Forum Clubic

Commentaires : Les ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables ont explosé cet été

Après un premier semestre marqué par la crise, le marché de la voiture électrique a très bien rebondi en juillet et en août, affichant une progression de 219 % par rapport à l’été 2019.

Ce qui serait intéressant pour avoir une vraie idée du marché de la voiture électrique en France, ça serait de séparer les achats des professionnels et des particuliers. Par exemple, la police Nationale vient de d’acheter 1150 véhicules électriques d’un coup, forcément ça gonfle les stats.
Qu’en est-il des particuliers ? C’est bien plus intéressant pour avoir une vraie idée de l’adoption de cette technologie.

1 J'aime

Les professionnels, ça fait partie du marché également.

Après, tu as un peu plus de détails si tu vas à la source. Il est notamment précisé que concernant les voitures électriques, 70% des ventes concernent des particuliers, alors qu’à l’inverse 67% des hybrides rechargeables sont achetées par des pro (et hélas, il s’agit surtout de profiter de la fiscalité avantageuse, en roulant ensuite comme si c’était des hybrides classiques, quasiment jamais branchées pour être rechargées…).

Et je pense que les Zoe de la police ne sont pas encore comptabilisés (Avere compte les immatriculations, pas les commandes).

3 J'aime

Parler de boom ou de progrès de 219% c’est bien ça frappe les esprits, mais en meme temps il est plus facile de doubler les ventes quand les chiffres de référence (2019) étaient très faibles.
Par exemple faire 1 vente en 2019 et 3 en 2020, ça donne +300%, ça ne veux pas dire que c’est un boom ou un succès. A un certain stade il faut relativiser par rapport au nombre de voiture. L’électrique est un marché naissant, encore très faible par rapport au thermique mais qui est en croissance, ce qui ne veut pas dire que ce « boom » signifie une réelle explosion du nombre de voiture vendu par rapport au thermique.

Oui le thermique est en baisse mais en meme temps il a été fortement impacté pour le nouveau malus bien plus sévère et la fermeture des concession durant 2 mois. durant ce confinement Tesla a continué à vendre (en ligne) ce qui a eu forcement un impact sur la balance des ventes de VE par rapport aux voitures thermique.
Bref, 2020 est une très mauvaise année pour faire des comparaison, arrivée du malus, confinement, augmentation du chomage lié aux faillite économique liées au covid, restriction écologique en ville, etc. rien qui ne permette de faire de sérieux stat et comparatifx.

Effectivement une bonne partie des ventes de VE sont des voitures professionnelles, ils sont de gros avantages fiscaux. La Poste de ma ville ne a acheter un bon paquet pour leurs tournées, mon usine en a acheté plusieurs, et c’est une tendance que j’avais déja lu sur le net que les premiers clients étaient professionnels, pour des raisons fiscales avant tout.

durant ce confinement Tesla a continué à vendre (en ligne) ce qui a eu forcement un impact sur la balance des ventes de VE par rapport aux voitures thermique.

Si on regarde les détails sur le site d’Avere, on voit que la seule Tesla dans le top 10 des immatriculation est la Model 3, en dernière position de ce top, et, surtout, en net recul de ventes (-27% par rapport à la même période de l’an dernier). Et elle ne représente que 380 immatriculations sur 15 572. Soit moins de 2.5% du marché. La croissance, elle s’est donc faite sur tous les autres modèles du top 10 : que des constructeurs « traditionnels ».

Bref, ton explication ne tient pas…

Quand aux bonus/malus et aux arrivées de restriction dans les villes, ce sont justement des mesures visant à orienter durablement le marché vers l’électrique, donc on ne peut pas les exclure de l’équation…

2 J'aime

Les premiers clients étaient professionnels, pour des raisons fiscales avant tout

Encore une fois, suffit d’aller vérifier sur Avere pour voir que c’est faux. 70% des VP électriques sont achetées par des particuliers. 70-30, ça doit être pas loin de la répartition globales des ventes entre pro et particuliers (sachant que les pro font 10% du parc de VP, mais qu’ils sont forcément sur-représentés dans les immatriculations de véhicules neufs, les professionnels achetant plus rarement de l’occasion… et notamment parce que parmi les gros acheteurs de véhicules neufs, il y a les loueurs).

