Forum Clubic

Commentaires : L'idée inutile donc indispensable du jour : faire tourner Doom sur une lampe connectée IKEA

Depuis son lancement en 1993, les hackers rivalisent d’ingéniosité pour faire tourner Doom sur des appareils les plus improbables. Le dernier exploit en date revient à Nicola Wrachien, qui l’a fait sur… une lampe IKEA Tradfri.

@andy
Il est un peu erroné de dire « Depuis son lancement en 1993, les hackers rivalisent d’ingéniosité pour faire tourner Doom sur des appareils les plus improbables.«

Cela n’a pu commencer que pour une seule et bonne raison: ID software a rendu le code de doom opensource en 1997. Sans cela, les hackers n’auraient sans doute pas cherché à le faire tourner sur tout et n’importe quoi…

1 J'aime

Sans que le code soit en Open Source les hacker’ auraient pu facilement faire un désassemblage du code et s’en servir sur n’importe quel appareil… par contre ce qu’il a fallu attendre c’est avoir des appareils un peu partout qui aient la puissance d’un ordinateur PC de 1993…

Je ne connais pas de Cortex 33. Le Cortex-M33 en revanche est bien disponible chez STMicroelectronics (STM32U5 et STM32L5). Par ailleurs, ayant fait partie du groupe ‹ hackers › qui ont considérablement optimisé les pilotes pour les TFT en contrôleur ILI9341 puis ILI9163 / ST7735 sur les micro contrôleurs STM32, ESP32 et Teensy, je doute TRES fortement qu’il atteigne réellement les 35fps (ou alors sur les quelques frames ou presque rien n’a bougé et qu’il ait optimisé le frame buffer). On voit que l’écran est en SPI. Seul un adressage en parallèle 8-bits permet d’obtenir ce type de fillrate. Même en abusant à mort le bus SPI (@15-20Mhz), on obtient au mieux un affichage relativement constant à 15-20fps sans réduire drastiquement la fenêtre du jeu.

Les hackers ne sont pas forcément des pirates et vice-versa !

L’agilité d’esprit qui nous permet de trouver d’autres utilisations ,techniques à ce qui nous entoure devrait être davantage mise en valeur .
Sans tricher sur les éléments de base, bien sûr.