Forum Clubic

Commentaires : Le Seigneur des Anneaux : vers un film animé dédié au roi du Rohan Helm Main-Marteau

Warner Bros. Animation et New Line Cinema sont au travail sur The Lord of the Rings : The War of the Rohirrim, un film d’animation dédié au Roi du Rohan, Helm Main-Marteau, qui donna son nom au célèbre Gouffre, théâtre de la bataille au cœur du film Les Deux Tours.

1 J'aime

Je préférais la première traduction, Poing de Marteau…

D’ailleurs dans la seconde traduction ce n’est plus « Gouffre de Helm » mais « Gorge de Helm ».

1 J'aime

N’empêche ils ont déjà 20 ans, mais ils n’ont pas pris un coup de vieux.
On échappera au remake pour l’instant

Helm’s Deep, donc cela se tient en français assez soutenu…

Mais « Hammerhand » traduit par « Main-Marteau »??? :face_with_raised_eyebrow:…« Poing de Marteau » peut encore être usité, mais qui dirait en langage courant « Main Marteau »…? « Main Lourde », par exemple, ou « Soufflet d’enclume » (soufflet dans le sens de claque, ce qui permet en plus de jouer avec l’art de la forge), cela éloigne certes de la traduction littérale mais correspond bien à l’origine du surnom, le coup mortel qui a tué Freca…enfin bon, je ne suis pas traducteur mais parfois l’esprit me semble plus adapté que la forme…

Pour halflings, traduit par semi-homme et devenu demi-homme, c’est pareil, une nouvelle traduction proposée avant demi-homme était midhomme, je trouvais cela pas mal car le -ling n’est pas dépréciatif mais induit une certaine familiarité.

1 J'aime

Waow… Je préfère nettement « semi-homme » ou « midhomme » par rapport à « demi-homme », qui me semble loin de l’esprit de « halfling ». :persevere:

J’avoue avoir une préférence pour Midhomme, cela fait plus familier que Semi-homme, semi n’étant guère dans l’usage courant mais appartient déjà à un registre soutenu…Midhomme cela correspondrait plus à l’esprit « demi-portion » (« half-pint »), familier mais pas péjoratif.

C’est dommage parce qu’à l’origine la nouvelle traduction devait comprendre plusieurs parlers régionaux, dont le français picard, pour refléter les expressions des divers acteurs (les hobbits ont un parler campagnard, les elfes un langage ancien soutenu, dans les dialogues de la Bouche de Sauron on devine qu’il est très ancien car son anglais est archaisant, et parfois même le parler change…Grand-Pas utilise un anglais plus campagnard qu’Aragorn, ceci afin de dissimuler ses origines)…bon je conçois, que la tâche était énorme, mais cela aurait eu de la classe, quand même :heart_eyes:

Probablement, oui. Mais on parle quand même d’un des livres les plus vendus au monde. Je pense que ça aurait valu la peine.
J.R.R. Tolkien était un philologue, et cela se ressent fortement dans son oeuvre. Force est de constater que les traductions françaises ne sont pas à la hauteur. J’ai récemment lu la nouvelle traduction du Hobbit, et j’ai failli m’effondrer en sanglots. Quand on pense que « the edge of the Wild » a été traduit par quelque chose comme « la bordure de la Sauvagerie » et que « Grand-Pas » est devenu « l’Arpenteur » ! :tired_face:

1 J'aime

La première traduction, celle de F.Ledoux, parfois décriée, est pourtant pour moi celle qui était la plus prometteuse, car il faut se replacer dans le contexte…il n’avait AUCUN matériel à sa disposition, et a parfois improvisé, de manière très pointue (Bywaters traduit par Lèzeau, nom de lieu-dits en France)…

Et d’autres plus malchanceuses (Vala/Valar, le The anglais étant aussi bien singulier que pluriel, sachant que le Quenta Silmarillion n’était pas sorti, comment pouvait-il savoir ??)…idem quand il parle de la mort d’Elrond ou de Galadriel , il ne pouvait pas savoir que les elfes étaient immortels et a traduit departure-le départ- par un décès…ce qui est aussi le cas!!

et puis mince, c’était le traducteur de Shakespeare, Dickens Poe et Brontë, bonjour le CV…

1 J'aime