Forum Clubic

Commentaires : Le Chinois SMIC, spécialiste du semi-conducteur, se lance aussi dans les puces 7 nm

Moins connue que TSMC, SMIC (Semiconductor Manufacturer International Corporation), le plus gros fondeur chinois, s’apprête à concurrencer son rival taïwanais sur une technologie qu’il maîtrise depuis plus d’un an : la gravure en 7 nm.

Vivement, ca fera baisser les prix !

1 J'aime

Surtout s’ils sont au SMIC :wink:

2 J'aime

ça serait bien qu’il vienne en France et ne plus dépendre que de la chine pour les raisons qu’on connait tous

2 J'aime

Après des décennies de délocalisation, cela leur a permis de pomper tranquillou les technologies et à partir de là « développer » leurs propres industries.
Un économiste disait que si tous les pays reprenaient leurs industries et que le Made in China disparaissait des étalages (physique et virtuels), la Chine coulerait en moins d’un mois. Je crois tout cela fort plausible.

Non, c’est répéter en chanson ce que disent quelques médias généralistes c’est de l’idéologie. C’est évidemment plus nuancé que cela
La Chine c’est un très haut niveau d’éducation, premier ou deuxième dépositaire de brevets au monde, leader dans de nombreux domaines, désormais très avancés dans le spatial, l’intelligence artificielle, conçoivent leurs propres moteurs à réaction, parmi les plus avancés sur l’informatique quantique, la 5G, développent déjà des trains maglev…alors oui ils ne partent pas d’une feuille blanche mais ils ont bossé pour en arriver là. Et ils ne font rien de différent des autres.
Après la deuxième guerre mondial, tout le monde a pompé de l’Allemagne. ça se fait depuis toujours. Il faut des compétences pour copier puis améliorer. Et ils les ont