Commentaires : La fin de l'anonymat sur Internet, ce ne sera pas pour tout de suite

L’Assemblée nationale n’a même pas eu à voter sur la levée de l’anonymat en ligne ou non, ce jeudi 5 octobre, les amendements polémiques ayant purement et simplement été retirés.

sachant qu’on est pas anonyme sur internet, on est d’accord que c’est du vent ?

4 « J'aime »

Quand les politiques et journalistes comprendront qu’un pseudonyme ne rend pas anonyme, on aura déjà fait un grand pas.

5 « J'aime »

Sur la photo , il appel en masqué ?

6 « J'aime »

Renaissance… ce partis qui ne propose que des idées faisandées !
C’est familles de France derrière ? Ah non suis-je con, c’est sa Majesté Emanuel 1er…

2 « J'aime »

Ben à part faire un système comme dans la dictature en Chine, c’est voué à l’échec.

HS : Emmanuel 1er qui a été élu au contraire des monarques.

C’est la différence entre la légalité et la légitimité.
Tout le monde sait qu’il a été élu uniquement pour faire barrage, comme nos fidèles castors de gauche savent faire.

1 « J'aime »

Les « castors », tu sors aussi « les mougeons » ?:roll_eyes:

C’est vrai que Macron est de gauche … MDR
Trump aussi est de gauche aussi.

Gauche/droite comme Démocrate/républicain c’est qu’une illusion pour amusé le peuple , une chose est sûre Macron n’est pas du côté du peuple au contraire.

1 « J'aime »

Je n’ai jamais dis que Macron était de gauche, j’ai simplement dis que les électeurs de gauche se sont sentis obligés de voter pour lui pour faire barrage ce qui est factuellement vrai.
C’était notamment les consignes de notre ami Mélenchon, entre autres, avec son fameux « pas une voix pour l’extrème-droite ! ».

1 « J'aime »

Entre la peste et le choléra…

Objectivement, n’importe quel candidat élu dans les mêmes conditions aurait trouvé le système très bien…

C’est un vieux principe, que l’on oublie à chaque élection : « au premier tour on choisit, au deuxième on élimine ». C’est de Guy Mollet, et ça date de 1965, preuve que cela met du temps à infuser dans les esprits.

4 « J'aime »

On sent le mec qui était de l’autre côté du barrage… et qui en veut aux « castors » de pas avoir ouvert les vannes pour laisser passer la vache.

Bof ! Ce jour-là, choisir entre la peste et le choléra. :worried:

On s’éloigne de la fin de l’anonymat sur Internet, là, on dirait plutôt une campagne électorale…

SAO :face_with_raised_eyebrow: ?

Bah oui, mais c’est le principe de la démocratie : parfois, tes idées ne sont pas majoritaires.

On ne va pas faire de débat politique, mais enfin, élu, alors qu’il y a seulement 50 % des votants qui se sont déplacés.
Mais tu as parfaitement raison, c’est la démocratie, donc on supporte.