Forum Clubic

Commentaires : La justice condamne Veepee pour le dépôt frauduleux de la marque "vente-privée"

La société Showroomprive.com avait assigné son concurrent Veepee en justice dans le but de faire annuler la marque vente-privee, pour avoir nui aux règles de libre concurrence.

Ça pourrait être valable pour n’importe quelle marque qui indique ce qu’elle vend, genre showroomprivé, ou Rueducommerce parce qu’il y a une rue du commerce dans de nombreuses villes, etc,
Est ce que Veepee a fait appel ?

et pour Mme figaro ?
on a le droit de deposer le nom de famille réel d’une personne, et de lui en interdire l’usage ?
J’ai encore une fois l’impression que la justice est a sens unique …

Oui enfin ‘ventes privée.com’ reste quand même beaucoup plus flagrant et précis que ‘rueducommerce.com’. Personne ne dit je vais à la rue du commerce, ce qui n’est pas le cas avec vente privée. C’est comme si un acteur du web s’appeler 'boutiquenligne.com ou centrecomemrcial.com '.
Pour ce qui est de faire appel je ne pense pas vu que la condamnation est surtout symbolique et que le groupe a déjà opérer le changement de nom.

En effet,

II n’y aura pas d’appel, Veepee ayant “reconnu” les faits, pour vulgariser la chose.

Faut aller plus loin et interdire les noms de famille aussi. Il existe plusieurs personnes avec un même nom de famille et donc une appellation du style Carrosserie DUPONT crée la confusion s’il y a une autre carrosserie gérée par un DUPONT.

Là, l’affaire concernait des termes génériques (“vente-privée”) et non des noms de famille.

Mais pour l’exemple que tu donnes, je crois qu’il y a déjà eu de nombreuses affaires, notamment s’agissant du site Internet. Ces cas-là sont plus difficiles à trancher, car pourquoi favoriser un Dupont au profit d’un autre, ou les sanctionner tous les deux ?

Tandis que donner le nom “vente-privée” t’offre immédiatement un avantage sur les autres, du moment qu’il est synonyme à une pratique du e-commerce.

1 J'aime

La sanction est en effet bien dérisoire maintenant que Veepee domine outrageusement le secteur.

La justice a déjà répondu pour Madama Milka Budimir, une couturière qui a eu la très mauvaise idée d’ouvrir un site internet milka.fr aux couleurs violettes dominantes.

et c’est depuis ce temps là que je ne prend plus de Milka, ce procès a été trop loin dans la bêtise

milka, mme figaro …
ce n’est que deux exemples parmi tant d’autres… j’etais tombé sur un site qui recensse les gens dont le nom de famille ne leur apartiens plus.

Si on peut s’attaquer au nom d’une personne, je me demande ou on vas …
la, veepe a ma connaissance, n’a jamais porté plainte contre qui que ce soit qui utilisait les termes “vente privée” …

Et surtout, on s’en fout complètement.

1 J'aime

Elle n’aurait pas mis son site en mauve, le résultat aurait été possiblement différent. On ne peut invoquer la bonne foi et ne pas l’être.

1 J'aime

c’est surtout stupide de la part de la marque de chocolat, cette multinationale ne craignait pas grand chose avec un site de couture. De plus, le nom de cette couturière étant bien Milka, cela voudrait dire que n’importe qui a le droit de déposséder quelqu’un de son nom ?
De plus, la couleur mauve sur la palette n’appartient pas à quelqu’un en particulier, sinon je peux aussi faire un procès à mon voisin qui a peint ses volets de la même couleur que les miens :wink:

J’ai connu une Mégane Renaud qui a bien fait la gueule quand la voiture est sortie…

On comprend maintenant mieux pourquoi vente-privee.com avait changé de nom récemment. Ils ont clairement anticipél’issue du procès.

1 J'aime

Opportuniste sans doute, stupide, non puisqu’ils ont gagné.

Quant à la couleur mauve, il faut avoir la bonne foi d’un prédateur sexuel multirécidiviste pour croire qu’elle avait choisi cette couleur au hasard. C’est un argument de la décision de justice, le juge étant le plus à même d’apprécier.
Je le dis et je repète, elle aurait choisie une autre couleur que la couleur emblématique de ce chocolat, elle aurait sans doute pu le garder son nom de domaine.

Et pas parce ce qu’elle s’appelait, Milka (juste son prénom, pas son nom), mais bien parce qu’elle avait une société enregistrée à ce nom et qui était un critère d’attribution du nom en .fr à cette époque.

Source: http://www.juriscom.net/documents/caversailles20060426.pdf

Entre temps elle avait changé la couleur de fond par du jaune (de mémoire). Mais que la marque de chocolat ne vienne pas dire que le site de la couturière lui a porté préjudice, c’est faux.
Cela me rappelle également la dépossession du nom de famille de la couturière Chantal Thomass, c’est son nom mais elle n’a plus le droit de s’appeler avec son vrai nom, on marche sur la tête.
Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir …