Commentaires : La Russie pourrait accepter le paiement de son gaz en Bitcoin (non, ce n'est pas une blague)

Dans le monde de Poutine, il y a les pays amis et les autres. Les premiers auront peut-être un jour la possibilité de payer leurs contrats de gaz et de pétrole avec du Bitcoin
. Cette proposition surprenante a été faite par Pavel Zavalny, le président de la Commission de l’énergie du Parlement russe, la Douma.

2 « J'aime »

« « La question demeure épineuse, car un changement de monnaie constitue une violation des contrats établis. » »
Le mec envahi un pays souverain OKLM… Alors violer un contrat…

9 « J'aime »

Si les deux parties sont d’accord pour changer de moyen de paiement, il suffit d’amender le contrat non ?

C’est une bonne nouvelle pour Bitcoin mais aussi pour les défenseurs de la liberté.

« Si les deux parties sont d’accord pour changer de moyen de paiement, il suffit d’amender le contrat non ? »

Effectivement, ça s’appelle un avenant au contrat et ça ne pose aucun problème.

Cela montre à quel point leur monnaie ne vaut déjà plus rien. Et ce n’est que le début…

Et de l’autre côté om y a juste deux mois ils bannissaient les crypto…

2 « J'aime »

Mauvaise idée, la Chine a interdit les cryptomonnaie, si les usa s’y mettent, c’est la fin du bitcoin.

Pas vraiment. La panique est terminée. Le rouble n’a perdu moins de 20% par rapport au début de l’opération militaire.

2 « J'aime »

Le bitcoin est trop rare et trop précieux pour l’échanger à ce prix contre du gaz

un niet de payer en rouble des européens, c’est pas en bitcoin que la facture sera réglé

C’est l’occident qui a changé la donne: Payer le gaz en US$ ou en Euro pour se voir saisi le payement ne rapporte rien à la Russie. Donc si l’occident ne paye pas en rouble, alors pas de gaz. A part les usages énergétiques du gaz (chauffage et centrale thermiques), le gaz naturel composé de méthane CH4 est la matière première (à cause de ses atomes d’hydrogène) pour fabriquer l’ammoniac lui même servant à produire le nitrate d’ammonium, l’engrais azoté indispensable à l’agriculture. Donc sans gaz à prix raisonnable (donc pas du GNL), la production d’engrais azoté n’est pas possible. Donc les rendements agricoles vont s’effondrer.

Si vous regardez les cours, après une chute, le rouble est remonté à sa valeur précédent l’intervention en Ukraine.

Le rouble était déjà bas depuis l’invasion de la Crimée et il a perdu encore cette fois-ci. Qu’il soit remonté après une grosse chute n’a rien d’anormal, il y a toujours un effet yoyo du fait de la spéculation mais il n’est pas revenu à son cours habituel de ± 1.17€ et on peut s’attendre après une grosse remontée à ce qu’il rebaisse de nouveau.
Le simple fait que la Russie propose de payer en BTC est un signe du manque de confiance en sa propre monnaie.

1 rouble = 0,011 €. neutre

1 « J'aime »

Oups, j’ai mal lu mon graphique :face_with_spiral_eyes:. Heureusement cela n’impacte pas le raisonnement, enfin je crois. Merci pour la rectification.