Commentaires : La première péniche électrique circule aux Pays-Bas grâce à un système de batteries prometteur

La péniche Alphenaar a effectué son voyage inaugural dans la journée d’hier, entre la ville d’Alphen-sur-le-Rhin et le port de Moerdijk, aux Pays-Bas. Sa particularité ? Disposer d’une propulsion électrique alimentée par des batteries amovibles placées dans des conteneurs facilement échangeables lors de chaque arrêt.

2 « J'aime »

Ça n’a pas l’air complètement absurde comme concept si on part du principe que les conteneurs-batteries servent essentiellement au stockage d’énergie d’une grille et qu’une petite partie sert à alimenter des péniches.

C’est briliant l’idee des containeurs! Jamais entendu parle!

1 « J'aime »

L’alimentation distribuée par container existe depuis longtemps (même en électrique). La différence est de le mettre sur une péniche pour sa propulsion.

2 « J'aime »

j’ai entendu parler de cette histoire de containers pour du transport carrément transatlantique, avec un échange aux açores !

contrairement à la voiture, la logique su swap prend tout son sens en maritime, parce qu’on dispose déjà d’un format unique planétaire et de tous les systèmes de manutention associés, là aussi dans le monde entier.

Et ce form-factor est tellement pratique qu’il ne risque pas de brider l’évolution des chimies, on le branche sur le jus du port, et les BMS ainsi que chargeurs se trouveraient toujours dans le container.

Je dois pouvoir retrouver le lien des gars (allemands de mémoire) qui théorisent le cargo longue distance par swap-batt

1 « J'aime »

Il y avait le système Betterplace, avec les VE renault Fluence, même principe:
la voiture passe dans une station automatique qui lui échange ses batteries vides contre des pleines en 2 minutes chrono (un automate fait l’échange par le dessous de la voiture).

C’était un concept lancé en israel, mais ça a fait flop, sûrement pour les raisons technique et de format non standard évoqués par Philouze

1 « J'aime »

j’ai retouvré le lien :

cette histoire de container-batteries swap est probablement l’avenir

Je serais curieux de connaitre le tarif de cette péniche, je ne serais pas surpris que l’on dépasse le million euros

Bonjour,
Xeno, en quoi le prix serait différent ou plus cher qu’une péniche classique à moteur thermique ?

De toute façon, la seule chose qui compte, c’est le TCO (cout total de possession) par tranches de dizaines d’années.

Les engins pros sont tous achetés soit par emprunt soit par leasing, particulièrement dans le deuxième cas, on se fiche totalement du cout initial d’acquisition, ce qui change, c’est le montant de la mensualité tout compris, incluant le lissage de la maintenance, les couts carburants, de manute s’il y en a.

Et il y a fort à parier que c’est beaucoup moins cher.

Oui quel dommage que les constructeurs de voitures ne se soient pas entendus sur un standard permettant ce système, ne serait-ce pas vraiment ça la révolution électrique permettant les longs trajets grâce aux stations services d’échanges !

le problème est très très différent en fait !
en automobile tu es dans un monde hyper contraint niveau volume / design / structure et une énorme dispersion de taille et de besoins.
Du simple fait de la contrainte volume, entre 2013 et 2021 il aurait déjà fallu changer trois fois de form-factor, deux à trois fois de chimie/BMS, au moins une fois de voltage.

une standardisation aurait totalement figé tout ça.
Mais surtout, comparé aux cargos, le nombre de « mobiles » est démesuré, de l’ordre d’un milliard.

Le maritime mondial c’est seulement 90/ 100k cargos pour le monde entier. c’est 4 ordres de grandeur plus bas.
Ajoute à ça seulement 5000 porte-conteneurs et moins de 150 grands ports dans le monde soit … seulement 150 « stations » à équiper pour le swap de toute une planète !
Toute une planète qui possède déjà deux standards mondiaux : le containair et l’europalette.

En automobile il te faudrait au minimum un standard par taille de caisse, et autant de batteries dormantes que de potentielles voitures par jour , multiplié par autant de zones de recharges qu’en plus on souhaite proches (puisque le but c’est d’avoir de moins grosses batteries).

Comme contrairement aux cargos tu peux partir dans n’importe quelle direction et pour n’importe quelle « portée » (tu ne traverses pas un océan avec un calendrier prévu 6 mois à l’avance) , tu dois trouver impérativement une batterie fraiche n’importe où., toi et … 30 millions d’autres automobilistes.
Souviens toi, au début de l’automobile, il fallait 30 000 stations essence rien qu’en france.

ça revient littéralement à exploser ton parc de batteries. Et c’est bien ce que tu constates en bricolage électro portatif : pour une perceuse, 2 batteries, minimum… et encore dans ce cas tu n’as qu’un seul lieu d’usage à la fois.