Forum Clubic

Commentaires : La multiplication des très grands nombres réinventée... et bientôt dans nos ordinateurs?

La recherche en mathématique avance. Deux chercheurs, Joris Van Der Hoeven, du Laboratoire informatique de l’École polytechnique à Palaiseau, et David Harvey, de l’Université Nouvelle-Galles du Sud en Australie, ont découvert une méthode de multiplication des grands entiers plus rapide qu’aucune autre. Or, qui dit amélioration des méthodes de multiplication, dit possibilités d’avancées dans le domaine de l’informatique.

Bonjour
Si la formule Cx(nx(log n) décrit le nombre d’opérations (comme c’est écrit dans l’article), je ne vois pas le rapport avec la vitesse de l’ordinateur qui elle intervient dans la vitesse de calcul mais pas dans le nombre d’opérations. Il y a donc une petite erreur dans l’article je pense.

Il n’y a que ça qui te choque toi ???
La formule en elle-même, telle qu’écrite ici ne te dérange pas ?
Le fait qu’on ne dise pas ce que représentent le “x” et le “n” non plus ?
La phrase expliquant qu’on transforme une multiplication en addition non plus ?
Et le fait qu’il y ait soit disant 5 zéros dans “10 000”, ou que log(10000) soit égal à 5 non plus ?

Faut que tu contactes le cnrs d’urgence tu viens de faire une découverte majeure

Il y a en effet quelques erreurs dans l’article qui visait à vulgariser le sujet afin de le rendre compréhensible par tous avant de démontrer une rigueur scientifique irréprochable :

Dans la formule citée, C est une constante dépendante en effet de l’algorithme et non de la vitesse de calcul. Sa valeur précise n’est pas très utile ici, il suffit juste de savoir qu’elle ne dépend pas de n.

n est le nombre de chiffres dans les opérandes à multiplier. Dans l’exemple cité dans l’article, n vaut 1 milliard.

x n’est pas une variable ici, mais un raccourci typographique pour symboliser l’opérateur de multiplication.

Le logarithme décimal (log) de 10 000 est en effet 4, et celui de 100 000 est 5. L’idée ici était de montrer qu’avec le nouvel algorithme, une multiplication impliquant un nombre composé de 10 000 chiffres peut se calculer avec 4 multiplications intermédiaires au lieu de 10 000, ce qui est beaucoup plus simple.

Il manque effectivement une parenthèse fermante en fin de formule.

Ceci étant dit, merci quand même à Marion LHostis pour cet article très intéressant et compréhensible. J’ai hâte de voir si ce nouvel algorithme va effectivement pouvoir être intégré dans de prochaines applications. :slight_smile:

Ils n’ont rien inventé…
C’est ainsi que calcule les Asiatiques depuis toujours.

Merci XnRay pour ta réponse tout en mesure.
Je ne m’explique pas pourquoi ma remarque a généré des réponses aussi extrêmes ou méprisantes.
Et bien sûr merci à la vulgarisatrice ou au vulgarisateur :wink: