Forum Clubic

Commentaires : Le budget de défense contre les astéroïdes de la NASA pourrait bondir de 150%

À en croire la récente proposition faite par l’administration Trump de multiplier par 3 le budget de la NASA pour la défense contre les astéroïdes, la Maison Blanche envisage sérieusement la possibilité qu’un corps céleste menace de percuter notre planète.

Sujet totalement racoleur qui n’a rien à voir avec le contenu.
ce chiffre de +150% du budget est à relativiser car si le budget précédent était faible ça fait rapidement grimper ce pourcentage.
Le fait est qu’il n’y a jamais eu de budget pour la “défense des asteroide”, c’est juste que le financement d’une sonde expérimentale fait croire à certain qu’il y a un budget “defense contre les astéroide”. On est totalement dan sle cadre d’expérience scientifique, on n’est pas du tout dan sle cadre d’un budget dédié à la défense spatiale.
Décidemment, Clubic, vous etes toujours dans le sujet racoleur. Clubic c’est le Voici de l’actu numérique.

Des retombées attendues pour le grand public dans le traitement des pierres aux reins ? Bon, parler de retombées ça sera peut être moins vendeur dans ce domaine.

“l’administration Trump de multiplier par 3 le budget de la NASA pour la défense contre les astéroïdes”

“l’administration Trump a proposé une augmentation de 150 % du budget de défense contre les astéroïdes de la NASA”

Ou comment un +150% devient un x3 !

On pensait que ça changerait quand ils se sont libéré du joug de M6 mais non. C’est comme pour les 30.000 millions qui ne sont pas mis en perspective (la distance Terre-Soleil c’est 150 millions de Km, soit 200 fois moins, avec 30.000 million on est après les géantes gaseuses).
Si vous voulez du putaclic, en voici: 61 Géocroiseurs potentiellement mortel vont s’approcher très proche de nous cette année (dont 1 de plus de 2km qui va passer à moins de 8 fois la distance Terre-Lune). Là vous avez du putaclic que vous pouvez documenter.

Ca serait marrant que le test DART dévit suffisamment la trajectoire du géocroiseur pour qu’il vienne désormais percuter la terre …