Forum Clubic

Commentaires : Les essais des prototypes Starship, objet d'un bras de fer entre SpaceX et la FAA

Le dernier prototype de Starship, SN9, n’a pu décoller jeudi ni vendredi dernier, n’ayant pas reçu les autorisations de vol de la part de l’autorité américaine en charge, la FAA. L’occasion pour Elon Musk d’évoquer sur Twitter l’inertie de l’administration étatique… Au moment même où il apparait que l’essai précédent avait peut-être violé les conditions préétablies.

1 J'aime

Le problème de Musk c’est qu’il croit qu’il a tous les droits mais il y a des règles et procédure et il faut les respecter. Il a tendance à avancer tête baissée avec ses essais qui finissent souvent en explosion, donc c’est logique que la FAA veuille des garanties sur la sécurité.
De plus la FAA a été mise à mal pour laxisme et après les 2 crashs du B737 max mais aussi pour avoir fermé les yeux sur de gros défauts sur les nouveaux 787. Donc elle a à coeur de montrer qu’elle est redevenue sérieuse et exigeante si elle veut rester crédible.

Quand à dire que le retard des missions martiennes seront imputés à la FAA c’est une belle façon pour Musk de se laver les mains de l’impossibilité de tenir les délais farfelues qu’il avait annoncé pour le premier vol humain vers Mars en 2024.

Il y a déja eu des morts durant des essais, donc c’est la responsabilité de la FAA de s’assurer que tout est correct car un drame pourrait encore porter préjudice à cette administration déja très fragilisée.

1 J'aime

Tu n’as pas bien lu la news… EM ne critique que la division espace de la FAA, qui n’est pas dimensionnée pour gérer des autorisations de décollage aussi fréquentes.

De tte facon ils vont lacher la bride à un moment, sinon sa mégalomanie le fera passer à l’Est (et il aurait peut etre pas tord en soi)

Un bras de fer, ou juste un tweet impulsif ?

Oui Musk précise bien qu’il s’agit de la division Space, je l’avais bien lu, mais c’est avant tout le fronctionnement de la lourde et exigeante administration de la FAA qui est visé. Que ce soit la FAA pour l’aviation ou l’espace la FAA est devenue très rigide sur les procédures depuis ses problèmes, et c’est cela qui agace Musk qui a l’habitude de griller les étapes

« De tte facon ils vont lacher la bride à un moment, sinon sa mégalomanie le fera passer à l’Est (et il aurait peut etre pas tord en soi) »
Oui et non, il y a des règles et procédures et ce n’est pas parce que tu t’appelles Elon Musk que tu as le droit de passer outre.
Quand la FAA a cloué au sol les B737 max tout le monde aurait critiqué Boeing s’ils avaient malgré tout maintenu l’avion en vol.

1 J'aime

Tu compares deux choses incomparables. Les B737 max transportaient des passagers et deux avions s’étaient écrasés. Ici c’est un vol d’essai sans personne à bord et avec des conditions de sécurité strictes (fermeture des routes, éloignement du public, etc). Bref, rien à voir…

1 J'aime

je compare la capacité de la FAA a juger ce qui est sécurité ou pas. que ce soit en aviation ou pour le spatial. Une fusée peut très bien tomber sur une zone habitée (cas ne chine) ou sur une zone spectateur, il y a déja eu des techniciens morts lors de préparation à un vol (cas d’explosions au Brésil avec une VLS ou avec Scaled composite), et il y a eu aussi un mort en vol d’essai avec SpaceShip two, donc la FAA a une responsabilité de sécurité et elle est dans son role de bloquer un vol si toutes les mesures ne sont pas conforment car en cas de drame c’est sa responsabilité qui sera mise en cause.