Les voitures qui intéressent particulièrement les entreprises pour des raisons fiscales, ce sont les PHEV (et là, on voit que les pro font 67% des acheteurs…). Parce que ce sont des voitures qui ont strictement les mêmes contraintes d’utilisation que les thermiques classiques (donc pas d’immobilisation pour attendre les recharges…), tout en consommant un peu moins et en bénéficiant d’avantages fiscaux (plafond d’amortissement plus élevé, exemption de TVS).

1 J'aime

Là tu mélanges VE et Vthermique, tu mélange un peu tout.
Regarde les chiffres de ventes de VE en 2019 et 2018. ensuite compare les ventes avec les thermiques, et tu verras que doubler sa part est plus facile quand on vend peu que lorsqu’on vend beaucoup

On ne peut pas les exclure mais ça fausse la comparaison.
Quand on augmente le malus des thermique (parfois jusqu’à 50% du prix de l’auto), qu’on les interdit ou réduit en ville, ça a forcémeent un impact négatif sur les ventes.
Inversement quand on donne un bonus qui va jusqu’à 20% pour les VE là aussi ça a un gros impacte.
Ca fausse tout. On peut difficile dire que les gens aiment de plus en plus les VE, que c’est une tendance, que les gens les préfères sachant que l’état pénalise fortement les thermiques et qu’on favorise les autres. Si tu enlèves 4 joueurs au PSG et en rajoute 2 à l’OM le match ne sera pas équitable et il sera difficile de prétendre que l’OM est meilleur s’ils gagnent

Non, je ne mélange pas, je parle spécifiquement des VE : les 15 572, c’est le nombre d’immatriculations de VE en France en juillet-août. Dont 380 Tesla 3, en baisse par rapport à l’an dernier. Ce qui exclu donc ta théorie disant que la hausse des immatriculations de VE par rapport à l’an dernier vient du fait que Tesla a pu continuer à vendre pendant le confinement : le modèle le plus vendu de Tesla s’est moins vendu que l’an dernier, et ne représente qu’une toute petite fraction des VE, donc la croissance des VE s’est forcément faite principalement sur d’autres modèles.

Et on sait même lesquels : Zoe (+121%), e-208/e-2008 (17% des immatriculations de VE à elles deux, alors qu’elles n’existaient pas l’an dernier sur la même période), Kona, e-Niro, Leaf… Que des voitures vendus par des constructeurs traditionnels, qui n’ont donc pas bénéficié d’un avantage particulier par rapport aux thermiques pendant le confinement…

3 J'aime

c’est intéressant parce que justement quand je pointais la baisse globale importante des livraisons Tesla par rapport à fin 2019, on me parlait du Covid, mais on voit que les autres constructeurs s’en sortent beaucoup mieux et qu’il y a même au contraire une certaine « hype » vers l’électrique

Ces bonus/malus, ils permettent de réduire le handicap tarifaire d’un VE par rapport à un VT « équivalent » (même habitabilité, performances du même ordre).

Donc justement, si suite à ces aides on observe un bon des ventes de VE, ça montre que le principal frein à l’adoption des VE est le prix, et que plus le prix d’un VE s’approchera de celui d’un VT équivalent, plus les gens adopteront les VE.

Or la tendance à moyen terme, indépendamment des bonus/malus, ça va être une convergence des prix. En dehors de la batterie, les VE vont très vite devenir moins chers à produire que les VT, grâce à leur plus grande simplicité, tandis que le coût de la batterie (ou de futures solutions alternatives, comme les PAC) va petit à petit diminuer, et sera finalement totalement compensé par les économies « à la pompe »… Et ce d’autant plus que le prix de l’essence, lui, a très peu de chances de ne pas augmenter à moyen et long terme…

2 J'aime