Forum Clubic

Commentaires : L'Arctique est officiellement entrée dans une nouvelle ère climatique, selon cette étude

Une étude réalisée par des chercheurs du National Center for Atmospheric Research (NCAR) démontre que les changements climatiques en Arctique sont tels que la région a basculé dans une nouvelle ère. Dans les prochaines années, il va falloir s’attendre à une hausse des températures, de nombreuses précipitations ainsi que de longues périodes sans qu’aucune glace ne la recouvre.

1 J'aime

L’Arctique mouai super, perso je m’en fou un peu, c’est surtout des sujets sur l’antarctique qui personnellement m’intéresserait, bizarrement on en voit que très rarement, pour un continent plus grand que l’Europe c’est étrange. Enfin bon merci pour cet article tout de même :wink:

2 J'aime

Et nous on continue d’extraire frénétiquement du carbone des entrailles de la terre et de l’ajouter à notre mince pelure d’atmosphère en le brûlant comme des poules pas de tête dans d’archaïques,complexes et inefficaces engins puants et pétaradants.
L’humain est une créature scupide et destructrice de son propre support de vie. Très triste.

8 J'aime

La fonte de l’Arctique ce sont des fonds marins dévoilés, de nouvelles ressources minières à aller chercher, ce sont de nouveaux conflits politiques pour déterminer à qui appartiennent les fonds marins, ce sont de nouvelles routes commerciales, une biodiversité qui s’effondre, un réchauffement climatique qui s’accélère avec une circulation des courants marins perturbés, j’ai sans doute oublié un volet sur la chimie des océans qui va changer.

10 J'aime

Ah mon copain Donald me dit que ce n’est pas vrai… « Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles » américain cela va de soi…

4 J'aime

Pendant ce temps, on astique les cuivres du Titanic. Tout est en train de couler…

2 J'aime

Article écrit sur un ton dramatique : pas nécessaire mais pourquoi pas.

Par contre, les contre-vérités, ça serait bien d’éviter…

« Cette année, la fonte des glaces en Arctique a atteint des records ». Euh, non ? Le record de fonte des glaces date toujours de 2012. 2020 n’en est pas loin, certes, mais ce n’est pas un record.

Et puis dans le même temps, pour info, l’année 2020 est presque un record pour l’Antarctique, mais dans l’autre sens : on avait rarement vu autant de banquise en Antarctique (seule 1980 fait mieux, en tout cas dans l’histoire récente).

Chacun pourra vérifier grâce aux données du NSIDC : https://nsidc.org/arcticseaicenews/charctic-interactive-sea-ice-graph/

8 J'aime

Ouais ! On va pouvoir forer encore plus de pétrole !

Il y a différentes manières de comprendre. Ton graphique montre l’étendue de la glace. L’article parle de « fonte record », ce sont deux choses différentes. Tu peux avoir moins d’étendue, mais que la fonte soit supérieure, il faut prendre en compte les données précédentes et faire pas mal de calcule sur toute l’année pour le voir.

Exemple simple juste pour comprendre la différence :

  • année 1, j’ai 8 mètres de glace
  • année 2, j’ai 6 mètres de glace. (-2)
  • année 3, j’ai 10 mètres de glace (+4)
  • année 4, j’ai 7 mètres de glace (-3)

L’année 4, à bien une fonte record (passant à -3 mètres de fonte), même si elle a plus de glace que l’année 2 qui a le record minimal en terme d’étendue.

De plus, l’article raisonne en année complète. Si tu regarde ton graphique, tu noteras que la courbe 2020 est globalement en dessous de celle de 2012 et ne passe au dessus que très rarement. Ce qui corrobore une masse de glace globalement « moins » importante que 2012, même si le record d’étendue pure n’est pas battu.

Il ne suffit malheureusement pas de regarder quand y’a un record minimal, pour en déduire qu’il y a eu plus de fonte cette année là. Il faut regarder sur toute l’année, et c’est assez compliqué à établir.

4 J'aime

Ton copain est en pleine forme et continue à amuser la galerie.

1 J'aime

On est pas foutu de conserver une forêt (amazonie), ni protéger les espèces animales et vous voudriez qu’on « sauve » de la glace ? On est en 2020 les gars, ouvrez les yeux. Et c’est pas votre VE qui va sauver la planète. Servira tout juste à remplir les poches de certains sous couvert de b.a.
Le problème - comme la vérité diraient certains - est ailleurs.

Ton graphe montre la glace de mer, pas la glace de terre. C’est la glace de terre qui compte le plus si tu veux parler de l’état alarmant de l’Antarctique.

Accessoirement, pourquoi résonner en record ? Doit on s’inquiéter seulement quand un record est battu ?
La donnée la plus remarquable ici n’est pas le record, mais l’écartement à la médiane qui est complètement hallucinant. Je suppose qu’il faut être une très très grosse bille en science pour sortir ce graphe là comme argument rassurant, quand il montre des niveaux alarmants de l’extension de la glace de mer en Antarctique.

Enfin mélanger climatologie et météorologie, montre une méconnaissance remarquable du sujet, mais on en est même pas là, puisque on parle de ne pas arriver à lire un graphique.

4 J'aime

À contre-courant de l’Arctique, mon congelateur n’arrête pas de produire du givre et je n’arrive pas à l’arrêter.

Comme quoi, tout n’est pas perdu…

A contre courant aussi, le « minimum de Maunder » pourrait…refroidir le soleil. Un article étonnant: https://www.lefigaro.fr/sciences/2015/07/13/01008-20150713ARTFIG00193-une-mini-periode-glaciaire-pourrait-toucher-la-terre-a-partir-de-2030.php

ainsi que la montée du niveau de l’eau.

1 J'aime

Pas vraiment en Arctique. La glace de l’Arctique étant principalement de la glace de mer, c’est de l’eau qui est déjà dans l’eau et donc ne contribue pas ( ou très peu si on compte la partie émergée) à l’élévation du niveau des océans. Ce qui n’est pas le cas de la glace des glaciers comme ceux du Groenland tout près ou aux antipodes dans l’Antarctique qui est principalement de la glace de terre, qui fera monter le niveau des océans quand elle fondra et se retrouvera dans les océans au lieu de sur terre.

1 J'aime

Pas vraiment à contre-courant, ce sont des nouvelles simulations du Soleil qui prédisent une réduction de l’activité solaire. En soit aucun rapport avec ce qui cause le réchauffement actuel selon le consensus scientifique.

1 J'aime

dommage qu’on soit dirigé, au niveau mondial, par des demeurés…

Grâce à Donald, le passage du nord ouest va très bientôt être ouvert !

Il faut aussi considérer le nouveau phénomène de la banquise temporaire, constituée de l’eau douce issue de la perte des glaces continentales. Comme l’eau douce gèle à une température légèrement plus chaude que l’eau salée ( 0° vs -2°), cela forme une nouvelle, plus grande étendue de glace, mais plus mince.

Cette nouvelle étendue de banquise temporaire est donc une très mauvaise nouvelle. À sa disparition, il n’y aura plus jamais de nouvelle banquise, la glace de terre côtière ayant fondu.