Commentaires : La Voie lactée pèse beaucoup moins que prévu, c'est grave docteur?

Bah non pas forcement. Un bon systeme peut etre plus performant que son ancêtre tout étant aussi complètement à coté de la plaque, si la base n’est pas assez fiable.
Là on parle d’observer des trucs à des années de lumière et d’en tirer des conclusions. Sachant qu’on a parfois du mal à regarde ce qu’il y a juste sous notre nez. Permet moi d’émettre quelques doutes.

Des suppositions, non, plutôt des hypothèses…
Qui arrangent qui et pourquoi?!?

Tout à fait. Et c’est le cas.

On ne cherche pas la « vérité » mais une explication à ce que l’on observe, sachant que les observations se cumulent et s’affinent, ce qui n’est pas la même chose.

A chaque observation on en sait plus et on affine les hypothèses, on cherche éventuellement d’autres pistes, on confronte les théories, on en réfute quelques fois, on pond de nouvelles théories, bref on avance. On commence quand même à avoir des théories de plus en plus solides. Par exemple on a la théorie de la relativité, qui même si on y voit quelques limites, est diablement solide et toujours vérifié dans les grandes lignes par les nouvelles observations.
Après c’est sur que la matière noire et l’énergie noire, c’est un ensemble foure-tout pour expliquer certaines observations mais on avance aussi la dessus.

1 « J'aime »

Donc du haut de ton doctorat en équipement embarqué pour télescope spatial, tu remets en doute le bon fonctionnement d’un appareil sur lequel des centaines de scientifiques ont travaillé, travaillent et travailleront.
Sur la base de quoi ? Ah oui, ton doctorat de doigt mouillé.
Un peu de bon sens que diable !

En reprenant ton argumentaire, on peut émettre des doutes sur n’importe quoi, ce qui est contre productif.
Pour émettre des doutes, c’est bien d’avoir des preuves d’abord.

1 « J'aime »

Je ne remet pas en question le téléscope spatial. Loin de là. T’as juste un peu de mal à comprendre mon propos. Tu sais je n’ai pas un doctorat et je ne prétend pas donner des leçons aux physiciens. Ils se trouvent que ces des sujets que j’ai souvent abordé avec des profs à l’université et… ils étaient plutot d’accord avec moi. Donc je le vis pas trop mal tkt :slight_smile:

« Des suppositions, non, plutôt des hypothèses…
Qui arrangent qui et pourquoi?!? »
Qui arrange ce qu’on crois savoir de l’univers simplement. C’était d’ailleurs à peu près les termes d’un des mes profs à la fac sur un sujet similaire.
A un moment, je vais reposer les bases. Mon commentaire consistait juste à remettre en doute une phrase dans l’article que je trouve un peu trop affirmative : Non on ne sait pas grand chose, après je vais pas tourner plus en rond là dessus. Si t’es pas d’accord avec une chose aussi simple, bah c’est que selon moi tu as une vision biaisé de la physique, mais c’est pas très grave :s

L’estimation précédente était au moins 5 à 6 fois plus élevée, ce qui signifie que la fraction de masse occupée par la matière noire était amplement surévaluée.

Si j’ai bien compris l’article, il y a un lien entre la masse de la galaxie et la matière noire.
Moins il y a de matière classique dans notre galaxie, moins il y a besoin de matière noir pour que les modeles collent aux observations.

On sait bien que le biais de confirmation est bien connu et qu’il est le pire ennemi du chercheur, on en a eu une belle démonstration récemment avec le LK99! Mais l’erreur de base a été très vite pointée par la communauté scientifique.
Alors bien sûr on peut avoir des choses qui passent les différents filtres de vérification. :slight_smile:
Il faut chercher des raisons de douter, mais pas douter de la raison…

Par définition, l’ensemble finit de nos connaissances est bien sûr très loin de l’infinie complexité de l’univers, il y aura toujours de nouvelles choses à découvrir. Cependant si on parle en terme de pourcentage de complétude que l’on peut évaluer indépendamment de nos théories, on commence à âtre « pas mal ».

Donc tu m’expliques que je comprends pas ton propos et tu enchaines en disant que de toute façon il a des gens d’accord avec toi, donc tout va bien.
Logique imparable.
Surtout quand il s’agit de mettre en doute : « j’ai trouvé un autre type qui fonctionne au doigt mouillé, et on est d’accord ».
Argument massue.

1 « J'aime »