Forum Clubic

Commentaires : Les effets spéciaux à la rescousse pour ajouter des placements de produits aux classiques du cinéma

Imaginez une scène, dans Les Aventuriers de l’Arche Perdue, où Indiana Jones déambulerait dans les rues du Caire, avec des panneaux publicitaires de marques bien connues en arrière plan. Ou encore une autre, où Charlie Chaplin serait attablé avec une bouteille d’eau minérale à la marque bien visible, posée à côté de lui.

Et après, mes amis me prennent pour un fou quand je dis préférer acheter un DVD ou un Bluray, plutôt que de m’abonner à Netflix…

J’espère que ça va être réglementé pour le réserver à des espaces prévus pour dans l’œuvre… Sinon on va voir Marty McFly porter des NewBalance sur une plateforme SVoD

C’est terriblement ingénieux je suis bluffé
ils pourront vendre un film et faire du placement en fonction du pays
et si tu télécharges illégalement tu sauras d’où vient le film :wink:

2 J'aime

Si je devais regarder en dvd ou bluray tout le contenu que je regarde sur Netflix, ça me coûterait plus de 500 euros par mois…

4 J'aime

Il fait rêver ce monde qui se profile à l’horizon…
S’il y a de la pub nous paierons moins cher le visionnage???
Et que l’on vienne pas nous dire qu’il y a la pub parce que c’est gratuit (argument d’internet)…

1 J'aime

« La technologie pourrait également servir à intégrer des publicités quasiment en direct lors d’événements sportifs. »

Je croyais que ça existait déjà.

Sinon Globalement ça démontre le peu de respect pour les œuvres cinématographique ancienne.

Et toutes les citations visuelles de marques dans les films ne sont pas forcément du placement de produit.

2001 l’odyssée de l’espace, Blade runner, les dieux sont tombés sur la tête, etc., etc.

Bref j’ai hâte de voir les réactions des spectateurs quand ils verront King kong avec un t-shirt Nike, Gandalf tripoter un IPhone et Les élèves de Pudlard devant des tables remplies de KFC.

1 J'aime

L’un n’empêche pas l’autre. J’achète des bluray mais suis aussi abonné à netflix. On en est pas encore à ce stade. Pour info même sur des bluray il arrive que pour des problème de droit la musique de certains passages changent. Surtout sur des séries il est vrai.
Bref Même si j’achète des bluray (en occasion pour la plupart) l’abo à netflix est peu cher à comparer.

Les images subliminales sont déjà interdites dans les œuvres cinématographiques (et musicales je crois). Si l’on considère des images comme des messages subliminaux cela devrait être prohibé également.

A moins que la marque n’achète tous les emplacements virtuels et vous offre le film sans pubs ajoutées, ce quelle ne manquera pas de préciser au début et à la fin du film…

Que l’on ait une pensée émue pour les américains (et autres) qui se tapent des films avec 5 voir plus de coupures publicitaires, si en plus ils doivent se farcir ces messages publicitaires…

un peu le principes des placements dans demolition man qui étaient différents en Europe (pizzat hut) ou aux USA (Taco Bell), mais à la demande dans ce cas et pas « en dur » comme dans le film

Ce ne sont pas des images subliminales vu que l’on voit les images. On ne sait juste pas si de la post pro publicitaire ou si l’objet était présent lors du tournage.

On va peut-être voir apparaître des anachronismes: une pub pour NordVPN dans Indiana Jones, par exemple.
Il ne reste plus qu’à trouver un adblocker doté d’intelligence artificielle pour flouter la pub en live :slight_smile:

ou pour remettre le contenu original au dessus de la post prod
de la post-post prod ou postprod block :crazy_face:

Bientôt les pubs dans le cerveau ? Comme ça au moins on ne pourra plus y échapper, vive le monde de demain ou la technologie ne sert qu’à remplir nos esprits de chose totalement inutile

Ce monde régie par l’avidité sans limite qui lui vaudra sa perte… :pensive:

Peut-être pas subliminale à la lettre mais on en est pas loin. Il s’agit de faire passer un message publicitaire, de créer une envie de manière détournée, sans que le spectateur ne s’en rende compte immédiatement.

Combien de personnes lisent les textes des images de pub dans la rue ou dans des revues (ou autres supports)? Très peu voir aucune mais le message passe quand même de manière souvent inconsciente. Là est le danger… Surtout chez les plus jeunes.

Mais franchement, si on claque tellement d’argent la dedans c’est que c’est censé marcher non ? parque que perso, en 40 ans j’ai jamais changé mes habitudes d’achat malgré la multitude de film et série que j’ai matté…

« Cela vous parait absurde? Eh bien, ça ne l’est peut être pas tant que cela. »

Si si c’est absurde, absurde et techniquement difficile ne sont pas des synonymes.

quel horreur !

Dans ce cas on parle de perception implicite.
L’Image est perçue mais n’ai pas considérée consciemment par manque d’attention (l’affichage publicitaire devant lequel on passe sans le regarder est un bon exemple)
S’oppose à la perception explicite (perçue et traitée consciemment)

La perception subliminale c’est à la limite du champ perceptif conscient. Donc l’information serait vue et traitée de manière inconsciente, (la fameuse 25eme image) C’est donc de la manipulation.
Ça reste une théorie encore en débat. Très à la mode dans les années 70-80 elle n’a jamais vraiment démontrée son efficacité.
Les études sérieuses effectuées ont surtout démontré que ça dépend de l’individu, du contexte, de l’attention, etc.

Quant au placement de produit d’après les études c’est plutôt efficace.
Surtout si le produit est utilisé
Et plutôt au ciné que devant sa télé