Forum Clubic

Commentaires : Le P.-D.G. de Nikola répond à Hindenburg et avoue certains de ses mensonges

Après la publication d’un dossier à charge contre Trevor Milton, le fantasque P.-D.G. de Nikola Motor Company, ce dernier a répondu et admis que certaines de ses déclarations et présentations étaient erronées.

Mais oui, mais bien sur!

Une entreprise bâtie sur du vent, qui n’a jamais rien produit et qui a atteint il y a quelques jours pratiquement la valeur boursière de Renault + Peugeot (7 millions de vehicules par an à eux 2).

Si ca ce n’est pas de la bulle financière…

Quand ca va péter, il y en a qui vont avoir très mal.

12 J'aime

Justement, on est au début de l’explosion de cette bulle, les uber qui ne gagnent pas de pognon, les loueurs de bureau qui ne louent plus de bureau, les fabriquants de voiture qui font presque aussi bien que mon fils de 8 ans avec des lego …

5 J'aime

Oui, je sais bien, je pense que ca va saigner bien comme il faut d’ici la fin de l’année ^^

1 J'aime

Et c’est nous qui allons bouffer par contre :confused:

2 J'aime

Le vrai Oncle Picsou profiterai des opportunités pour s’enrichir :slight_smile:

Emmanuel, le minimum pour un journaliste semble quand même être de:

  1. Lire le rapport de Hindenburg Research
  2. Adopter un regard critique quant a l’article de Insideevs (écrit lui même par un journaliste qui semble avoir une connaissance très limitée du sujet). Dire qu’il semble étonnant que GM ait signe un partenariat de cette ampleur, montre que vous n’avez pas compris la nature, ni le partage des risques sur ce partenariat. Enfin ca ne serait pas la première fois qu’une grande entreprise US se fait avoir par une startup (voir Theranos)
  3. Traduire de manière appropriée l’article de Insideevs que vous avez pompé (voir traduction de due diligence…)

Cette affaire merite plus qu’une traduction approximative d’un article anglais sans fond!

1 J'aime

Ne t’inquiètes pas pour l’Oncle Picsou, il prend position où il faut quand il faut :grin:

A mon sens, ca sera plus une crise financière qu’autre chose:

La bulle éclate, la valeur des entreprises s’effondre, les plus fragiles font faillites et il y aura surement pas mal de licensiments de l’autre côté de l’Atlantique.

Chez nous, l’impact sera probablement plus mesuré, on a pas vraiment de startups du genre au cours affolant baties sur absolument rien de solide d’un point de vue fondamental (ou pas grand chose tout du moins).

crise financiere, et qui est au bout de la chaine ? nous …

On n’a pas forcement de grosses machines de guerre, mais on a des industriels qui ont des idées. Il suffit de voir ce qui c’est passé ces 6 derniers mois ou des boites en pleines forme ont profité du covid pour licencier sans vergogne.

Le salarié, n’est que de la chair a canon dans l’affaire.