Forum Clubic

Commentaires : Le deep learning mène à la détection automatisée des hémorragies cérébrales

Une équipe de recherche a conçu un réseau neuronal qui permet de détecter avec une précision de 99 % les hémorragies cérébrales. L’outil pourrait se révéler d’une aide précieuse pour repérer des anomalies parfois indécelables par l’être humain.

2 J'aime

Le problème qui restera sera celui du temps écoulé entre le début de l’AVC et la sortie du résultat du scanner. Car sans ce dernier on ne peut pas commencer à traiter l’AVC.

L’IA a une grosse capacité d’apporter des solutions en imagerie médicale.

Cela ne mérite pas vraiment une nouvelle. Ok, on applique deep learning au lieu de SVM ou random forest et on obtient peut-être 3 % de plus de accuracy pour le domaine X. So what? C’est un peu mieux, mais rien de vraiment révolutionnaire. On le sait déjà que deep learning est une bonne technique pour classifier des images. S’il faut faire un article pour chaque domaine ou on classifie des images et obtien quelques pourcents de plus, on n’a pas fini!

Demain: le deep learning classifie des images de genoux avec 98 % de précision au lieu de 97.5 %

Après-demain: le deep learning classifie des images de loutres avec 96% au lieu de 95 %. On écrit un autre communiqué de presse et on en fait une nouvelle, et des chercheurs vont publier un article scientifique pour décrire cette “avancée”.

Comme tu le remarque si bien, il s’agit ici de classifier des hémorragies cérébrales, pas des genoux ou des loutres. La précision du diagnostique et la rapidité de prise en charge sont cruciaux. Je ne connais pas (toi non plus?) la précision des autres méthodes de classification mais même une amélioration de 95% à 98% est une avancée vitale (pour les 3% correctement vs incorrectement diagnostiqués…) et remarquable car s’approcher de si près d’un diagnostique parfait est en soi une information inintéressante, car elle prouve les capacités et avancées permises par le deep learning.
Donc pour moi ça vaut une nouvelle et je continue à lire Clubic avec plaisir !

2 J'aime

interessant

j’imagine que c’est plus pour les TIA (je ne suis pas sur que c’est l’acronyme francais) ou dans les instances de prevention- a partir d’un certain age, si on suit des traitements anticoagulants ect

bof moi j’aime bien ce genre d’article , ca changes des habitels articles de fear-mongering sur ouh la technologie va vous tuer ou on vous espionne (alors qu’on met tout nous meme en ligne) - ce n’est que le debut aussi

1 J'aime

Le taux de fiabilité est d’autant plus crucial qu’une pathologie est rare. Par exemple une pathologie qui touche une personne sur mille et pour laquelle on a un test de dépistage fiable à 95% ne signifie pas que si on est diagnostiqué positif on a 95% d’être infecté. En fait dans ce cas là on a que 2% de chance d’être infecté. Donc dans certains cas ça ce genre d’avancée n’est absolument pas anecdotique.