Forum Clubic

Commentaires : Le patron de Take-Two estime que les jeux seront photoréalistes d'ici dix ans

Strauss Zelnick, président de Take-Two, pense que les graphismes dans les jeux vidéos atteindront leur paroxysme d’ici 10 ans.

Ben j’ai envie de dire que ça dépends ce que tu cherches. Par exemple pour les jeux de simulation c’est une bonne chose d’être photoréaliste. Heureusement qu’il y en a pour tous les gouts :smiley:

2 J'aime

Une fois qu’on ne pourra pas faire mieux que des graphismes photo réaliste, ils pourront enfin se concentrer sur l’IA, les dégâts, etc…

6 J'aime

En même temps, même si ça devient photo réaliste ça ne veut pas dire que ça sera une claque. Les paysages du dernier mad max, ou du fond de mon jardin, filmés par 99,9% des gens ça ne fait pas la blague.

Ils pourront être photoréaliste, après il reste aux créateurs de créer un univers et le photoréalisme n’est pas forcément le plus adapté.

c’est vrai que les IA depuis GoldenEye’s 64 je ne vois pas de différence :smiley:
autant sur les jeux d’Echec, de Go c’est poussé, voir certain Moba, autant sur d’autre… tu as vite fait de trouver le tricks pour le mettre à la ramasse…

1 J'aime

ou des fonctionnalités comme la destruction en temps réelle

1 J'aime

La qualité graphique d’un jeu n’a jamais fait de celui ci un bon jeu. Mais il vrai que l’on pardonne plus à une belle bouse plutôt qu’à un jeu laid. Messieurs faites des jeux en écoutant ce que demande la communauté et non ce que vous demande vos actionnaires. Pour la qualité graphique on fera avec, j’ai commencé avec des cubes au centre d’un écran noir et les jeux n’était pas mauvais. Merci.

1 J'aime

C’est marrant, parce que certains types de personnes pensent toujours que « ce que veulent les joueurs=ce que moi je veux car je suis le centre du monde et les autres doivent donc s’adapter à moi ».
Parce que bon, t’as tout un tas de jeu qui ont été acclamés par les critiques, mais que les joueurs ont boudés. A l’inverse, ce que certains types de personne cataloguent comme « la volonté des actionnaire car ce n’est pas ma volonté » font un carton auprès du publique.

Du coup, la question qu’il y a a se poser, c’est « c’est quoi finalement ce que veulent les joueurs ? Ce que réclame une minorité bruyante qui se revendiquent comme le centre du monde, ou ce que les joueur achètent car ils aiment ça ? »

1 J'aime

Oui je pense même qu’on atteindra le photoréalisme un peu avant.
Avec UE5 comme middleware et des mesh et textures cinéma on peut déjà aller très loin, comme le montrait la démo UE5 next gen. Après ça dépend de ce qu’on entend par photoréalisme, le niveau de perfection. Si c’est le raytracing total en 4k 60fps il faudra encore attendre une génération de consoles ou quelques générations de GPU PC.
Si c’est juste le ray-tracing pour les lumières, ombres et réflexions et le reste en rasterization classique, on atteindra ça beaucoup plus vite, il suffit d’attendre le GTA, le Red Dead ou le Elder Scrolls de la new gen.

Moi je dirais dans 20 ans, sans etre le patron de « prends deux »

En parlant de la volonté des actionnaires, je sous entendais des jeux mal fini, bourré de bugs vendus en kit afin de générer rapidement et a moindre coups de gros bénéfices. Car effectivement les bons jeux de certains joueurs sont les mauvais des autres. Les goûts et les couleurs ça ne se discute pas :grin:

1 J'aime

Ouai enfin la volonté des actionnaires, t’as aussi une réalité économique derrière. Il n’y a pas grand monde qui peut se permettre d’entretenir une armée de développeurs pendant 10 ans sans n’avoir aucune rentrée d’argent. Et les actionnaires n’ont pas grand chose à voir là dedans.

Malheureusement, la qualité des textures c’est une infime part de la qualité, même visuelle d’un titre. Des particules sur des textures moyennes ça peut super bien donner. Une ambiance, de belles lumières aussi.

Mais au-delà de ça, la musique, le style, le design, la destruction des décors, le nombre de PNJs, la qualité des interactions, l’IA, c’est mille fois plus important. Et ça, peut de développeurs (ou sous doute éditeurs) semblent l’intégrer. Des jeux comme Skyrim, Warband ou les Metro devraient pourtant les mettre sur la piste. En réalité, la qualité graphique est même assez secondaire. Aujourd’hui, entre un chef d’oeuvre et un graphisme moyen, y a plus un monde, et ça se joue ailleurs j’ai l’impression. Pareil avec les mondes ouverts. Ca sert à rien de faire un monde immense si il est vide et triste (coucou Ubisoft). Mieux vaut une petite carte, voir un jeu couloir, mais intéressant (coucou les Metro). Bref, les AAA sont devenus presque tous médiocres, le pendant de la marvelisation du cinéma. La culture pop corn, la culture Instragram / blockbuster / jetable / aussitôt vu aussitôt oubli / culture next / culture trop plein. Ca fait peut-être vieux con, mais je pense qu’on a indéniablement perdu en qualité sur tous les plans, depuis quelques années, heureusement que quelques chefs d’oeuvre sauvent les meubles (comme au cinéma).

1 J'aime

Les techniques qui permettent d’avoir des jeux ultra-réalistes existent déjà, mais sont trop gourmandes en terme de calcul pour la majorité des ordinateurs. D’ici 10 ans, je veux bien croire que la puissance aura augmenté et que ces techniques pourront être exploitées dans les jeux. Enfin, dans certains jeux (pas Tetris ni Mario évidemment … quoique ^^).

Les jeux « ultra réalistes » sont seulement pour certains jeux qui se veulent projeter le joueur dans ce type d’univers. Par exemple : un Tomb Raider, un Witcher, un Elder Scrolls.

D’un autre côté, il y aura toujours des jeux « moins réalistes » mais parfois tout autant travaillé : un FF, un Zelda, etc. Souvent des jeux asiatiques dont le character design est volontairement différent.

Et bien sûr, les « retro games » ou « minimalistes » (ce qui ne signifient pas que le design est simpliste). Par exemple : Dead Cells.

Simplement parce que tous les joueurs n’ont pas les mêmes attentes envers un jeu et leur façon de jouer. Pour certains, c’est justement le fait d’avoir un univers totalement différent de la réalité qui leur permet de s’évader plutôt qu’un design « cinématographique ».

Je pense aussi que dans le futur, le parc PC gaming sera moins important que le parc Cloud pour un joueur. Plus simple donc pour offrir un niveau de performance satisfaisant, un développement « simplifié » (pour 1 catégorie de machine), et en lien avec l’accélération des connexions Internet.

Donc 10 ans est une projection honnête.

Tout à fait, ce qui serait très intéressant pour les FPS.

C’est ce qu’on m’a vendu avec le ray tracing, mais je note que ce ne sera que dans 10 ans.

Et quand on arrivera à l’absolu perfection on ferra quoi ?

ils trouveront toujours autre chose comme par exemple monté en définissions, nombre d’image par seconde, image encore plus réaliste que réaliste etc…