Forum Clubic

Commentaires : Les véhicules autonomes autorisés sur les routes britanniques d'ici la fin de l'année? (page 2)

Dans 100 ans.

Je trouve inconscient de laisser une voiture a 130 km/h guidé par l’électronique,l’IA ne peu pas improviser les millions de situations sur la route.

Ce qu’il faut prendre en compte, c’est premièrement que cela ne peut que s’améliorer, et deuxièmement, l’humain non plus! :smiley:
L’esprit humain est ainsi fait: on ne reteint que les ratés et pas les victoires.
Chez mon principal client, ils ont un service drone. Ils arrivent à faire voler un drone autonome de manière largement plus sûr qu’avec un pilote, surtout en conditions dégrées (faible visibilité, grande vitesse et beaucoup de perturbations). Ce qui est le plus surprenant, c’est justement de voir que le drone s’en sort bien mieux que l’humain sur les cas extrêmes (chutes d’objets devant le drone quand il vole à grande vitesse par exemple) grâce a ses temps de réaction bien plus courts et son intégration bien plus rapide et plus sûre d’évènements inatendus. Je n’ai pas de doutes sur le fait qu’un jour pas si lointain un véhicule sera capable de faire mieux qu’un humain.

Oui, j’ai ceci sur mon véhicule et jusqu’à 160 km/h (niveau 2 avec voiture qui beepe au bout de 10 secondes sans toucher le volant)

Un être humain peut difficilement se concentrer sur plusieurs choses à la fois. Une voiture autonome pourra analyser les résultats de tous les capteurs en une fraction de seconde pour prendre en compte tous les côtés de la voiture et déterminer comment réagir face à un danger.

En plus avec la 5G, les voitures pourront communiquer entre elles. Pas pour discuter évidemment mais pour que les autres véhicules puissent prendre en compte leur emplacement, vitesse, trajectoire, etc.

Entre ça et un être humain fatigué de sa journée de boulot, distrait par les gosses à l’arrière ou énervé peu importe la raison, je suis confiant que l’IA fera mieux. On ne passera pas à 0 morts sur les routes mais je suis confiant que ça sera plus sûr que la conduite par des êtres humains.

C’est interdit (en tout cas en Europe), les décollages et atterrissage doivent se faire manuellement.

C’est le même problème que les véhicules autonomes, le pilote est là contrôler et reprendre le système en cas d’imprévu ou de panne, mais c’est l’avionique qui fait le boulot.

attention, faut cadrer un minimum :

  • s’il s’agit de laisser un proto largement inachevé (je renvoies aux conduites nocturnes récentes de Tesla sur YT) faire du % automatique, il y a des chances qu’on fasse moins bien qu’un humain, même si les stats de ce truc démontrent que déjà on a moins d’accidents sous AP que sans.

  • si on est sur de l’informatique « normée » et qu’on passe une batterie de tests normalisés, de jour comme de nuit, dans diverses configurations météo, et que l’équivalent d’une FAA/AESA de la route déclare le truc bon pour le service, je n’ai aucun doute sur le fait que ça fera moins de « bug » qu’un être humain.

un être humain ça a des bug, des fatigues, des stress, des insectes volants et des gosses qui piaillent, ça boit, ça discute ça prend des somnifères, ça respecte mal les limitations et distances de sécu et ça a une très mauvaise vision latérale.