Forum Clubic

Commentaires : La Nuit des temps : le mythe du traducteur universel automatique

Le traducteur universel, outil privilégié de la SF, permet de transposer instantanément tout discours dans une autre langue, qu’elle vienne de la Terre… ou d’ailleurs.

3 J'aime

What ?! Un article qui parle de la nuit des temps ?
Ah non, de la traductrice. Mais quand même !

Juste un point sur lequel je suis à la fois d’accord et mesuré, c’est l’hyper sexualisation d’Elsa. C’est quasiment une constante chez Barjavel. Ses protagonistes féminines sont des machines à fantasmes pour ados. Et c’est écrit dans des périodes du siècle dernier ou c’est facilement contextualisable.
Dans la nuit des temps on peut aussi se jeter allègrement sur les tensions sino américaines ou les bergers noirs de Mars… Tant de points sont clichés ou limites…

J’aimerais une relecture moderne et au cinéma de cette oeuvre. Vraiment. Mais je pense que ça dénaturerait l’original.

Merci pour le reste de l’article qui montre à quel point la réalité ne dépasse pas toujours la fiction. En tous cas pas quand les intérêts sont plus humains sue commerciaux. Se comprendre tous à travers le monde ça rapporterait quoi ?

J’ai acheté et lu ce bouquin, franchement je le trouve vieillot dans le style, on voit bien que ça date des années 60…
Sinon le mythe de la traductrice universelle instantanée à l’oral, je pense qu’on y arrivera dans quelques décennies.

Merci pour cet article inattendu sur ce joli roman qui m’avait beaucoup marqué.

/!\ Attention, quelques éléments de l’intrigue à venir /!\

Comme @Samuel, je réagis au passage sur l’hyper-sexualisation d’Eléa. C’est une critique que je trouve un petit peu téléguidée à notre époque d’hyper-interprétation de toute œuvre culturelle.
Eléa est certes une incarnation de la perfection féminine, mais cela se justifie doublement en tant que raison de son hibernation, et par le monde d’où elle vient.

Enfin, elle n’a absolument rien à voir avec une poupée gonflable hyper-sexualisée, en ce qu’elle est justement d’une fidélité absolue à ses sentiments. C’est pour moi ce qui fait la beauté de la chose et extrait ce personnage d’une vulgaire caricature.

Il y a peut-être un fantasme récurrent en filigrane chez Barjavel, mais cela ne l’empêche pas d’en tirer quelque chose de vraiment intéressant, justifié, beau et touchant.

Merci encore pour cet article en tout cas, qui me rappelle de beaux souvenirs.

2 J'aime

Non, la traduction parfaite n’existera probablement jamais. Mais de là à ce qu’un robot face mieux qu’un humain en la matière, c’est déjà le cas si on compare le temps passé par un humain pour arriver à un niveau moyen en rapport à une machine qui s’améliore de jour en jour …
Et tout le monde n’a pas besoin d’une traduction « parfaite ».

Dans 90% des cas, un traducteur automatique fera l’affaire d’ici moins d’une dizaine d’année.

Alors doit-on continuer à faire apprendre 2 ou 3 autres langues à nos enfants, plutot que de se focaliser sur sa langue maternelle ???

1 J'aime

Alors doit-on continuer à faire apprendre 2 ou 3 autres langues à nos enfants, plutot que de se focaliser sur sa langue maternelle ???

C’est vrai qu’on peut se poser la question de la pertinence d’enseigner 3 langues à tous quand on sait que beaucoup de gens ne maîtrisent déjà pas leur langue maternelle.

Cela dit, dans un monde technique et globalisé, celui qui ne maîtrise pas l’anglais rencontre bien des souci.

IMHO, je pense qu’un bon compromis serait d’en supprimer une pour mieux maîtriser les autres.

1 J'aime

Bonjour,

j’ai adoré ce livre :slight_smile:

Mettez un humain dans (de préférence jeune) 6 mois dans un pays et il parlera déjà sans aucun souci la langue de ce pays. Combien de temps pour que l’IA puisse échanger comme cela? On ne compte que la phase d’apprentissage (qui ne s’arrête jamais comme pour l’humain) ou bien on intègre la conception?

Ca dépende de ce que vous cherchez faire. A l’oral pour parler du quotidien je pense que ca fonctionne déjà. Par contre si vous voulez faire traduire un article technique avec du jargon professionnel, ca ne marche pas. Et je pense que ca ne marchera pas car rien ne vaut de lire l’article dans la langue d’origine pour véritablement le comprendre.

Oui, oui et 300 fois oui :slight_smile: D’une part par rapport à ce que je disais plus haut et d’autre part on sait que l’oreille s’éduque jeune. Apprendre une langue très jeune permet au cerveau d’assimiler des sons différents et donc d’apprendre encore mieux. Ainsi quand vos maitrisez deux langues jeune vous avez une faculté à en apprendre encore d’autres plus facilement.

@Marion je ne suis pas une personne très litéraire, cependant j’apprécie la qualité de l’article.