Forum Clubic

Commentaires : La ville de Boston interdit la reconnaissance faciale

Elle rejoint ainsi le cercle des villes américaines ayant rendu illégale cette technologie.

bref la délinquance va exploser

« l’usage de la technologie par la police entraînerait donc des erreurs judiciaires et des discriminations accrues envers ces populations » sources ?

La corrélation entre reconnaissance faciale et délinquance est-elle établie ? Ais-je raté un épisode ?

1 J'aime

Le MIT ^^

non mais on peut tout a fait envisager la reconnaissance faciale pour lutter CONTRE la délinquance … Mais clairement cela peut aussi servir a de la surveillance généralisée comme en Chine … Du coup cela devient un outil a disposition d’un pouvoir centralisé quel qu’il soit…

Pas specialement, j’imagine que l’utilisation de ces technos reste marginale pour l’instant, mais je vois mal la societe faire sans dans un futur ou les consommateurs risquent d’avoir de objets de plus en plus dangeureux a portee de main : un jour peut-etre que quelques percees en recherche fondamentale permettront a un simple faisceau laser d’enrichir de l’uranium et de permettre de fabriquer une bombe nucleaire dans son garage, ce jour la la notion de surveillance de masse prendra un tout autre sens. On peut aussi parier qu’il faudra faire un choix entre confort + surveillance et inconfort + liberte un de ces 4, dans le sens ou certaines inventions qu’on voudrait voir apparaitre dans tous les foyers ou au moins toutes les villes seront trop dangeureuses sans surveillance.

A noter que le probleme ici n’est pas la reconnaissance faciale en tant que telle, mais les biais qu’elle incorpore. Il se pourrait bien qu’ils fasse volte-face un de ces 4 quand les algos seront plus performants

N’importe quoi. Il y avait pas la technologie il y a 10ans est ce que les gens étaient plus violent avant? Sûrement pas…

ben oui, l’ia va dire qu’il est noir le monsieur, donc l’ia est raciste… c’est simple, non !!! sic !!!Dans un monde de neuneu qui voient du racisme partout ( et non les vrais causes) et font des amalgames a longueur de journee…

1 J'aime

Le probleme dans ce raisonnement, c’est qu’on explique 2 ou 3 mauvais usage ( a raison) pour justifier le refus , mais on oublie l’immense avantage qu’il y a a surveiller, pour raison de securité, les rues. Pour etayer mon argument, c’est comme si l’invention de la voiture etait critiqué et abandonné pour cause de gens qui l’utilise mal en depassant les vitesses qui provoquent des accidents ou des morts, ou pour transporter de la drogue ou enlever des enfants… Toute technologie a des coté mauvais, mais si les avantages sont superieurs , alors c’est une bonne invention. Rien n’est parfait dans la vie. C’est pas en Chine que les cameras de surveillances ont permis de retrouver des 10aine ( voir centaines) d’enfants enlevés dans leurs enfances ? cameras qui feront donc baissé le nombre d’enlèvements et permet de retrouver ces enfants des annees apres… Chacun voit sa propre parano, mais le jour ou c’est ton gamin qu’on pourra retrouvé rapidement apres un enlèvement, faudra eviter de parler surveillance abusive a la famille…

Soyons honnête, ton raisonnement est clairement hors sujet ; on parle de défaut de l’IA qui mènerait à une discrimination systématique.

Là aussi, c’est faux. On te parle de défaut d’IA et de reconnaissance faciale et tu rétorques sur le sujet de la vidéo surveillance. C’est pas l’usage mais la technologie qui est en cause.

Dans ton exemple c’est comme si les premières voitures n’avaient pas de frein et qu’on mettait en pause le temps d’en inventer qui fonctionnent.

Franchement il s’agirait de faire des efforts de raisonnement avant de crier à la parano (ou autre) tout le temps. Ça nuit à la qualité des débats ici.

Est-ce que tu saurais me donner des exemples de ce que tu avances ? Si ce n’est un délit de fuite, dans quel cas la reconnaissance faciale peut-elle lutter contre la délinquance ?

Quand je lis les commentaires, je ne crois pas que tout le monde se rende compte de ce qu’implique l’utilisation de cette technologie.
Ca n’est pas seulement la délinquance qui est visée, mais une surveillance généralisée de la population. Et ceux qui pensent qu’ils n’ont rien à craindre parce qu’ils ne font rien de mal oublient que le simple fait de surveiller quelqu’un en fait un suspect potentiel. On ne vous scrute pas comme quelqu’un qui n’a rien fait, mais comme quelqu’un qui est susceptible de faire quelque chose, avec toutes les dérives que ça implique.
Les villes qui refusent cette surveillance généralisée et échappent à la pensée populiste primaire qui considère que la répression est la meilleure réponse à tous les problèmes sociaux, ont bien du mérite. D’autant plus aux Etats-Unis.

il y a 50 ans les juges remettaient pas en liberté aussi facilement que maintenant et la parole de la police etait superieure à la parole du délinquant
les policier conaissait bien les délinquants alors que maintenant c est tous des bisounours tant qu ils n 'ont pas commis leur délinquance en sfaisant un grand sourire a la camera

Avec un peu d’imagination recherche de personnes recherchées, suivis de personnes avec un casier ou de personnes venant de commettre un deli… Voire complément de sécurité pour des sensibles, ou tout simplement permettre l’accès à son domicile ou son véhicule…
Bref, sans aller jusqu’à la surveillance de masse il peut y avoir pas mal de débouchés.
On peu même envisager a titre commercial la reconnaissance faciale dans les commerces pour identifier les clients fidèles…:thinking::thinking:

Moi j’veux bien essayer de discuter et d’argumenter mais là… Il faut un peu de se renseigner sur l’histoire, les lois, les droits de l’homme et le pourquoi du comment. Avant de commenter posez vous des vraies questions.