Commentaires : Le satellite chinois Shijian-21 fait le ménage en orbite géostationnaire

Depuis son décollage en octobre, le satellite chinois Shijian-21 est suivi de près… Il faut dire qu’il s’est approché d’un ancien satellite Beidou en panne avant de s’y accrocher et de l’emmener à plus haute altitude. Une capacité très rare, sur laquelle la Chine ne communique pas.

4 « J'aime »

C’est une belle initiative de dépolluer l’orbite.

Bravo à l’agence spatiale chinoise de s’y consacrer.

4 « J'aime »

Pourtant il y a bel et bien un satellite en plus et zéro en moins dans l’espace. Il n’a pas nettoyé mais juste déplacé l’autre. C’est donc pas pour dépolluer mais pour se débarrasser, comprendre polluer là où ca ne gène pas l’humain. Cette pas si subtile différence change tout sur l’intérêt réel de la manœuvre je trouve.

2 « J'aime »

Ah, tu vois que tu peux troller plus classe quand tu veux.

3 « J'aime »

Je ne crois pas qu’un tel programme spatial ait été financé pour nettoyer l’espace… Et vous ?

2 « J'aime »

« … se sont approchés trop près (à moins de 75 kilomètres)… »
Ha ouai !! J’aurais dit beaucoup moins. Genre : alerte à 50 mètres :disappointed_relieved:

C’est dommage qu’il ne l’ait pas éjecté vers une orbite plus basse pour qu’il se désagrège, là il n’a fait que déplacer le problème…

3 « J'aime »

Je crois que le problème est de fond n’est pas la pollution mais le secret d’état. Tout le monde est curieux ou plus tôt tous les services secrets du monde sont curieux de ce nouveau genre de satellite qui à fait une manouvre publique d’une capacité que les plus grandes nations comme les USA ou la France se serais forcé de garder secret.

1 « J'aime »

Pour le faire revenir, ça aurait coûté cher en carburant, surtout si il avait fallu replacer Shijian-21 en orbite géostationnaire. Là, le Beidou est placé loin, sur une orbite de cimetière où l’on place déjà les satellites géostationnaires en fin de vie. Je ne pense pas que ces orbites soit utilisées pour autre chose, elles ne servent à rien.

3 « J'aime »

Je parlais de pousser les vieux satellites sur une orbite plus basse pour qu’ils se désagrègent. Shijian aurait pu continuer ensuite :wink:

Oui, mais là, on est en orbite géostationnaire. Ça n’aurait aucun sens de le rapprocher. La question qui se pose est justement de savoir si cette technologie pourrait être utilisée en orbite proche et à quel coût.

1 « J'aime »

sur l’échelle de 36.000 klm, 75 klm c’est rien, de plus avec un satellite en approche direct, 75 klm ça fait très peu de temps pour dégager.

1 « J'aime »

tout à fait.

Ca va devenir difficile d’espionner la Chine depuis l’espace

Combien de déplacement de ce genre un satellite peut il accomplir avant d’être en panne de carburant à votre avis.
Quoi qu’il en soit je suis bien d’accord qu’il n’y aucune dépollution ici, juste du ménage pour pouvoir coller un autre satellite à la place. Certains devraient vraiment arrêter de jouer les pom-pom girls pour la Chine à la moindre occasion, cela devient gênant.