un simple connecteur « double face », comme maintenant l’usb-c.
Simplement placer des contacts sur les deux côtés de la clef ou du connecteur du câble que l’on branche sur l’ordinateur, et supprimer l’enveloppe métallique autour de cette clef ou câble.
Au passage c’est cette enveloppe qui pose problème. Si elle est mal ajustée lors de la fabrication, lorsque l’on tente d’enfoncer la clef dans le connecteur « femelle » de l’ordinateur alors même qu’elle est dans le bon sens, çà force et ne rentre pas et il faut s’y prendre à deux fois ou plus…

En faisant une simple recherche sur un moteur de recherche avec «usb key security » vous trouverez des fabricants qui ont bien compris le problème de cette enveloppe métallique et l’ont tout bonnement supprimé. A partir de là on double les contactes sur la seconde face du connecteur et c’est plié. Ni plus ni moins, basta, nada le « doublement des circuits » !

Il existe aussi des clefs lampe qui n’ont plus cette enveloppe et avec le doublement des contacts, sur les deux faces, çà marche sur les connecteurs d’ordinateurs USB 1.0, la première version de la norme.
Coût de cette solution, « rétro compatible » de surcroît car elle permet de toujours utiliser des anciennes clefs et câbles 1.0 ou 2.0…. contrairement à l’usb C :
Moins cher qu’une clef « originale ». Pourquoi ? Car elle ne nécessite pas l’armature métallique et le coût d’ajout des contacts des deux côtés est minime (et compensé par la suppression de l’armature), ceux/celles qui connaissent le processus de fabrication des circuits imprimés ne me contrediront pas.

Mais voilà, l’ingénieur d’Intel, lui, prêtend qu’il faut doubler l’ensemble du contrôleur USB… et hélas des journalistes trouvent sont explication « simple » et surtout « logique ».
Poser-vous la question, sur l’usb C croyez-vous que « les circuits sont doublés » ???
Non, c’est juste le « bon » connecteur cette fois, mais miniaturisé car depuis la sortie de l’usb 1.0 il s’est passé 20 ans et nous avons maintenant des portables « slim », c’est tout.

Comme disait une « célébrité » (rire), « NON MAIS ALLO QUOI » …