Commentaires : La nouvelle P.-D.G. de Mozilla saura-t-elle refaire briller Firefox?

C’est un ensemble de standards, régulés par le W3C. Mais ces standards sont en perpétuelle évolution, avec l’ajout de nouveautés, la suppression de choses obsolètes…

Et chaque moteur de navigateur est plus ou moins à jour sur l’implémentation de ces standards. Et ils sont souvent à la fois en avance et en retard : pendant qu’une nouvelle fonctionnalité est au stade du « brouillon » au W3C, les navigateurs prennent de l’avance en commençant à l’implémenter de leur côté, souvent de façon semi-propriétaire (par exemple, des attributs CSS préfixés de -moz quand Firefox commence à implémenter une nouveauté CSS par encore finalisée dans la norme), et avec des divergences dans les implémentations des différents navigateurs, puis une fois que la norme est finalisée, ils sont en retard, le temps d’adapter leur implémentation à la norme finale.

Il y a aussi des fois des fonctions qui ne font pas (ou pas encore) partie des standards sur W3C mais qui sont proposés par certains navigateurs, et qui ne sont donc pas forcément supportées par les autres.

Et par dessus ça, il y a aussi parfois tout simplement des bugs dans l’implémentation faite par tel ou tel navigateur.

Il y a un site qui recense le support de différentes fonctionnalités par les différents naviateurs : Can I use... Support tables for HTML5, CSS3, etc

On peut voir par exemple qu’un site qui utiliserait aujourd’hui la règle @scope de CSS fonctionnerait correctement sur Chrome depuis la version 118 (voire la 104 si l’utilisateur a activé le support de cette règle), mais ne fonctionne pas encore avec une version stable de Safari (règle disponible uniquement sur une Technical Preview) ni avec aucune version de Firefox :

image

2 « J'aime »

Un peu d’humour: https://lynx.browser.org/

Eich n’a pas été viré. Suite au backlash, il a décidé de démissionner. Le board lui a même proposé de rester sur un autre poste, mais il a refusé ( FAQ on CEO Resignation ).

Sinon, chacun est libre de ses positions tant que ça reste dans la légalité, certes, mais ça ne veut pas dire qu’on peut dire ou faire n’importe quelle connerie sans conséquence. Si des utilisateurs.rices de Firefox refusaient de l’utiliser tant qu’il y avait un gars homophobe à sa tête, c’est aussi leur droit.

2 « J'aime »

Il va l’être de moins en moins avec le moteur Blink (de l’équipe Chromium) en dominance. Le consortium W3C va avoir de moins en moins de poids et la boucle est bouclée