Forum Clubic

Commentaires : Le prototype de Starship décolle pour un spectaculaire essai à 12,5 km d'altitude (avec un atterrissage moins doux que prévu)

Attendu depuis plus d’un mois, le « saut » du prototype Starship a eu lieu ce 9 décembre, diffusé en direct pour plusieurs centaines de milliers de spectateurs. Après un vol de plus de 6 minutes et une suite de fascinantes manœuvres, SN8 s’est écrasé en explosant sur son site d’atterrissage.

10 J'aime

Vers 1:50 min de vol, une partie de l’intérieur prends feu, pas très rassurant :sweat_smile:
Et l’atterrissage, BOUM ! :sweat:plus de fusée

3 J'aime

Oui, ils ont testé beaucoup de choses ! Le fait d’éteindre un moteur en vol, c’est assez impressionnant, car ça créé une dépression et un retour de flamme. On voit très bien les deux autres moteurs compenser, mais un petit incendie n’est pas totalement inhabituel dans un compartiment moteur. Le scotch, ça brule mais pour le reste, c’est fait pour.

Bon l’atterrissage, c’est pas encore tout à fait ça… Mais il faut quand même remarquer qu’au niveau contrôle de vol, c’est plutôt bon car elle atterrit droite, et sur la dalle de béton prévue à cet effet. Avec un peu de puissance moteur en plus… Enfin, on verra ça sur le suivant.

10 J'aime

Rien ne prend feu, simplement un peu de carburant qui s’est échappé après l’extinction d’un moteur.
Ce test est une grande réussite ! Impressionnant.

10 J'aime

Vraiment impressionnant, il se donner une chance sur 3 d’y arrivé ce qui était faible, mais c’est déjà une opération sacrément bien avancé pour un premier vol aussi haut avec sa manoeuvre finale et d’être revenu se « poser » à l’emplacement prévu

3 J'aime

Personnellement les manoeuvres atmosphériques, bon c’est très beau, mais je considère que la phase de montée avec le contrôle/compensation des moteurs jusqu’au vol « immobile » est absolument fascinante.

3 J'aime

Ce qui m’a impressionné c’est la stabilité de l’engin à la fois pendant l’ascension et la descente.
La vitesse de chute en position horizontale semble bcp moins rapide qu’un 1 étage F9 en position verticale. Je ne m’attendais pas à une telle différence.
Je n’ai pas vu les pieds se déployer ; il devait y en avoir, non ?

3 J'aime

Très bon résumé! Le vol était impressionnant, ils ont presque tout réussi, et collecté toutes les datas dont ils avaient besoin. Vivement le vol du SN9 :slight_smile: Aussi, le fait qu’il se soit crashé en plein sur la piste est une bonne nouvelle car aucun dégâts au site qui auraient pu fortement les retarder.

2 J'aime

je pense que l’impression de lenteur lors de la chute est surtout du à taille gigantesque du starship. Il y a une vidéo ou on voit la chute depuis juste en dessous, c’est impressionnant!
En effet, les landing legs ne se sont pas déployés.

1 J'aime

Il y a eu pas mal de vol de débris, et il y a quand même un peu de perte sur les équipements qui préparaient le pas de tir de SuperHeavy, juste à côté. Cela dit c’est minime quand on voit où ils auraient pu se bâcher à une centaine de mètres de là.

2 J'aime

Techniquement ils ont atterri en plein sur la piste. Juste pas en un seul morceau.

1 J'aime

Je pense qu’ils étaient bien présent, mais sans doute du au problème de pression la vitesse a été telle qu’ils n’ont pas eu le temps de se déployer, ou alors trop tardivement et on ne le vois pas dans la vidéo :slight_smile:

3 J'aime

Il y a quelques vidéos que je ne retrouve pas juste là, avec le vol vu depuis quelques kilomètres, où l’on voit l’étage descendre à l’horizontale. C’est très lent, vraiment ! Pas de pieds en effet, mais je pense qu’il devait les déployer dans les dernières secondes… Qui n’ont jamais eu lieu.

1 J'aime

Cet engin a peut-être échoué à sa tentative d’atterrissage en raison de problèmes de vitesse et de problèmes techniques de carburant, mais atteindre 90% de vos objectifs lors du premier vol est vraiment impressionnant.

4 J'aime

Oh oui je ne dis pas l’inverse !

2 J'aime

Ho la la, sans parler de l’atterrissage qui est anecdotique , ça fait bien longtemps que je n’ai pas été aussi impressionné par une campagne de développement.

Oui je sais. J’aurais aimé qu’il y ait plus de tests technologiques perturbateurs ici et moins de bureaucratie. Elon a clairement une avance de deux à trois générations sur la concurrence et le test d’hier prouve que l’avance augmente. Je suis sûr que Spacex a déjà mis en place un correctif pour rendre SN9 parfait.

1 J'aime

Vaisseau européen en 2040. À ce rythme, Elon ferait voler le Star Trek Enterprise.

3 J'aime

Allez, au risque de me faire incendier. CA sert à quoi? (ce n’est péjoratif)
A aller sur Mars ?
Il y a 50 ans nous avons réussi les premiers alunissages. La différence actuelle, est où ? La gravité pour repartir ?

JE le dis sans virulence, mais de ce que j’en vois, ça reste une fusée qui claque 100 000 litres en quelques minutes, donc si je comprends bien, il faudrait garder 100 000 litres jusqu’à Mars (ou alors envoyer cela là bas avant)
C’est pas ceci le principal frein?

1 J'aime

Pas de raison de se faire incendier, tous les avis sont autorisés tant que c’est pas insultant.

Pour le moment, ça ne sert pas à grand chose, c’était un prototype. Il faudra encore un certain temps (probablement deux ans) avant que ça serve vraiment, et d’abord pour du matériel. L’idée de SpaceX est de développer un véhicule à très haute capacité (100 tonnes en orbite), très forte efficacité et très gros potentiel de réutilisation (l’étage de fusée sera réutilisé, le starship aussi), avec la capacité de le ravitailler une fois en orbite.
Si l’entreprise atteint ces trois objectifs, elle disposera d’un couteau suisse impressionnant pour envoyer du matériel (et à terme, des gens) que ce soit autour de la Terre, de la Lune, vers Mars, etc.

Ils n’en sont pas encore à envoyer des gens, une base ou même du matériel vers Mars, et encore moins à produire du carburant sur Mars (ce qui dans le rêve de colonisation d’E. Musk est le cas). Patience, patience, donc.

Pour reprendre le vocable à la mode, c’est un gigantesque outil disruptif.

2 J'aime