Forum Clubic

Commentaires : Les dérives de la diversification : au Royaume-Uni, Amazon lance... un salon de coiffure

Amazon continue d’innover en ouvrant, à Londres, un salon de coiffure qui permettra au géant du commerce en ligne de tester certaines de ses technologies, de réalité augmentée notamment.

Je pense qu’il est vraiment temps que les gens ouvrent les yeux…
Hier
-le e-commerce

Aujourd’hui
-les salons de coiffure
-les superettes
-la livraison,
-le stockage de données,

Demain
-votre liaison internet
-le consulting de ce que vous voulez par l’IA collecté avec les données qui ont été stockées chez eux…

Amazon n’a pas finit de détruire des emplois et de mettre la n*que à tout le monde avec son cash abyssal.

2 J'aime

Amazon aurait pu ouvrir son salon sous un tout autre nom mais il a choisi de miser sur l’image de marque d’Amazon. On verra bien si ça prendra. J’imagine qu’au delà de la curiosité, le prix y fera beaucoup.

Bezos et ses condisciples en peuvent vraiment plus. Ils se gaveront jusqu’à quand en fait? A un moment donné, il va falloir se poser les bonnes questions et mettre des freins à ces sociétés qui ont les moyens de s’acheter des pays. Chose qui sera bientôt une réalité vous verrez

il suffit de ne pas acheter chez Amazon messieurs dames :slight_smile:

7 J'aime

450m2 et pas 150m2 que j’ai lu ailleurs et qui est plus plausible.

Et que dirais-tu de Google qui n’est à l’origine qu’un simple moteur de recherche !?!

@bmustang que je sache, pas plus ce sujet-ci que l’autre ne concernent les « complots gouvernementaux » vis à vis de la pandémie ou des vaccins. Merci d’arrêter de pourrir les sujets. jap

@LeToi

Exactement pareil.
Mais eux sont plus sournois/discret tandis qu’Amazon y va comme un éléphant dans un magasin de porcelaine et personne ne voit rien…

1 J'aime

Le message est pourtant clair.
Voici venu le temps pour Amazon de tondre les moutons.

4 J'aime

Ceux qui critiquent et en même temps continuent d’acheter sur Amazon me donne la gerbe.

C’est mieux d’encourager Amazon que les commerce locaux… Amazon est moins cher. Au bout du compte, c’est ça qui importe.

1 J'aime

Mais les gens le font naturellement et sans scrupule d’acheter ou aller au coupe tif maintenant chez Amazon, du moment que c’est moins cher et sans galère.

C’est comme toute les émissions sur les petits commerces de centre ville en déclin, s’ils sont en déclin c’est bien la faute des consommateurs qui n’y vont plus.

Je vais me convaincre que c’est un troll

Il serait surtout vraiment temps que les gens arrêtent de plébisciter Amazon non ?

1 J'aime

L’avancement de la technologie permet un meilleur service, un gain de temps pour tout le monde, des conditions de travail plus souple et une augmentation des compétences moyennes des employés. Et si Amazon est si bon dans ce qu’il fait c’est aussi qu’il le fait bien, c’est pas à amazon de régresser mais aux entreprise en général de s’élever et l’excuse du « cash abyssal » cache le fait que Amazon emploie des personnes compétente mais c’est quelques choses plus dur à avaler pour beaucoup…

1 J'aime

Que l’on mette fin aux possibilités d’optimisation fiscale pour les mastodontes de la high tech.
Il y a là une inégalité qui leur donne un sérieux avantage sur les petits commerçants français.

1 J'aime

Comme d’habitude, le pouvoir est chez le consommateur et PAS chez Amazon. Leur concept de salon de coiffure ne te convient, pas ? Eh bien tu continues à aller chez ton coiffeur, libraire, supérette de quartier c’est aussi simple que ça !
Si personne ne va se faire couper les tifs chez Amazon Salon ils fermeront dans 6 mois et c’est tout !
C’est pas plus compliqué, alors arrête de râler contre Amazon et AGIS !

C’est en partie vrai. Sauf que les gens vont là où c’est le moins cher. Et une boite aussi grosse qu’Amazon a les moyens de casser les prix pour tuer la concurrence (l’optimisation fiscale aide).
Quand le niveau de vie des gens baisse et que la pauvreté augmente, certains choix sont vite faits.
De toute façon ce genre de combat, comme l’écologie ou la nourriture bio, on peut s’en préoccuper à partir d’un certain niveau de vie.

Bon, il y a aussi la question de la surconsommation…mais c’est un autre débat.

Faudra pas s’étonner ensuite d’être coiffé comme un as de pique.