Forum Clubic

Commentaires : Les radios veulent que des quotas francophones soient imposés aux services de streaming

De nombreuses radios françaises ont envoyé une lettre commune au ministre de la Culture pour demander que les services de streaming musical subissent les mêmes lois en termes de quotas de musique.

Purée mais au secours…

5 J'aime

En soit être sur un pied d’égalité ce n’est pas incohérent. après on reste sur la logique du nivellement par le bas …

2 J'aime

Ils veulent forcer les utilisateurs à écouter du français? lol.

Mais c’est clair quoi. On va forcer les gens à écouter de la chanson française ?! C’te délire…

1 J'aime

Imposer un quota dans une logique de consommation à la demande.
On est au fond du trou mais on creuse encore…
Un énarque va bien nous imposer une mention “vous ne pouvez écouter cette chanson car vous n’avez pas écouté les 34% de chanson française légale”…

2 J'aime

La radio et le streaming n’ont rien a voir… C’est comme si en 1994 on avait forcé les lecteurs de musiques de ne lire au moins 40% de productions francaises… on marche sur la tete.

2 J'aime

Ok, mais dans ce cas il faut imposer aux radio hertziennes (surtout NRJ, Fun Radio ou Virgin) de diffuser les groupes No One Is Innocent, Lofofora, Loudblast ou Ultra Vomit (liste non exhaustive) en journée.

1 J'aime

C’est claire, il serait tellement plus simple de faire sauter ce quota pour tout le monde

Je n’écoute pas ce genre de musique, mais pour certains rappeurs les paroles ont un vrai sens (sur je sais plus quelle émission, les paroles avaient été lu à des personnes qui pensaient que ça venait de grand auteurs/philosophes), c’est plutôt sur la forme que ça bloque, on a l’impression de se faire agresser …
Après on est d’accord que pour bcp (au pif JUL), les paroles c’est juste de la m****

1 J'aime

Je n’arrive pas à comprendre la phrase « quotas de diffusions francophones au sein des offres gratuites ».

Ils savent au moins comment fonctionnent les plateformes de streaming ? Car on ne dirait pas.

Je sens que je vais ressortir mon WalkMan et enregistrer quelques K7 tant qu’il est encore temps :smiley:

2 J'aime

Les radios demandent ? les producteurs français plutôt, car les radios sont à leur bottes, ça fait longtemps que les radios ne passent pas ce qu’elles veulent mais sont aux autres de l’industrie musicale.

C’est quoi une radio?

C’est un type d’analyse médicale qui prend une espèce de photo à travers le corps, par exemple pour détecter une fracture. Apparemment avec la musique qui parle en français (avant on disait la chanson) les gens bougent moins, et donc la photo est plus nette.

4 J'aime

Un truc qui te balance de la pub toute la journée entre coupé de petite scéance de 3 musiques qui se répètent pendant des semaines et des semaines :rofl::rofl::rofl:

3 J'aime

Comme une certaine radio (RTL2 il me semble) qui annonce en permanence “et maintenant 1h de musique non-stop” mais entrecoupée de jingles alakon qui rappellent que c’est de la musique non-stop … on marche sur la tête

3 J'aime

Oui mais cette radio produit aussi des émissions comme Pop-rock Story qui fait une biographie d’un artiste ou groupe, ça c’est pas sur les plateformes de streaming.

Et bien je propose l’inverse, qu’il annule en conséquence cette loi stupide qui depuis son apparition n’a fait que mettre en avant des artistes surexposés par les maisons de disques avant éventuellement d’être jetés, et une diffusion plus que jamais de productions redondantes et en étant gentil, de basse qualité.

Il n’y a jamais eu autant de d’horreur musicales diffusées que depuis que ce quota existe.

Et si je me trompe pas, c’est inapplicable pour les abonnements payants, car les gens paient pour pouvoir écouter ce qu’ils veulent justement. On va pas non plus nous imposer d’acheter 60% de CD français…

C’est vrai que la soupe internationale c’est beaucoup mieux…
Le problème vient surtout du mode de rémunération qui a changé la donne. Mais justement le steaming permet de choisir pour l’utilisateur. S’il n’y a plus de production française, il reste quoi ? Il y a toujours eu de la daube adulée par le grand publique et un peu d’exception. La valeur d’un artiste ou même seulement d’un morceau d’évalue avec le temps. Mais pour ça il faut qu’il y ait de la production…